Diagnostiquer le cancer des os chez l’enfant

Dernière révision médicale :

Le diagnostic est le processus qui permet d’identifier la cause d’un problème de santé. Le processus diagnostique du cancer des os chez l'enfant débute habituellement par une visite au médecin. Il vous questionnera sur les symptômes que vous avez observés et fera un examen physique. En se basant sur ces informations, il est possible que le médecin vous dirige vers un spécialiste ou qu’il prescrive des examens, comme une radiographie, afin de vérifier la présence d’un cancer des os ou d’autres problèmes de santé.

Le processus diagnostique peut sembler long et décourageant. C’est normal de s’inquiéter, mais essayez de ne pas oublier que d’autres affections médicales peuvent causer des symptômes semblables à ceux du cancer des os. Il est important que l’équipe de soins élimine toute autre cause possible du problème de santé avant de poser un diagnostic de cancer des os.

On a couramment recours aux tests qui suivent pour diagnostiquer ou éliminer le cancer des os chez l’enfant. Bien des tests permettant de poser le diagnostic de cancer sont également employés pour en déterminer le stade, c’est-à-dire jusqu'où la maladie a progressé. Le médecin pourrait aussi prescrire d’autres examens afin de vérifier l'état général de santé et aider à planifier le traitement.

Antécédents de santé et examen physique

Les antécédents de santé de votre enfant consistent en un bilan des symptômes, des risques et de tous les événements et troubles médicaux qui ont été éprouvés dans le passé. Le médecin posera des questions sur les antécédents de santé de votre enfant dont ses antécédents personnels ou familiaux de certains troubles génétiques.

L’examen physique permet au médecin de rechercher tout signe de cancer des os. Lors de l’examen physique, le médecin peut vérifier la présence d’une enflure ou de masses et jusqu’à quel point l’enfant peut bouger le bras, la jambe ou l’articulation touché.

Apprenez-en davantage sur l’examen physique.

Radiographie

Lors d'une radiographie, on emploie de faibles doses de radiation pour produire des images des structures du corps sur film. Habituellement, les médecins commencent par faire une radiographie de l’os afin de savoir ce qui ne va pas.

Apprenez-en davantage sur la radiographie.

Formule sanguine complète

La formule sanguine complète (FSC) permet d'évaluer la quantité et la qualité des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes. On fait une FSC pour vérifier si le cancer s’est propagé à la moelle osseuse ou s'il l'affecte. Les résultats de la FSC servent également de valeurs de référence avec lesquelles les médecins peuvent faire des comparaisons au cours du traitement du cancer des os.

Apprenez-en davantage sur la formule sanguine complète (FSC).

Analyses biochimiques sanguines

Lors d'une analyse biochimique sanguine, on mesure le taux de substances chimiques dans le sang. Elle permet d’évaluer la qualité de fonctionnement de certains organes et aussi de détecter des anomalies. Les médecins peuvent utiliser les résultats des analyses biochimiques sanguines comme des valeurs de référence avec lesquelles ils peuvent faire des comparaisons au cours du traitement.

Apprenez-en davantage sur les analyses biochimiques sanguines.

Tomodensitométrie

Lors d'une tomodensitométrie (TDM), on emploie des appareils radiographiques particuliers afin de produire des images à 3 dimensions et en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les clichés en images détaillées.

On a recours à la TDM pour vérifier si le cancer s’est propagé aux poumons ou à d’autres organes. On peut faire une TDM du thorax pour savoir si le cancer s’est propagé aux poumons. La TDM peut aussi permettre de vérifier une propagation à d'autres organes.

Apprenez-en davantage sur la TDM.

Imagerie par résonance magnétique

En imagerie par résonance magnétique (IRM), on a recours à de puissantes forces magnétiques et à des ondes radio-électriques pour produire des images en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les images en clichés à 3 dimensions.

On a recours à l’IRM pour :

  • obtenir plus de détails sur la tumeur osseuse, les tissus mous entourant la tumeur et la cavité de la moelle osseuse;
  • vérifier si le cancer s'est propagé à d'autres organes;
  • aider à choisir les sites de biopsie;
  • aider à planifier la chirurgie.

Apprenez-en davantage sur l'IRM.

Tomographie par émission de positrons (TEP) ou TEP associée à une TDM

Lors d’une tomographie par émission de positrons (TEP), on emploie un type de sucre radioactif pour détecter des changements dans l’activité métabolique des tissus du corps. Un ordinateur analyse les modèles de distribution de la radioactivité et produit des images à 3 dimensions et en couleur de la région examinée.

