Traitements du neuroblastome

Dernière révision médicale :

Si votre enfant est atteint d’un neuroblastome, son équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour lui. Ce plan se basera sur la santé de votre enfant et sur l’information particulière ayant trait au cancer. Au moment de décider des traitements à offrir pour le neuroblastome, l’équipe de soins de votre enfant prendra en considération :

  • l’âge de l’enfant;
  • le stade (la taille et l’emplacement du neuroblastome, et sa propagation ou non);
  • la catégorie de risque;
  • l’état de santé global de votre enfant.
La chirurgie est le traitement principal du neuroblastome qui ne s’est pas propagé. On utilise souvent la chimiothérapie pour traiter le neuroblastome. On peut aussi avoir recours à d'autres traitements, dont la radiothérapie, les rétinoïdes, l'immunothérapie, la greffe de cellules souches et le traitement ciblé.

Les médecins surveilleront de près la réaction de votre enfant au traitement pour décider s’ils doivent le poursuivre, l’interrompre ou le changer.

Réponse au traitement

Savoir jusqu’à quel point le neuroblastome répond au traitement aide les médecins à décider s’il est préférable d’arrêter ou de continuer le traitement. On surveille la réponse au traitement grâce à des examens d’imagerie. On a recours à la scintigraphie à la métaiodobenzylguanidine (MIBG) ou à la tomographie par émission de positrons (TEP) pour mesurer la tumeur primitive ainsi que toute propagation aux os, à la moelle osseuse, aux ganglions lymphatiques ou aux tissus mous. Les médecins se fondent sur les critères suivants pour évaluer la réponse au traitement.

Une réponse complète signifie que la scintigraphie à la MIBG ou la TEP ne révèlent de signe de la maladie nulle part dans les tissus mous ou les os, alors que le diamètre le plus grand de la tumeur primitive est inférieur à 10 mm, que le diamètre le plus grand des ganglions lymphatiques cibles est inférieur à 10 mm et qu’aucune tumeur n’est décelée dans 2 biopsies de la moelle osseuse et 2 ponctions de la moelle osseuse. 

Une réponse partielle signifie que toutes les tumeurs ont rétréci, leur taille étant au moins 30 % plus petite qu’avant le traitement, qu’il n’y a pas de nouvelles métastases et que la scintigraphie à la MIBG ou la TEP montre une réduction d’au moins 50 % des métastases osseuses.

La maladie stable signifie que certaines tumeurs pourraient avoir rétréci, mais de moins de 30 % de leur taille initiale, ou que les résultats de la scintigraphie à la MIBG ou la TEP pourraient s’être améliorés, mais de moins de 50 %. Cette catégorie comprend également les cas où il n’y a aucune réponse apparente au traitement.

La maladie progressive signifie qu’il y a une nouvelle tumeur ou de nouvelles taches visibles à la scintigraphie à la MIBG, qu’une tumeur a grossi d’au moins 20 % ou qu’il y a des cellules cancéreuses dans la moelle osseuse (alors qu’il n’y en avait pas avant le traitement).

Traitements du neuroblastome à risque faible

Le neuroblastome à risque faible peut être traité par chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie.

Traitements du neuroblastome à risque moyen

Le neuroblastome à risque moyen peut être traité par chimiothérapie, chirurgie et radiothérapie.

Traitements du neuroblastome à risque élevé

Le neuroblastome à risque élevé peut être traité par chimiothérapie, chirurgie, greffe de cellules souches, radiothérapie, rétinoïdes et immunothérapie.

Traitements du neuroblastome de stade 4S

Il n’y a pas de traitement standard pour le neuroblastome de stade 4S. Beaucoup d’enfants n’ont pas besoin de traitement.

Traitements de la récidive du neuroblastome

Le traitement du neuroblastome récidivant est basé sur la catégorie de risque assignée au cancer lors du diagnostic.

Chirurgie du neuroblastome

La chirurgie est une intervention médicale visant à examiner, enlever ou réparer du tissu. On traite souvent le neuroblastome par chirurgie.

Chimiothérapie du neuroblastome

La chimiothérapie détruit les cellules cancéreuses au moyen de médicaments anticancéreux. On traite souvent le neuroblastome par chimiothérapie.

Radiothérapie du neuroblastome

La radiothérapie détruit les cellules cancéreuses au moyen de rayons de haute énergie. On peut y avoir recours pour traiter le neuroblastome.

Rétinoïdes et immunothérapie

On a parfois recours aux rétinoïdes et à l’immunothérapie pour traiter le neuroblastome à risque élevé ou récidivant.

Chimiothérapie à forte dose et sauvetage par greffe de cellules souches pour le neuroblastome

Un sauvetage par greffe sert à remplacer les cellules souches. On peut traiter le neuroblastome par chimiothérapie à forte dose et greffe de cellules souches.

Traitement ciblé du neuroblastome

Le traitement ciblé envoie des médicaments vers des molécules sur les cellules cancéreuses. On y a parfois recours pour traiter le neuroblastome.

Observation vigilante du neuroblastome

On peut proposer l'observation vigilante d'un neuroblastome. On surveille alors le cancer de près pour voir s'il grossit avant d'offrir d'autres traitements.

Suivi après le traitement du neuroblastome

Le suivi est un élément important des soins du neuroblastome. Il consiste souvent à passer des tests et à rencontrer l'équipe de soins régulièrement.

Effets tardifs du neuroblastome

Se rétablir d'un neuroblastome et s’adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chaque enfant. Le rétablissement dépend de nombreux facteurs. Renseignez-vous sur les effets tardifs du neuroblastome.