Radiothérapie du neuroblastome

En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. On l’emploie parfois pour traiter le neuroblastome. L’équipe de soins prendra en considération les besoins personnels de votre enfant pour planifier le type, la dose, la fréquence et le mode d’administration de la radiation. Votre enfant pourrait aussi recevoir d’autres traitements.

On administre la radiothérapie pour différentes raisons. Votre enfant pourrait recevoir de la radiothérapie pour :

  • traiter un neuroblastome à risque élevé ou récidivant;
  • détruire les cellules cancéreuses qui restent après une chirurgie ou de la chimiothérapie et réduire le risque que le cancer revienne (on parle alors de traitement adjuvant);
  • traiter les grosses tumeurs qui provoquent des problèmes graves, comme la difficulté à respirer ou la compression de la moelle épinière, et qui ne réagissent pas rapidement à la chimiothérapie;
  • tenter de rétablir une perte de vision, si une tumeur à l’orbite engendre une cécité partielle ou complète;
  • soulager la douleur ou maîtriser les symptômes d’un neuroblastome de stade avancé (on parle alors de traitement palliatif).

On a le plus souvent recours aux types de radiothérapie suivants pour traiter le neuroblastome.

Radiothérapie externe

On traite habituellement le neuroblastome par radiothérapie externe. Lors de la radiothérapie externe, un appareil émet des radiations à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure.

Traitement radio-isotopique

Le traitement radio-isotopique est une façon d’administrer la radiothérapie interne. Pour la radiothérapie interne, on met des substances radioactives dans le corps. Il est possible d’administrer une plus forte dose de radiation qu’avec la radiothérapie externe. Le traitement radio-isotopique circule dans le sang afin d’atteindre les cellules cancéreuses dans tout le corps (radiothérapie systémique). Le traitement radio-isotopique peut être employé dans le cadre d’un essai clinique pour traiter le neuroblastome à risque élevé ou le neuroblastome à risque élevé récidivant. Il porte aussi le nom de traitement isotopique ou de traitement radiopharmaceutique. On l’administre par injection dans une veine (injection intraveineuse).

Le traitement radio-isotopique utilise de la métaiodobenzylguanidine (MIBG) radioactive. Cette substance se lie à des récepteurs situés sur les cellules du neuroblastome, ce qui permet d’apporter directement la radiation aux cellules cancéreuses, limitant ainsi ses effets sur les cellules normales. Ce traitement n’est offert que dans quelques centres canadiens, souvent seulement dans le cadre d’un essai clinique. Un sauvetage par greffe de cellules souches peut être nécessaire par la suite pour faciliter le rétablissement de la moelle osseuse.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du neuroblastome, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque enfant les ressent différemment. Certains enfants en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Lors des séances de radiothérapie externe, l’équipe de soins protège le plus possible les cellules saines qui se trouvent dans la zone de traitement. Si ces cellules saines sont endommagées, des effets secondaires risquent de se produire. Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant la radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la radiothérapie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la radiothérapie externe dépendent principalement de la taille de la région qui est traitée, de la région ou des organes spécifiques qui sont traités, de la dose totale de radiation administrée, du mode d’administration et de l’âge de votre enfant. Voici certains effets secondaires courants de la radiothérapie pour le neuroblastome :

Chez la plupart des enfants, les effets secondaires du traitement radio-isotopique ne sont pas graves. Ce traitement cause parfois de la fatigue, des nausées et des vomissements légers.

D’autres effets secondaires peuvent survenir des mois ou des années après le traitement du neuroblastome. Apprenez-en davantage sur les effets tardifs du neuroblastome.

Avisez l’équipe de soins si votre enfant éprouve ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la radiothérapie. Plus vite vous mentionnez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider votre enfant à le soulager.

Questions à poser sur la radiothérapie

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie et les effets secondaires de la radiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions pour votre enfant, posez des questions sur la radiothérapie à son équipe de soins.

Révision par les experts et références

  • American Cancer Society. Neuroblastoma. Atlanta, GA: 2014: http://www.cancer.org/acs/groups/cid/documents/webcontent/003125-pdf.pdf.
  • American Society of Clinical Oncology. Neuroblastoma. 2014.
  • Bartholomew, J . Neuroblastoma. Baggott C, Fochtman D, Foley GV & Patterson Kelly, K (eds.). Nursing Care of Children and Adolescents with Cancer and Blood Disorders. 4th ed. APHON; 2011: 30: pp. 1038-1053.
  • Brodeur GM, Hogarty MC, et al . Neuroblastoma. Pizzo, P. A. & Poplack, D. G. (Eds.). Principles and Practice of Pediatric Oncology. 6th ed. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2011: 30:886-922.
  • Cancer Research UK. Neuroblastoma. Cancer Research UK; 2014.
  • Duffey-Lind, E . Neuroblastoma. Kline, N. E. (Ed.). Essentials of Pediatric Oncology Nursing: A Core Curriculum. 2nd ed. Association of Pediatric Oncology Nurses; 2004: 2:6: pp. 35-30.
  • Hendershot, C . Neuroblastoma. Tomlinson, D. & Kline, N. E. Pediatric Oncology Nursing: Advanced Clinical Handbook. Germany: Springer; 2005: 2.6: pp. 50-57.
  • Neuroblastoma. Janes-Hodder, H. & Keene, N. Childhood Cancer - A Parent's Guide to Solid Tumor Cancers. 2nd ed. O'Reilly; 2002: pp. 124-136.
  • National Cancer Institute. Neuroblastoma Treatment (PDQ®) Health Professional Version. Bethesda, MD: National Cancer Institute; 2014.