Chimiothérapie à forte dose et sauvetage par greffe de cellules souches pour le neuroblastome

On a parfois recours à la chimiothérapie à forte dose et au sauvetage par greffe de cellules souches pour traiter le neuroblastome. Ce traitement emploie des doses particulièrement fortes de chimiothérapie pour éliminer les cellules du neuroblastome qui pourraient rester. Afin de permettre à la moelle osseuse de se rétablir de cette chimiothérapie, on redonnera des cellules souches par la suite. Ces cellules souches seront prélevées dans le sang de votre enfant pendant la chimiothérapie initiale et entreposées pour être utilisées plus tard. Ce traitement est parfois appelé simplement greffe de cellules souches. Il s’agit d’une intervention risquée et complexe qui doit être effectuée dans un centre ou un hôpital spécialisé dans la greffe.

On pourrait proposer une greffe de cellules souches pour traiter votre enfant si le neuroblastome :

  • est à risque élevé;
  • s’est propagé à d’autres parties du corps;
  • est réapparu après le traitement (récidive).
Les agents chimiothérapeutiques suivants peuvent être utilisés lors de la chimiothérapie à forte dose :

  • busulfan et melphalan;
  • carboplatine, étoposide et melphalan;
  • cyclophosphamide et thiotépa.

Selon la situation personnelle de votre enfant, on pourrait procéder à 1 ou 2 cycles de chimiothérapie à forte dose et à un sauvetage par greffe de cellules souches.

Effets secondaires

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant la greffe de cellules souches, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines plus tard. Chaque personne les ressent différemment. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la greffe de cellules souches (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou être permanents.

Les effets secondaires de la greffe de cellules souches dépendent surtout du type d’agent chimiothérapeutique ou d’association médicamenteuse employé, de l’administration antérieure d’une radiothérapie, du type de greffe et de l’état de santé global de votre enfant. Les effets secondaires courants de la greffe de cellules souches sont entre autres ceux-ci :

Des effets secondaires peuvent survenir des mois ou des années après le traitement du neuroblastome. Apprenez-en davantage sur les effets tardifs du neuroblastome.

Avisez l’équipe de soins si votre enfant éprouve des effets secondaires que vous croyez liés à la greffe de cellules souches. Plus vite vous mentionnez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider votre enfant à le soulager.

Questions à poser sur la greffe de cellules souches

Apprenez-en davantage sur la greffe de cellules souches et les effets secondaires de la greffe de cellules souches. Afin de prendre les bonnes décisions, posez des questions sur la greffe de cellules souches à l’équipe de soins.

Révision par les experts et références

  • American Cancer Society. Neuroblastoma. Atlanta, GA: 2014: http://www.cancer.org/acs/groups/cid/documents/webcontent/003125-pdf.pdf.
  • American Society of Clinical Oncology. Neuroblastoma. 2014.
  • Bartholomew, J . Neuroblastoma. Baggott C, Fochtman D, Foley GV & Patterson Kelly, K (eds.). Nursing Care of Children and Adolescents with Cancer and Blood Disorders. 4th ed. APHON; 2011: 30: pp. 1038-1053.
  • Brodeur GM, Hogarty MC, et al . Neuroblastoma. Pizzo, P. A. & Poplack, D. G. (Eds.). Principles and Practice of Pediatric Oncology. 6th ed. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2011: 30:886-922.
  • National Cancer Institute. Neuroblastoma Treatment (PDQ®) Health Professional Version. Bethesda, MD: National Cancer Institute; 2014.