On peut avoir recours à la TEP pour savoir si le cancer des os s’est propagé aux poumons, à d’autres os ou à d’autres régions du corps. Elle peut aussi permettre de vérifier l'efficacité de la chimiothérapie.

On associe souvent la TEP à la TDM. C'est ce qu'on appelle la TEP/TDM et on obtient ainsi une image plus complète et une évaluation en 3D de la tumeur.

Apprenez-en davantage sur la TEP.

Scintigraphie osseuse

Lors d’une scintigraphie osseuse, on emploie des matières radioactives qui se fixent sur les os (produits radiopharmaceutiques) et un ordinateur pour créer une image des os. On y a recours pour voir si le cancer s’est propagé à d'autres os.

Apprenez-en davantage sur la scintigraphie osseuse.

Biopsie

Lors d’une biopsie, le médecin prélève des tissus ou des cellules du corps afin qu’ils soient analysés en laboratoire. Le rapport issu du laboratoire confirme ou non la présence de cellules cancéreuses dans l’échantillon.

La biopsie est la seule façon de diagnostiquer avec certitude le cancer des os chez l’enfant. Afin de déterminer la meilleure région où la pratiquer, le médecin a recours à l'IRM ou à la TDM, ou bien aux deux.

Il faut faire la biopsie en même temps qu'on enlève la tumeur par chirurgie, alors la planification de la biopsie et de la possible chirurgie est très importante. La biopsie est habituellement effectuée par le chirurgien qui pratiquera l'opération pour enlever le cancer, ou bien la biopsie sera faite sous sa supervision. Planifier la biopsie et la chirurgie simultanément aide à prévenir les complications et peut signifier moins de chirurgies. La planification est particulièrement importante pour aider à déterminer si la chirurgie de conservation d’un membre est une option de traitement.

La biopsie chirurgicale est le type le plus courant de biopsie pratiqué. Le chirurgien fait une ouverture à travers la peau pour atteindre et enlever un fragment de la tumeur osseuse ou une partie de la tumeur qui a envahi les tissus mous. Apprenez-en davantage sur la biopsie chirurgicale.

On a parfois recours à la biopsie par forage. Lors de la biopsie par forage, le médecin se sert d’une aiguille pour faire un petit prélèvement dans la tumeur. Si la tumeur est enfouie en profondeur, il est possible que le médecin ait recours à la TDM pour guider l’aiguille jusque dans la masse. Cette approche est recommandée pour les tumeurs qui affectent certains os, dont la colonne vertébrale et le bassin. Apprenez-en davantage sur la biopsie par forage.

On peut faire une ponction et biopsie de la moelle osseuse pour savoir si le cancer s’est propagé à la moelle osseuse. Lors d’une ponction et biopsie de la moelle osseuse, le médecin prélève des tissus ou des cellules de la moelle osseuse afin qu’ils soient analysés en laboratoire. Apprenez-en davantage sur la ponction et biopsie de la moelle osseuse.

Études des cellules et des tissus

Les médecins peuvent avoir recours aux types suivants d'études des cellules et des tissus pour aider à établir le diagnostic de cancer des os chez l'enfant.

La cytogénétique est l’analyse des chromosomes d’une cellule, dont leur nombre, leur taille, leur forme et leur disposition. Les techniques cytogénétiques révèlent les anomalies chromosomiques, ce qui aide les médecins à confirmer le diagnostic et à établir le type ou le sous-type de cancer des os. Les résultats des études cytogénétiques aident aussi les médecins à planifier le traitement et à prévoir son degré d’efficacité.

L’immunophénotypage est l’étude des protéines exprimées par les cellules. Il se base sur une réaction antigène-anticorps très spécifique pour identifier des protéines particulières dans les tissus ou les cellules. On a recours à des anticorps marqués d’une substance fluorescente qui se lie seulement à des protéines particulières. Le marqueur fluorescent et le modèle des protéines exprimées permettent aux médecins d’identifier les cellules cancéreuses et d’ainsi diagnostiquer le type ou le sous-type spécifique de cancer des os.

Apprenez-en davantage sur les études des cellules et des tissus.

Préparation de votre enfant aux tests

Les enfants réagissent de différentes manières face aux tests à passer. Préparer votre enfant aux tests peut aider. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre enfant à faire face aux tests et aux traitements.

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour votre enfant, posez des questions sur le diagnostic à son équipe de soins.

Révision par les experts et références

  • Abha Gupta, MD, MSc, FRCPC
  • Raveena Ramphal, MBChB, FRACP