Traitements du cancer de la prostate métastatique sensible à la castration

Dernière révision médicale :

Le cancer de la prostate sensible à la castration (CPSC) est un cancer qu'on maîtrise en maintenant le taux de testostérone aussi bas que ce à quoi on s'attend si on enlève les testicules, ce qu'on appelle seuil de castration. Le cancer de la prostate métastatique est un cancer de la prostate qui s'est propagé à d'autres parties du corps.

Le but du traitement est de vous aider à vivre plus longtemps et d'essayer d'améliorer votre qualité de vie. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Les options de traitement du cancer de la prostate métastatique sensible à la castration peuvent comprendre celles qui suivent :

  • hormonothérapie;
  • radiothérapie;
  • chirurgie pour soulager les symptômes;
  • chimiothérapie;
  • traitement des métastases osseuses;
  • observation vigilante.

Hormonothérapie

L’hormonothérapie est le traitement principal du cancer de la prostate métastatique sensible à la castration. Elle réduit les taux d'hormones ou bloque certaines hormones dans le but de ralentir la croissance et la propagation des cellules cancéreuses. On peut associer l'hormonothérapie à la radiothérapie ou à la chimiothérapie.

On peut administrer une seule hormonothérapie ou en associer dont celles-ci :

  • analogue de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LHRH);
  • antagoniste de la LHRH;
  • antiandrogène;
  • inhibiteur de la synthèse des androgènes;
  • orchidectomie (chirurgie pour enlever les testicules).

Apprenez-en davantage sur l’hormonothérapie du cancer de la prostate.

Radiothérapie

La radiothérapie peut être une option pour le cancer de la prostate métastatique hormonosensible. On a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses.

La radiothérapie externe est le type de radiothérapie le plus souvent utilisé. On l'associe souvent à l'hormonothérapie. On peut administrer une radiothérapie externe pour :

  • soulager les troubles urinaires causés par la tumeur;
  • soulager la douleur dans les régions où le cancer s’est propagé aux os (métastases osseuses).

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie pour le cancer de la prostate.

Chirurgie

Lors d’une résection transurétrale de la prostate (RTUP), on enlève une partie de la prostate en passant par l’urètre. On peut y avoir recours pour aider à soulager les troubles urinaires causés par une prostate enflée qui exerce une pression sur l'urètre.

Apprenez-en davantage sur la chirurgie du cancer de la prostate.

Chimiothérapie

La chimiothérapie peut être une option pour le cancer de la prostate métastatique sensible à la castration. On a recours à des médicaments anticancéreux pour détruire les cellules cancéreuses.

Le docétaxel et la prednisone sont les médicaments les plus souvent administrés. On les associe à l'hormonothérapie.

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie du cancer de la prostate.

Traitements des métastases osseuses

Lorsque le cancer de la prostate se propage à d’autres parties du corps, il le fait le plus souvent aux os. Les traitements suivants sont les plus employés dans le cas d’un cancer de la prostate qui s’est propagé aux os :

  • bisphosphonates, comme l'acide zolédronique (Zometa);
  • dénosumab (Xgeva), qui est un type d’anticorps monoclonal;
  • corticostéroïdes, comme la prednisone et la dexaméthasone;
  • radiothérapie externe;
  • radiothérapie systémique à base de chlorure de radium 223 (Xofigo);
  • intervention pour stabiliser un os qui s'est écrasé (spondyloplastie expansive);
  • antidouleurs.

Apprenez-en davantage sur les métastases osseuses, dont les traitements et les traitements de soutien.

Observation vigilante

L'observation vigilante peut être une option de traitement pour les hommes âgés (si on s'attend à ce qu'ils ne vivent pas longtemps et si le cancer ne cause pas de symptômes) ou qui ne sont pas en mesure d'être traités en raison d'autres affections médicales.

Apprenez-en davantage sur l’observation vigilante du cancer de la prostate.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui vous permettent de vous sentir mieux sans traiter le cancer lui-même. Ce pourrait être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez-en avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement pour un cancer avancé.

Essais cliniques

Demandez à votre médecin s’il y a des essais cliniques en cours au Canada pour les personnes atteintes d’un cancer de la prostate. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Révision par les experts et références

  • Peter Chung, MBChB, FRCPC
  • Krista Noonan, MD, FRCPC