Traitement ciblé du cancer de l’estomac

On a parfois recours au traitement ciblé pour traiter le cancer de l’estomac. Le traitement ciblé a recours à de médicaments pour cibler des molécules spécifiques (comme des protéines) présentes à la surface des cellules cancéreuses. Ces molécules contribuent à l’envoi de signaux qui indiquent aux cellules de croître ou de se diviser. En ciblant ces molécules, les médicaments ciblés interrompent la croissance et la propagation des cellules cancéreuses tout en limitant les dommages aux cellules normales. Le traitement ciblé est aussi parfois appelé traitement à ciblage moléculaire.

On a recours au traitement ciblé pour :

  • détruire les cellules cancéreuses de l’estomac
  • traiter le cancer de l’estomac avancé ou récidivant, en association avec de la chimiothérapie

Votre équipe de soins prendra vos besoins personnels en considération pour choisir les médicaments ciblés, les doses et les modes d’administration. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

Médicaments ciblés administrés pour le cancer de l’estomac

Le trastuzumab (Herceptin) et le ramucirumab (Cyramza) sont des médicaments ciblés employés pour traiter le cancer de l’estomac.

Trastuzumab

Le trastuzumab est conçu pour se lier à des protéines excédentaires présentes sur la surface de certaines cellules cancéreuses de l’estomac. Chez les personnes atteintes d’un cancer de l’estomac HER2 positif, il permet d’arrêter la croissance du cancer. La protéine HER2 est surexprimée chez environ 1 personne atteinte d’un cancer de l’estomac sur 5. La surexpression de la HER2 signifie que cette protéine est présente en trop grande quantité.

Le trastuzumab n’entraîne aucun bienfait chez les personnes dont le cancer de l’estomac est HER2 négatif.

Le trastuzumab est un médicament administré sous forme d’une injection intraveineuse (faite dans une veine). On administre souvent le trastuzumab toutes les 2 ou 3 semaines, en association avec les agents chimiothérapeutiques suivants : cisplatine (Platinol AQ) et soit 5-fluorouracile (Adrucil, 5-FU), soit capécitabine (Xeloda).

Ramucirumab

Le ramucirumab (Cyramza) est un anticorps monoclonal ciblant une substance appelée facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF). Le VEGF aide les cellules à former de nouveaux vaisseaux sanguins qui transportent l’oxygène et les nutriments dont elles ont besoin pour croître et proliférer.

De nombreuses cellules tumorales produisent du VEGF, y compris les cellules du cancer de l’estomac. Le ramucirumab agit en reconnaissant le VEGF et en s’y liant, empêchant ainsi les cellules de former de nouveaux vaisseaux sanguins. Par conséquent, les cellules ne reçoivent plus l’oxygène et les nutriments dont elles ont besoin pour croître. Les médicaments ciblés tels que le ramucirumab sont aussi appelés médicaments antiangiogéniques puisqu’ils empêchent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins.

Le ramucirumab est administré chaque 2 semaines par voie intraveineuse, seul ou en association avec le paclitaxel (Taxol), un agent chimiothérapeutique. On emploie le ramucirumab pour traiter le cancer de l’estomac avancé, métastatique ou récidivant lorsque les autres agents chimiothérapeutiques ne semblent plus faire effet (en cas de résistance au traitement).

Informations sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent assez régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les endroits où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur le traitement ciblé

Apprenez-en davantage sur le traitement ciblé. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement ciblé à votre équipe de soins.

Révision par les experts et références

  • Alberta Health Services. Gastric Cancer. Alberta Health Services; 2013.
  • Alberts SR & Grothey A . Gastrointestinal tract cancers. Casciato DA & Territo MC (eds.). Manual of Clinical Oncology. 7th ed. Lippincott Williams & Wilkins; 2012: 9: pp. 227-284.
  • American Society of Clinical Oncology (ASCO). Stomach cancer. Alexandria, VA.: American Society of Clinical Oncology (ASCO); 2014.
  • Avital, I. et al . Cancer of the stomach. DeVita VT Jr, Lawrence TS, & Rosenberg SA. Cancer: Principles & Practice of Oncology. 9th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2011: 80: pp. 924-954.
  • BC Cancer Agency (BCCA). Stomach Cancer Management Guidelines. BC Cancer Agency; 2013: http://www.bccancer.bc.ca/HPI/CancerManagementGuidelines/Gastrointestinal/02.Stomach/default.htm.
  • Czito BG, Palta M & Willett CG . Stomach cancer. Halperin EC, Wazer DE, Perez CA et al. Perez and Brady's Principles and Practice of Radiation Oncology. 6th ed. Philadelphia, PA: Lippincott Williams & Wilkins; 2013: 58.
  • Health Canada. Cyramza Summary Basis of Decision (SBD). 2015: http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/sbd-smd/drug-med/sbd_smd_2015_cyramza_176810-eng.php.
  • Kelsen, D. P., Van De Velde, C. J. H., & Minsky, B. D . Gastric cancer: clinical management. Kelsen, D. P., Daly, J. M., Kern, S. E., Levin, B., Tepper, J. E., & Van Cutsem, E. (eds.). Principles and Practice of Gastrointestinal Oncology. 2nd ed. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2008: 23: pp. 285-316.
  • Knight G, Earle CC, Cosby R, et al . Neoadjuvant or Adjuvant Therapy for Resectable Gastric Cancer. Cancer Care Ontario. Evidence-Based Series (EBS) and Practice Guidelines (PG). Toronto, ON: Cancer Care Ontario; 2013.
  • National Comprehensive Cancer Network. Gastric Cancer (Version 1.2014). National Comprehensive Cancer Network; 2014.
  • Russell MC, Hsu C & Mansfield PF . Primary gastric malignancies. Feig BW & Ching CD. The MD Anderson Surgical Oncology Handbook. 5th ed. Lippincott Williams & Wilkins; 2012: 9: pp. 270-315.
  • Yao JC, Crane CH, Sano T, et al . Carcinoma of the stomach. Hong WK, et al (eds.). Holland Frei Cancer Medicine. 8th ed. People's Medical Publishing House; 2010: 84: pp. 1086-1108.

Effets secondaires du traitement ciblé du cancer de l’estomac

Targeted therapy has fewer side effects than other treatments. Learn about side effects of targeted therapy for stomach cancer and how they are managed.