Radiothérapie du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. La plupart des personnes atteintes d'un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux reçoivent de la radiothérapie. Votre équipe de soins prendra en considération vos besoins personnels pour choisir le type de radiothérapie, la dose à administrer, la façon de le faire et l’horaire à suivre. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

On associe souvent la radiothérapie à la chimiothérapie pour traiter le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. C’est ce qu’on appelle une chimioradiothérapie. L'agent chimiothérapeutique le plus souvent employé est le cisplatine. Les 2 traitements sont administrés pendant la même période.

On administre la radiothérapie pour différentes raisons. Vous pouvez recevoir une radiothérapie ou une chimioradiothérapie pour :

  • détruire les cellules cancéreuses présentes dans votre corps;

  • réduire la taille d’une tumeur avant d’autres traitements comme une chirurgie ou une chimiothérapie (traitement néoadjuvant);

  • détruire les cellules cancéreuses qui restent après une chirurgie ou une chimiothérapie et réduire le risque de réapparition (récidive) du cancer (traitement adjuvant);

  • soulager la douleur ou contrôler les symptômes d’un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux de stade avancé (traitement palliatif);

  • détruire les cellules cancéreuses qui auraient pu se propager aux ganglions lymphatiques du cou.

Demandez à votre équipe de soins ce que vous devez faire avant de commencer la radiothérapie. On pourrait aborder les sujets suivants, selon vos besoins personnels.

Consulter un dentiste La radiothérapie dirigée vers la tête et le cou peut affecter votre santé dentaire. Afin de prévenir les problèmes, la plupart des personnes passent un examen dentaire minutieux avant de recevoir une radiothérapie. Le dentiste procédera à l'extraction des dents qui ne sont pas en bonne santé et élaborera un plan de soins dentaires que vous devrez suivre après la radiothérapie.

Consulter une diététiste professionnelle. Une radiothérapie à la tête et au cou peut faire en sorte qu’il est difficile ou douloureux d’avaler. Une diététiste professionnelle vous rencontrera et évaluera votre état nutritionnel. Si vous n'êtes pas en mesure de combler vos besoins nutritionnels pendant et après la radiothérapie, il faudra peut-être avoir recours à une sonde d'alimentation. Apprenez-en davantage sur l’alimentation par sonde.

Cesser de fumer. Fumer en cours de traitement peut réduire l’efficacité de la radiothérapie. Les personnes qui fument peuvent également éprouver des effets secondaires plus graves. Si vous fumez, obtenez de l'aide pour cesser de fumer avant de commencer la radiothérapie.

On a le plus souvent recours aux types de radiothérapie suivants pour traiter le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Radiothérapie externe

Lors de la radiothérapie externe, un appareil émet des radiations à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure. On peut aussi la diriger vers le cou si le médecin croit que le cancer pourrait s’être propagé aux ganglions lymphatiques du cou (ganglions cervicaux). On réussit à traiter les petites tumeurs des fosses nasales en ayant recours à la radiothérapie employée seule. On l’utilise souvent à la place de la chirurgie, car la radiothérapie modifie moins l’apparence du visage.

Avant de commencer la radiothérapie, on vous fera un masque d'immobilisation sur mesure. On a souvent recours au masque d’immobilisation quand on administre une radiothérapie à la tête et au cou. Le masque permet de s’assurer que vous ne bougez pas lors de la séance de traitement et que la radiation est dirigée exactement au même endroit chaque fois. Vous devez le porter lors de la planification du traitement et de toutes les séances de radiothérapie.

On administre habituellement la radiothérapie externe chaque jour pendant 5 à 7 semaines. Si elle est administrée après une chirurgie, la radiothérapie débute généralement de 4 à 6 semaines après l’intervention. L’équipe de soins veillera à protéger le plus possible de la radiation les tissus sains entourant la tumeur.

Certaines personnes atteintes de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux pourraient bénéficier de plus petites doses de radiation administrées plus souvent (hyperfractionnement) ou de l’administration de la même dose totale sur une période plus courte (fractionnement accéléré).

Les techniques de radiothérapie externe qui suivent sont plus récentes. On peut y avoir recours pour traiter le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Radiothérapie conformationnelle avec modulation d'intensité (RCMI)

La radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité (RCMI) est un type de radiothérapie externe. On a recours à un dispositif particulier pour modeler et diriger de nombreux faisceaux de radiation vers la tumeur à partir de différents angles. Il est également possible de modifier la force (intensité) des faisceaux. On réduit ainsi la quantité de radiation qui atteint les régions sensibles de la tête et du cou, ce qui cause moins d'effets secondaires, tout en administrant une dose plus élevée à la tumeur. On peut envisager la RCMI pour traiter les grosses tumeurs des fosses nasales ou des sinus paranasaux ainsi que les tumeurs qui ont envahi la base du crâne.

Protonthérapie

La protonthérapie a recours aux protons (particules chargées positivement) pour traiter le cancer. En protonthérapie, on se sert de faisceaux de protons plutôt que de faisceaux de rayons X. Les protons libèrent plus d’énergie après avoir parcouru une certaine distance puis cessent d'en émettre, tandis que les faisceaux de rayons X libèrent de l’énergie avant et après avoir atteint leur cible. Les protons causent donc moins de dommages aux tissus qu’ils traversent avant d’atteindre leur cible. La protonthérapie est la forme de radiothérapie qui cause le moins de dommages aux tissus sains voisins.

Radiothérapie conformationnelle tridimensionnelle (RC 3D)

La radiothérapie conformationnelle tridimensionnelle (RC 3D) émet la radiation vers la tumeur à partir de plusieurs directions. Les faisceaux de radiation sont tous de la même intensité.

Radiothérapie interne

Pour la radiothérapie interne, on introduit des matières radioactives dans le corps. La radiothérapie interne permet d’administrer de plus fortes doses que la radiothérapie externe.

Curiethérapie

La curiethérapie est un type de radiothérapie interne. Elle consiste à placer une matière radioactive, appelée radio-isotope, directement dans la tumeur ou dans la région où elle se trouvait avant d'être enlevée. La radiation détruit les cellules cancéreuses au fil du temps.

On peut avoir recours à la curiethérapie, associée ou non à la radiothérapie externe, pour traiter des tumeurs des fosses nasales ou du vestibule nasal à un stade précoce. Pour ces tumeurs, on emploie généralement la curiethérapie interstitielle. Celle-ci consiste à placer des implants (des aiguilles fines renfermant une substance radioactive) directement dans la tumeur et dans les tissus qui l’entourent.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu.

Lors des séances de radiothérapie, l’équipe de soins protège le plus possible les cellules saines qui se trouvent dans la zone de traitement. Mais il est possible que les cellules saines soient endommagées et qu’elles provoquent ainsi des effets secondaires. Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant la radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la radiothérapie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent surtout de la taille de la région traitée, de la région ou des organes spécifiques traités, de la dose totale, du mode d’administration et de l’administration d’une chimiothérapie au cours de la même période (chimioradiothérapie). Les effets secondaires de la chimioradiothérapie sont généralement plus intenses. Voici certains effets secondaires courants de la radiothérapie employée pour traiter le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux :

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres problèmes que vous croyez liés à la radiothérapie. Plus tôt vous signalez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider à le traiter.

Questions à poser sur la radiothérapie

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie et les effets secondaires de la radiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la radiothérapie à votre équipe de soins.

Révision par les experts et références