Diagnostic du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Le diagnostic est le processus qui permet d’identifier la cause d’un problème de santé. Le processus diagnostique du cancer des fosses nasales ou des sinus paranasaux débute habituellement par une visite à votre médecin de famille. Il vous questionnera sur les symptômes que vous éprouvez et vous fera un examen physique. En se basant sur ces informations, votre médecin vous dirigera vers un spécialiste ou vous prescrira des examens afin de vérifier la présence d’un cancer des fosses nasales ou des sinus paranasaux, ou d’autres problèmes de santé.

Le processus diagnostique peut sembler long et décourageant. C'est normal de s’inquiéter, mais essayez de ne pas oublier que d’autres affections médicales peuvent causer des symptômes semblables à ceux du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Il est important que l’équipe de soins élimine toute autre cause possible du problème de santé avant de poser un diagnostic de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

On a habituellement recours aux tests qui suivent pour éliminer ou confirmer un diagnostic de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Bien des tests permettant de poser le diagnostic de cancer sont également employés pour en déterminer le stade, c'est-à-dire jusqu'où la maladie s'est propagée. Votre médecin pourrait aussi vous faire passer d'autres examens, dont un examen dentaire, afin de vérifier votre état général de santé et d’aider à planifier votre traitement.

Antécédents de santé et examen physique

Vos antécédents de santé consistent en un bilan de vos symptômes, de vos risques et de tous les événements et troubles médicaux que vous auriez pu éprouver dans le passé. Votre médecin vous posera des questions sur vos antécédents :

  • symptômes qui laissent croire à un cancer des fosses nasales ou des sinus paranasaux;

  • contact avec de la poussière de bois, de cuir ou de nickel au travail;

  • tabagisme.

Votre médecin peut aussi vous poser des questions sur vos antécédents familiaux :

  • cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux;

  • risques de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux;

  • autres cancers.

L’examen physique permet au médecin de rechercher tout signe de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Lors de l’examen physique, votre médecin peut :

  • observer très attentivement votre nez, vos joues, vos yeux et l’intérieur de votre bouche pour voir s’il y a des changements, des masses ou une enflure;

  • vérifier si certaines régions de votre visage sont moins sensibles;

  • vérifier s’il y a des masses sur votre palais ou si certaines de vos dents supérieures bougent;

  • palper votre cou à la recherche de masses ou d’une enflure;

  • vérifier si votre vision a changé ou si les mouvements de vos yeux sont restreints;

  • vérifier si votre cerveau, votre moelle épinière et vos nerfs fonctionnent normalement.

Apprenez-en davantage sur l’examen physique.

Endoscopie nasale

L'endoscopie permet au médecin d'observer l'intérieur du corps à l'aide d'un tube rigide muni d'une lumière et d'une lentille à une extrémité. Cet outil est appelé endoscope.

L’endoscopie nasale permet au médecin d’observer l’intérieur du nez, du nasopharynx et de la gorge.

Cet examen est habituellement effectué dans le cabinet d'un spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge (otorhinolaryngologiste ou ORL). Il est possible que le médecin vaporise un anesthésique dans le nez juste avant l’endoscopie nasale. Lors de l’intervention, le spécialiste insère un endoscope rigide dans le nez et le fait descendre jusque dans la gorge. Après l'endoscopie nasale, le médecin pourrait vous recommander de ne pas manger ni boire jusqu’à ce que la sensibilité et le réflexe pharyngé reviennent, ce qui prend généralement environ une heure.

Apprenez-en davantage sur l’endoscopie.

Biopsie

Lors d’une biopsie, le médecin prélève des tissus ou des cellules du corps afin qu’ils soient analysés en laboratoire. Le rapport du pathologiste indiquera s’il y a ou non des cellules cancéreuses dans l’échantillon.

On effectue une biopsie endoscopique des fosses nasales et de la gorge à l'occasion d'une endoscopie nasale. On a habituellement recours à ce type de biopsie dans le cas de tumeurs logées profondément dans les voies nasales.

La biopsie chirurgicale consiste à prélever par voie chirurgicale un petit fragment d'une tumeur (biopsie incisionnelle) ou l'entièreté d'une tumeur (biopsie excisionnelle) dans les fosses nasales ou les sinus paranasaux.

Lors de la biopsie à l’aiguille fine (BAF), on a recours à une aiguille très mince et à une seringue pour retirer (aspirer) une petite quantité de liquide ou de cellules. La BAF peut servir à prélever un échantillon d’une tumeur. On peut aussi y avoir recours pour examiner une masse au cou et vérifier si le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques du cou (ganglions cervicaux).

Apprenez-en davantage sur la biopsie.

Tomodensitométrie (TDM)

Lors d'une tomodensitométrie (TDM), on emploie des appareils radiographiques particuliers afin de produire des images à 3 dimensions et en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les clichés en images détaillées.

La TDM sert à trouver une tumeur dans les fosses nasales ou les sinus paranasaux. Les médecins peuvent aussi l’utiliser pour savoir si la tumeur a envahi les os entourant les sinus paranasaux ou la base du crâne. La TDM permet aussi de déterminer si le cancer s’est propagé aux poumons ou aux ganglions lymphatiques.

Apprenez-en davantage sur la tomodensitométrie (TDM).

Radiographie

Lors d’une radiographie, on emploie des radiations de faible dose pour produire des images de parties du corps sur film. On y a recours afin de savoir s’il y a un blocage ou une infection des sinus. Vous pourriez aussi subir une radiographie pulmonaire pour vérifier si le cancer s’est propagé aux poumons.

On se sert de moins en moins de la radiographie pour examiner les sinus, car la tomodensitométrie est plus accessible et produit des images plus détaillées de ces structures.

Apprenez-en davantage sur la radiographie.

IRM

En imagerie par résonance magnétique (IRM), on a recours à de puissantes forces magnétiques et à des ondes radio-électriques pour produire des images en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les images en clichés à 3 dimensions.

L’IRM sert à trouver une tumeur dans les fosses nasales ou les sinus paranasaux. L’IRM peut indiquer si la tumeur a envahi les structures entourant les sinus, la base du crâne, les nerfs et les vaisseaux sanguins voisins, l’œil, l’encéphale (communément appelé cerveau) et le revêtement de l’encéphale. L’IRM permet aussi de déterminer si le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques.

Les médecins ont parfois recours à l'IRM pour déterminer si une tumeur des fosses nasales ou des sinus paranasaux est cancéreuse ou non.

Apprenez-en davantage sur l'IRM.

Tomographie par émission de positrons (TEP)

Lors d'une tomographie par émission de positrons (TEP), on emploie une matière radioactive appelée produit radiopharmaceutique pour détecter des changements dans l’activité métabolique des tissus du corps. Un ordinateur analyse les modèles de distribution de la radioactivité et produit des images à 3 dimensions et en couleur de la région examinée.

On peut avoir recours à la TEP pour déterminer si le cancer s’est propagé à d’autres régions du corps.

Apprenez-en davantage sur la tomographie par émission de positrons (TEP).

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le diagnostic à votre équipe de soins.

Révision par les experts et références