Stades du cancer de la prostate

La stadification décrit ou classe un cancer en fonction de la quantité de cancer présente dans le corps et de son emplacement lors du diagnostic initial. C’est ce qu’on appelle souvent l’étendue du cancer. On se sert de l’information révélée par les examens pour savoir quelle est la taille de la tumeur, quelles parties de l’organe sont atteintes par le cancer, si le cancer s’est propagé à partir de son lieu d’origine et où il s’est propagé. Votre équipe de soins a recours au stade pour planifier votre traitement et prévoir l’issue (votre pronostic). Les renseignements qui suivent concernent la stadification de l’adénocarcinome, qui représente 95 % des cas de cancer de la prostate. La stadification des autres types de cancer de la prostate est différente.

Le système de stadification le plus fréquemment employé pour le cancer de la prostate est la classification TNM de l'AJCC/UICC. Les médecins ont aussi recours à un système de stadification simple qui indique si le cancer s'est propagé et où il l'a fait, quand c'est le cas. Ils classent également les cancers de la prostate en catégories de risque selon leur probabilité de réapparition (récidive).

Classification TNM

Stadification simple, récidive de cancer de la prostate et propagation du cancer

Catégories de risque pour un cancer de la prostate localisé

Classification TNM

Le système de stadification le plus fréquemment employé pour le cancer de la prostate est la classification TNM de l'AJCC (American Joint Committee on Cancer). Dans le cas du cancer de la prostate, il y a 4 stades. Pour les stades 1 à 4, on utilise souvent les chiffres romains I, II, III et IV. En général, plus le chiffre est élevé, plus le cancer s’est propagé. Les stades peuvent être subdivisés : A, B et C. La première lettre correspond au stade le plus bas. Parlez à votre médecin si vous vous posez des questions sur la stadification.

La classification TNM se base sur les éléments suivants :

T décrit la tumeur et si les médecins peuvent la palper ou la voir à l'imagerie. Cette lettre indique également si la tumeur a traversé la prostate pour envahir les tissus entourant cet organe. T est habituellement classé de 1 à 4. Un chiffre plus élevé signifie que la tumeur occupe une plus grande proportion de la prostate ou qu’elle a traversé la prostate pour envahir les tissus voisins. Certains stades sont subdivisés en a, b, ou c. La première lettre correspond au stade le plus bas.

Le stade T clinique (Tc) est la meilleure évaluation possible de l'étendue du cancer faite par votre médecin en fonction de l'examen physique, du toucher rectal (TR), de la biopsie de la prostate et des examens d'imagerie. Si on enlève votre prostate par chirurgie, on assignera un stade T pathologique (Tp) au cancer. Le Tp est plus précis que le Tc.

T Description
T0 Il n'y a pas de signe de tumeur primitive.
T1 On ne parvient pas à palper la tumeur lors du TR ni à la voir à l'imagerie. On pourrait la détecter par hasard lors d'une biopsie ou lors d'une chirurgie pratiquée pour un autre problème de santé lié à la prostate ou à la vessie.
T1a On observe le cancer dans 5 % ou moins du tissu prélevé.
T1b On observe le cancer dans plus de 5 % du tissu prélevé.
T1c On détecte la tumeur par biopsie à l'aiguille dans l'un des côtés ou dans les deux côtés de la prostate.
T2 La tumeur peut être palpée par votre médecin lors d'un TR et être observée à l'imagerie. Le cancer se trouve seulement dans la prostate.
T2a La tumeur occupe la moitié ou moins d'un côté de la prostate.
T2b La tumeur occupe plus de la moitié d'un côté de la prostate.
T2c La tumeur est présente dans les deux côtés de la prostate.
T3 La tumeur a traversé la couche externe de la prostate.
T3a La tumeur a traversé la prostate mais n'ont pas envahi les vésicules séminales.
T3b La tumeur a traversé la prostate et ont envahi les vésicules séminales.
T4

La tumeur a traversé la prostate et ont envahi des structures voisines comme la vessie, le rectum, les muscles pelviens et la paroi pelvienne.

