Traitements de l’ostéosarcome chez l'enfant

Dernière révision médicale :

Un enfant ayant reçu un diagnostic d'ostéosarcome aura un plan de traitement élaboré juste pour lui par son équipe de soins. Il se basera sur des renseignements importants relatifs au cancer et à l’enfant. Quand l'équipe de soins décide quels traitements proposer dans le plan, elle prend les éléments suivants en considération  :

Apprenez-en davantage sur l'équipe de soins de votre enfant, l'aide que vous pouvez lui apporter pour faire face aux tests et au traitement et la gestion de ses soins.

Ostéosarcome localisé chez l'enfant

On traite habituellement l’ostéosarcome localisé chez l'enfant par chimiothérapie suivie d’une chirurgie pour enlever la tumeur primitive, puis d’une autre chimiothérapie.

Chimiothérapie

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments anticancéreux, ou cytotoxiques, pour détruire les cellules cancéreuses. On peut l'administrer avant ou après la chirurgie pratiquée pour enlever la tumeur primitive. Quand on administre la chimiothérapie après la chirurgie, on parle de chimiothérapie néoadjuvante. Quand une chimiothérapie suit la chirurgie, on parle alors de chimiothérapie adjuvante.

La chimiothérapie est souvent administrée avant la chirurgie, comme premier traitement de l’ostéosarcome localisé chez l'enfant. La chimiothérapie néoadjuvante est habituellement administrée au cours des 10 semaines qui précèdent la chirurgie.

Après au moins 10 semaines de chimiothérapie néoadjuvante, les médecins ont recours à des examens d’imagerie pour planifier la chirurgie et enlever la tumeur. On administre une chimiothérapie après la chirurgie afin de détruire les cellules cancéreuses qui restent à la suite de l'opération et réduire le risque de réapparition du cancer. La chimiothérapie adjuvante débute habituellement de 2 à 3 semaines après la chirurgie et dure 18 semaines.

Les agents chimiothérapeutiques les plus souvent administrés pour l’ostéosarcome sont les suivants :

  • méthotrexate à forte dose;
  • doxorubicine;
  • cisplatine;
  • ifosfamide (Ifex);
  • cyclophosphamide;
  • étoposide (Vepesid);
  • carboplatine.

Les associations chimiothérapeutiques les plus souvent administrées pour l’ostéosarcome sont les suivantes :

  • méthotrexate à forte dose, doxorubicine et cisplatine;

  • doxorubicine et cisplatine;
  • ifosfamide et étoposide.

La cyclophosphamide et l’ifosfamide peuvent irriter la vessie. Quand on a recours à ces agents chimiothérapeutiques, on administre aussi du mesna (Uromitexan) pour protéger la vessie.

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie du cancer des os chez l’enfant.

Chirurgie

Le but de la chirurgie est d’enlever la tumeur en entier. L'excision large consiste à retirer la tumeur et un peu de tissu sain tout autour. Les médecins peuvent employer d'autres termes qu'excision large, soit excision locale large ou résection monobloc. On peut administrer une chimiothérapie avant la chirurgie.

Le type de chirurgie pratiqué dépend surtout de la taille de la tumeur et de son emplacement.

La tumeur au bras ou à la jambe est traitée par chirurgie de conservation du membre, amputation ou plastie de rotation.

  • La chirurgie de conservation du membre consiste à enlever la tumeur au bras ou à la jambe mais pas le membre. Plusieurs options peuvent s’offrir pour la reconstruction en fonction de l’âge de votre enfant, de sa croissance future et du mode de vie souhaité.

  • L'amputation consiste à enlever un bras ou une jambe en partie ou en totalité. On pourrait y avoir recours quand il n'est pas possible de pratiquer une chirurgie de conservation du membre.
  • La plastie de rotation est une intervention chirurgicale permettant de traiter les tumeurs qui se trouvent près du genou.

La tumeur aux os du bassin (hanche) peut être difficile à traiter par chirurgie. On peut pratiquer une chirurgie pour enlever la tumeur et il est parfois possible de reconstruire les os du bassin après l'opération.

La tumeur à la mâchoire inférieure peut être traitée par chirurgie effectuée pour enlever la moitié inférieure de la mâchoire. On peut reconstruire la mâchoire à l'aide d'autres parties du corps.

Apprenez-en davantage sur la chirurgie du cancer des os chez l’enfant.

Ostéosarcome métastatique chez l'enfant

On traite habituellement l’ostéosarcome métastatique chez l'enfant par chimiothérapie suivie d’une chirurgie pour enlever la tumeur primitive et le cancer qui s'est propagé.

