Qu’est-ce que le cancer de la prostate?

Dernière révision médicale :

Consultez cette fiche pour lire un résumé de la vidéo.

Le cancer de la prostate prend naissance dans les cellules de la prostate. La tumeur cancéreuse (maligne) est constituée de cellules cancéreuses qui peuvent envahir et détruire le tissu voisin. Elle peut aussi se propager (métastases) à d’autres parties du corps.

Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez les hommes au Canada. Il affecte davantage les hommes âgés. Les hommes noirs en sont plus atteints que les hommes blancs, mais les hommes d'origine asiatique sont moins touchés. Les femmes trans et les personnes non binaires à qui on a attribué le sexe masculin à la naissance peuvent aussi avoir le cancer de la prostate.

La prostate fait partie des appareils reproducteur et urinaire masculins. Elle produit une certaine quantité du liquide qui forme le sperme. Elle est située sous la vessie et devant le rectum. L'urètre (tube qui fait circuler l'urine et le sperme jusqu'à l’extérieur du corps par le pénis) traverse la prostate.

Schéma de l'emplacement de la prostate
Schéma de l'emplacement de la prostate

La prostate a habituellement la taille d'une noix de Grenoble chez les jeunes hommes, mais elle peut changer avec le vieillissement et grossir chez les hommes âgés.

Le cancer de la prostate a l'habitude de se développer lentement et on peut souvent l'enlever complètement ou le gérer efficacement s'il est diagnostiqué avant de s'être propagé hors de la prostate. Il est fréquent que les hommes âgés atteints d’un cancer de la prostate décèdent d’autres causes. L’adénocarcinome est le type de cancer de la prostate le plus courant. Il représente 95 % de tous les cancers de la prostate.

Adénocarcinome

L’adénocarcinome prend naissance dans les cellules glandulaires. Les cellules glandulaires de la prostate produisent du mucus et le liquide prostatique, qui se mélangent aux spermatozoïdes et à d’autres liquides pour former le sperme. La plupart des adénocarcinomes sont détectés dans la partie externe de la prostate.

L’adénocarcinome apparaît habituellement à plus d’un endroit (siège) dans la prostate. Quand un cancer se trouve en plusieurs endroits dans un organe, on dit qu’il est multifocal. Le grade de chaque siège dans la prostate peut varier.

Tumeurs cancéreuses rares de la prostate

Les tumeurs cancéreuses de la prostate qui suivent sont rares :

  • carcinome urothélial (aussi appelé carcinome transitionnel);
  • sarcome;
  • carcinome à petites cellules;
  • tumeurs carcinoïdes;
  • carcinome épidermoïde.

États précancéreux possibles de la prostate

Les états précancéreux de la prostate sont des changements subis par les cellules de la prostate qui les rendent plus susceptibles de devenir cancéreuses. Ces états ne sont pas encore cancéreux. Mais les changements anormaux dans les cellules pourraient se transformer en cancer de la prostate s’ils ne sont pas traités.

Certains experts considèrent la néoplasie intra-épithéliale de la prostate (NIP), l’atrophie inflammatoire proliférative (AIP) ainsi que la petite prolifération acinaire atypique (ASAP) comme des états précancéreux, mais la plupart ne croient pas qu’elles soient associées à une hausse du risque de cancer de la prostate. C'est pourquoi on ne traite pas la NIP, l'AIP et l'ASAP; seules les personnes atteintes d'une ASAP ont besoin d'un suivi.

La néoplasie intra-épithéliale de la prostate (NIP) est une affection anormale des cellules épithéliales qui tapissent les glandes de la prostate. Elle peut se manifester à plus d’un endroit dans la prostate (on parle alors de NIP multifocale). On détecte généralement la NIP lors d’une biopsie effectuée pour vérifier la présence d’un cancer de la prostate ou lors d’une résection transurétrale de la prostate (RTUP). On peut classer la NIP de bas grade ou de haut grade. De nombreux hommes atteints de NIP ne développeront jamais le cancer de la prostate, mais si on détecte une NIP de haut grade, le risque augmente avec le temps.

L’atrophie inflammatoire proliférative (AIP) signifie que des régions de la prostate sont enflammées et que les cellules prostatiques sont plus petites que la normale. L'AIP n'est pas cancéreuse. Certaines recherches laissent entendre qu'il y a un lien entre l'AIP et la NIP de haut grade ou le cancer de la prostate, mais ce n'est pas le cas pour d'autres.

La petite prolifération acinaire atypique (ASAP) désigne une prolifération anormale des cellules glandulaires de la prostate. Certains hommes ayant une ASAP pourraient être atteints d’un cancer de la prostate, donc il est possible que les médecins recommandent de faire une biopsie de suivi 6 mois plus tard. Si cette autre biopsie révèle également la présence d'une ASAP, les médecins pourraient recommander un traitement.

Affections non cancéreuses de la prostate

L’affection non cancéreuse, ou bénigne, de la prostate est un changement subi par les cellules de la prostate, mais ce n’est pas un cancer. Les affections non cancéreuses ne se propagent pas à d’autres parties du corps (pas de métastases) et ne mettent habituellement pas la vie en danger.

Les affections non cancéreuses de la prostate les plus courantes sont celles-ci :

Révision par les experts et références

  • Peter Chung, MBChB, FRCPC
  • Krista Noonan, MD, FRCPC

La prostate

La prostate est une glande qui fait partie des appareils reproducteur et urinaire de l'homme. La prostate est située en profondeur dans le bassin, sous la vessie et devant le rectum.

Prostatite

La prostatite est une inflammation douloureuse de la prostate. Il s’agit d’une affection courante qui peut toucher les hommes de tout âge.

Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP)

L’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est l'augmentation de la taille de la prostate causée par une prolifération (hyperplasie) des cellules dans la prostate. L’HBP est une affection non cancéreuse (bénigne).