Schéma de T1, T2, T3 ou T4
Schéma de T1, T2, T3 ou T4

N décrit la propagation du cancer aux ganglions lymphatiques situés près de la prostate. N0 signifie que le cancer ne s’est propagé à aucun ganglion lymphatique voisin. N1 signifie que le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques voisins.

M décrit la propagation du cancer à d’autres parties du corps. M0 signifie que le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. M1 signifie que le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps.

Le taux d'APS indique la quantité d'antigène prostatique spécifique (APS) dans le sang.

Le groupe de grade, établi en fonction de la cote de Gleason, évalue la probabilité de développement et de propagation du cancer.

Stade 1

Le cancer se trouve seulement dans la prostate, le groupe de grade est 1, le taux d'APS est inférieur à 10 et l'un des énoncés suivants s'applique :

  • Le médecin ne peut pas palper la tumeur ou la voir à l'imagerie. On l'a détectée lors d'une résection transurétrale de la prostate (RTUP) ou d'une biopsie à l'aiguille effectuée parce que le taux d'APS était élevé (cT1, N0, M0).
  • On peut palper la tumeur lors d'un TR ou la voir à l'imagerie et elle occupe la moitié ou moins d'un côté de la prostate (cT2a, N0, M0).
  • On a enlevé la prostate par chirurgie (pT2, N0, M0).

Stade 2A

Le cancer se trouve seulement dans la prostate, le groupe de grade est 1 et l'un des énoncés suivants s'applique :

  • Le médecin ne peut pas palper la tumeur ou la voir à l'imagerie. On l'a détectée lors d'une RTUP ou d'une biopsie à l'aiguille effectuée parce que le taux d'APS était élevé (cT1, N0, M0). Le taux d'APS varie entre 10 et 20.
  • On peut palper la tumeur lors d'un TR ou la voir à l'imagerie et elle occupe la moitié ou moins d'un côté de la prostate (cT2a, N0, M0). Le taux d'APS varie entre 10 et 20.
  • On peut palper la tumeur lors d'un TR ou la voir à l'imagerie et elle occupe plus de la moitié d'un côté de la prostate (cT2b, N0, M0) ou elle se trouve dans les deux côtés de la prostate (cT2c, N0, M0). Le taux d'APS est inférieur à 20.

Stade 2B

Le cancer se trouve seulement dans la prostate (T1 ou T2, N0, M0). On peut ou non le palper lors d'un TR ou le voir à l'imagerie. Le groupe de grade est 2. Le taux d'APS est inférieur à 20.

Stade 2C

Le cancer se trouve seulement dans la prostate (T1 ou T2, N0, M0). On peut ou non le palper lors d'un TR ou le voir à l'imagerie. Le groupe de grade est 3 ou 4. Le taux d'APS est inférieur à 20.

Stade 3A

Le cancer se trouve seulement dans la prostate (T1 ou T2, N0, M0). On peut ou non le palper lors d'un TR ou le voir à l'imagerie. Le groupe de grade varie entre 1 et 4. Le taux d'APS équivaut au moins à 20.

Stade 3B

Le cancer s'est propagé hors de la prostate mais pas aux ganglions lymphatiques voisins (T3 ou T4, N0, M0). Le groupe de grade varie entre 1 et 4. Le taux d'APS peut être n'importe lequel.

Stade 3C

Le cancer peut ou non se développer dans les tissus situés près de la prostate et il ne s'est pas propagé aux ganglions lymphatiques voisins (tout T, N0, M0). Le groupe de grade est 5. Le taux d'APS peut être n'importe lequel.

Stade 4A

Le cancer peut ou non se développer dans les tissus situés près de la prostate et il s'est propagé aux ganglions lymphatiques voisins (tout T, N1, M0). Le groupe de grade peut être n'importe lequel. Le taux d'APS peut être n'importe lequel.

Stade 4B

Le cancer peut ou non se développer dans les tissus situés près de la prostate, il peut ou non s'être propagé aux ganglions lymphatiques voisins et il s'est propagé à d'autres parties du corps comme des ganglions lymphatiques éloignés, des os ou d'autres organes (tout T, tout N, M1). Le groupe de grade peut être n'importe lequel. Le taux d'APS peut être n'importe lequel.

