Risques de cancer de la vulve

Certains comportements, substances ou états peuvent affecter votre risque, ou probabilité, d’avoir le cancer. Il y a des choses qui font augmenter votre risque alors que d’autres le font diminuer. La plupart des cancers sont attribuables à de nombreux risques. Mais le cancer apparaît parfois chez des personnes qui ne présentent aucun risque.

Le risque d’avoir le cancer de la vulve augmente avec l’âge. Le cancer de la vulve affecte le plus souvent les femmes âgées de plus de 70 ans. Mais le nombre de femmes plus jeunes qui en sont atteintes augmente. C’est parce qu’on observe davantage d’infections au virus du papillome humain (VPH) chez les femmes âgées de moins de 40 ans et que le VPH est un des risques de cancer de la vulve.

La néoplasie intra-épithéliale vulvaire (VIN) est un état précancéreux de la vulve. Certaines des choses qui font augmenter le risque de cancer de la vulve peuvent aussi causer cet état précancéreux. Ce n’est pas un cancer, mais cet état peut parfois se transformer en cancer de la vulve s'il n’est pas traité. Apprenez-en davantage sur les états précancéreux de la vulve.

Les éléments suivants font augmenter votre risque de cancer de la vulve. Vous pouvez faire certaines choses pour réduire votre risque et aider à vous protéger du cancer.

Infection au virus du papillome humain (VPH)

Système immunitaire affaibli

Antécédents personnels d'affections cutanées de la vulve

Antécédents personnels de cancer du col de l'utérus, du vagin ou de l'anus

Infection au virus du papillome humain (VPH)

Le virus du papillome humain (VPH) peut causer des verrues (papillomes) sur différentes parties du corps, dont les parties génitales. Les infections au VPH sont très fréquentes car le virus se transmet facilement par contact peau à peau avec n’importe quelle partie du corps qui est infectée. Le VPH se propage surtout par contact sexuel, dont les relations sexuelles orales.

De nombreuses femmes atteintes d’un cancer de la vulve ont une infection au VPH. C’est particulièrement vrai pour les jeunes femmes atteintes de ce cancer.

Mais avoir une infection au VPH ne signifie pas que vous serez atteinte d’un cancer de la vulve. De nombreux types différents de VPH peuvent infecter la vulve. Seuls quelques types provoquent des changements anormaux dans les cellules qui peuvent se transformer en cancer.

Vous pouvez réduire votre risque d'infection en vous faisant vacciner contre le VPH et en adoptant des pratiques sexuelles plus sûres. Vous devriez également passer régulièrement des examens pelviens.

Apprenez-en davantage sur le virus du papillome humain (VPH) et sur les moyens de réduire votre risque de contracter le VPH.

Système immunitaire affaibli

Avoir un système immunitaire affaibli (immunosuppression) augmente votre risque de cancer de la vulve. Cela comprend les personnes touchées par le VIH ou le sida, de même que celles qui ont subi une greffe d’organe et qui doivent prendre des médicaments pour affaiblir leur système immunitaire.

Un affaiblissement du système immunitaire peut réduire la capacité du corps à se défendre contre les infections et les maladies. Cela peut accroître le risque d’infection au VPH. Quand le système immunitaire est affaibli, les changements précancéreux qui affectent les cellules de la vulve risquent davantage de se transformer en cancer de la vulve.

Antécédents personnels d'affections cutanées de la vulve

Si vous avez des antécédents d'affections cutanées de la vulve, vous risquez davantage d'être atteinte du cancer de la vulve. Ces affections comprennent le lichen scléreux, qui est un trouble non cancéreux (bénin) de la vulve causant l’inflammation à long terme (chronique) de la peau.

Une affection cutanée de la vulve peut causer des dommages à la peau de la vulve à long terme. Ces dommages sont susceptibles d’accroître le risque de cancer de la vulve.

Antécédents personnels de cancer du col de l'utérus, du vagin ou de l'anus

Si vous avez déjà reçu un diagnostic de cancer du col de l'utérus, du vagin ou de l'anus, vous risquez davantage d'avoir un cancer de la vulve. C'est peut-être parce que ces cancers ont des facteurs de risque semblables à ceux du cancer de la vulve, comme une infection au VPH.

Apprenez-en davantage sur le cancer du col de l'utérus, le cancer du vagin et le cancer de l'anus.

Risques possibles

On a établi un certain lien entre les éléments qui suivent et le cancer de la vulve, mais on ne possède pas suffisamment de preuves pour affirmer qu'ils sont des risques. Des recherches plus approfondies sont nécessaires.

  • fumer du tabac
  • antécédents personnels de mélanome (cancer de la peau)

Comprendre votre risque de cancer

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre médecin. Sachez comment on peut prévenir le cancer et ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque.

Révision par les experts et références

  • Canadian Cancer Society | Société canadienne du cancer
  • International Agency for Research on Cancer (IARC) . Volume 90: Human Papillomaviruses . 2007 : http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol90/mono90.pdf.
  • Moroney JW, Kunos C, Wilkinson EJ, Levenback CF . Chapter 19: Vulva. Barakat RR, Markman M, Randall ME (eds.). Principles and Practice of Gynecologic Oncology. 6th ed. 2013.
  • International Agency for Research on Cancer (IARC). Volume 100B: Biological agents: a review of human carcinogens. 2012: http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol100B/mono100B.pdf.
  • Klopp AH, Eifel PJ, Berek JS, Konstantinopoulos PA . Cancer of the cervix, vagina and vulva. DeVita VT Jr, Lawrence TS, Rosenberg SA. Cancer: Principles and Practice of Oncology. 10th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2015: 72:1013-1047.
  • Madeleine MM, Johnson LG . Vulvar and vaginal cancers. Thun MJ (ed.). Schottenfeld and Fraumeni Cancer Epidemiology and Prevention. 4th ed. New York, NY: Oxford University Press; 2018: 49: 947 - 951.
  • Madeleine MM, Daling JR . Cancers of the vulva and vagina. Schottenfeld D, Fraumeni JF Jr (eds.). Cancer Epidemiology and Prevention. 3rd ed. New York: Oxford University Press; 2006: 55:1068-1074.
  • Hacker NF, Eifel PJ . Chapter 13: Vulvar Cancer. Berek JS (ed). Berek & Hacker's Gynecologic Oncology. 6th ed. Wolters Kluwer; 2015.
  • American Cancer Society. Vulvar Cancer. 2017: https://www.cancer.org/cancer/vulvar-cancer.html.
  • American Society of Clinical Oncology. Vulvar Cancer. 2017: https://www.cancer.net/cancer-types/vulvar-cancer.