Chimiothérapie

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments anticancéreux, ou cytotoxiques, pour détruire les cellules cancéreuses. Les agents chimiothérapeutiques les plus souvent administrés pour l'ostéosarcome métastatique sont les suivants :

  • méthotrexate à forte dose;
  • doxorubicine;
  • cisplatine;
  • ifosfamide;
  • cyclophosphamide (Procytox);
  • étoposide;
  • carboplatine.

Les associations chimiothérapeutiques les plus souvent administrées pour l’ostéosarcome métastatique sont les suivantes :

  • méthotrexate à forte dose, doxorubicine et cisplatine;

  • doxorubicine et cisplatine;
  • ifosfamide et étoposide.

La cyclophosphamide et l’ifosfamide peuvent irriter la vessie. Quand on a recours à ces agents chimiothérapeutiques, on administre aussi du mesna pour protéger la vessie.

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie du cancer des os chez l’enfant.

Chirurgie

On fait souvent une chirurgie après la chimiothérapie. Elle permet d’enlever la tumeur primitive et les métastases. Les types de chirurgie seraient les mêmes que dans le cas de l'ostéosarcome localisé chez l'enfant.

Il arrive que la chirurgie soit nécessaire pour maîtriser la douleur ou réparer un os fracturé. Dans ces cas-là, on fait une chirurgie pour enlever la tumeur primitive avant d'administrer la chimiothérapie.

Apprenez-en davantage sur la chirurgie du cancer des os chez l’enfant.

Récidive d'ostéosarcome chez l'enfant

Les traitements proposés pour l’ostéosarcome qui récidive chez l'enfant se basent sur les éléments suivants :

  • temps écoulé depuis le dernier traitement;
  • âge lors du premier diagnostic;
  • présence de métastases lors du premier diagnostic;
  • si la récidive (réapparition du cancer) est locale (près de la tumeur primitive) ou métastatique (dans une autre partie du corps);
  • si la tumeur peut être enlevée;
  • traitements déjà administrés.

Les traitements auxquels on a recours pour la récidive d'ostéosarcome chez l'enfant comprennent la chirurgie, la chimiothérapie et le traitement ciblé.

Chirurgie

On peut faire une chirurgie pour enlever des tumeurs qui récidivent dans les poumons. Il est également possible de pratiquer une chirurgie pour enlever un cancer qui récidive dans d’autres os. Apprenez-en davantage sur la chirurgie du cancer des os chez l’enfant.

Chimiothérapie

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments anticancéreux, ou cytotoxiques, pour détruire les cellules cancéreuses. Il est possible d’administrer une chimiothérapie à base de l’un ou de plusieurs de ces agents, selon le type de chimiothérapie employé auparavant :

  • ifosfamide avec ou sans étoposide;

  • cyclophosphamide et topotécan;
  • gemcitabine seulement ou associée au docétaxel;
  • cyclophosphamide et étoposide;
  • ifosfamide, carboplatine et étoposide;
  • méthotrexate à forte dose;
  • méthotrexate à forte dose, étoposide et ifosfamide.

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie du cancer des os chez l’enfant.

Traitement ciblé

Le traitement ciblé a recours à des médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme des protéines, présentes à la surface ou à l’intérieur des cellules cancéreuses dans le but d’interrompre la croissance et la propagation du cancer. On peut l'administrer pour traiter un ostéosarcome qui récidive, habituellement dans le cadre d'un essai clinique. Voici certains médicaments ciblés qu'on peut employer :

  • régorafénib;

  • cabozantinib;
  • évérolimus;
  • dénosumab;
  • dinutuximab.

Apprenez-en davantage sur le traitement ciblé.

Essais cliniques

Les essais cliniques visent à trouver de meilleures méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. De nombreux enfants atteints de cancer sont traités en essai clinique. Comme le cancer chez l’enfant est rare, plusieurs centres de traitement du cancer infantile différents participent habituellement aux essais cliniques. La participation à un essai est toujours volontaire.

Apprenez-en davantage sur les essais cliniques et l'inscription de votre enfant à un essai clinique.

Le suivi et la vie après le traitement

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux enfants atteints de cancer. Les enfants devront avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 5 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller l'apparition d'une récidive et de vérifier les progrès et le rétablissement de votre enfant à la suite du traitement. Apprenez-en davantage sur le suivi, la vie après le traitement et la survie à long terme.

Cancer avancé

Le traitement est efficace pour de nombreux enfants atteints de cancer, mais dans certains cas, il ne l'est pas. Quand le cancer est avancé, le but du traitement passe de la guérison à la qualité de vie. Vous pouvez obtenir de l'aide et du soutien. Apprenez-en davantage sur les aspects à considérer quand la guérison est impossible.

Révision par les experts et références

  • Abha Gupta, MD, MSc, FRCPC
  • Raveena Ramphal, MBChB, FRACP