Récidive de cancer de la prostate

La récidive d’un cancer de la prostate signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît à l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive locale. S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de récidive ou de métastase à distance.

On diagnostique également une récidive de cancer de la prostate quand le taux d’APS se met à augmenter rapidement après le traitement initial sans qu’il n'y ait d’autres signes de cancer. C'est ce qu'on appelle une récidive biochimique de cancer de la prostate.

Propagation du cancer

Les médecins divisent souvent les cancers de la prostate en groupes fondés sur l'endroit où ils se sont propagés dans le corps.

Localisé signifie que le cancer se trouve seulement dans la prostate. Il n’a pas envahi les tissus voisins et ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées.

Localement avancé signifie que le cancer s'est propagé hors de la prostate mais pas aux ganglions lymphatiques ou à des parties du corps éloignées. Ce cancer n'est pas métastatique.

Métastatique signifie que le cancer s’est propagé au-delà des tissus entourant la prostate pour atteindre des ganglions lymphatiques ou d’autres parties du corps comme les poumons, le foie ou les os.

Catégories de risque pour le cancer de la prostate localisé

Les médecins peuvent classer le cancer de la prostate localisé en groupes fondés sur son risque de réapparition après le traitement. Ils utilisent les niveaux de risque suivants pour élaborer les plans de traitement. Un cancer classé dans une catégorie de risque élevé est habituellement traité agressivement. Un cancer classé dans une catégorie de risque faible peut être surveillé activement, sans traitement immédiat.

Le niveau de risque se base sur les éléments suivants :

La catégorie de risque très faible comprend tous les éléments qui suivent :

  • stade T1c;
  • groupe de grade 1;
  • taux d'APS inférieur à 10 ng/ml;
  • cancer présent dans 1 ou 2 prélèvements faits par biopsie par forage et dans tout au plus la moitié de chacun;
  • densité de l'APS inférieure à 0,15 ng/ml/g.

La catégorie de risque faible comprend tous les éléments qui suivent :

  • stade T1a ou T2a;
  • groupe de grade 1;
  • taux d'APS inférieur à 10 ng/ml.

La catégorie de risque intermédiaire comprend tous les éléments qui suivent :

  • aucune caractéristique de la catégorie de risque élevé;
  • aucune caractéristique de la catégorie de risque très élevé;
  • un ou plusieurs des risques intermédiaires suivants :
    • stade T2b ou T2c;
    • groupe de grade 2 ou 3;
    • taux d'APS variant entre 10 et 20 ng/ml.

La catégorie de risque intermédiaire favorable comprend tous les éléments qui suivent :

  • une seule caractéristique de risque intermédiaire;
  • groupe de grade 1 ou 2;
  • cancer présent dans moins de la moitié des prélèvements faits par biopsie par forage.

La catégorie de risque intermédiaire défavorable comprend un ou plusieurs des éléments qui suivent :

  • au moins 2 caractéristiques de risque intermédiaire;
  • groupe de grade 3;
  • cancer présent dans plus de la moitié des prélèvements faits par biopsie par forage.

La catégorie de risque élevé comprend l'un des éléments qui suivent :

  • stade T3a;
  • groupe de grade 4 ou 5;
  • taux d'APS supérieur à 20 ng/ml.

La catégorie de risque très élevé comprend l'un des éléments qui suivent :

  • stade T3b ou T4;
  • groupe de grade 5;
  • plus de 4 prélèvements faits par biopsie par forage qui sont de groupe de grade 4 ou 5.

Révision par les experts et références

  • Brierley JD, Gospodarowicz MK, Wittekind C (eds.). TNM Classification of Malignant Tumours. 8th ed. Wiley Blackwell; 2017.
  • Djavan B, Bostanci Y, Kazzazi A . Epidemiology, screening, pathology and pathogenesis. Nargund VH, Raghavan D, Sandler HM (eds.). Urological Oncology. Springer; 2015: 39: 677-695.
  • National Comprehensive Cancer Network. NCCN Clinical Practice Guidelines in Oncology: Prostate Cancer (Version 1.2016). http://www.nccn.org/professionals/physician_gls/pdf/prostate.pdf.