Hyperplasie atypique du sein

L’hyperplasie est une hausse du nombre de cellules normales qui se développent dans un tissu. L’hyperplasie est atypique quand les cellules qui augmentent en nombre dans un tissu sont anormales.

L’hyperplasie canalaire atypique est une hausse du nombre de cellules anormales qui se développent dans les canaux mammaires. C’est le type le plus courant d’hyperplasie atypique du sein.

L’hyperplasie lobulaire atypique est une hausse du nombre de cellules anormales qui se développent dans les groupes de glandes qui produisent le lait et qu’on appelle lobules.

Hyperplasie atypique et cancer du sein

Être atteint d’hyperplasie atypique fait augmenter le risque de cancer du sein. Ce risque est encore plus élevé chez les femmes qui ont des antécédents familiaux de cancer du sein ou qui ont reçu un diagnostic d’hyperplasie atypique avant d’atteindre la ménopause. Le cancer du sein est plus susceptible d’apparaître dans le sein affecté par l’hyperplasie atypique. Le risque de cancer du sein est le plus élevé de 10 à 15 ans après un diagnostic d’hyperplasie atypique. Le risque commence à diminuer après 15 ans.

La femme atteinte d’hyperplasie atypique devrait discuter avec son médecin d'un plan personnalisé de dépistage du cancer du sein qui pourrait comprendre une mammographie effectuée sur une base régulière.

Symptômes

L’hyperplasie atypique du sein ne cause aucun symptôme. On la détecte habituellement lors d’une mammographie de dépistage.

Traitements

On peut vous proposer une chimioprévention si vous êtes atteinte d’hyperplasie atypique du sein, en particulier si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein. Les médicaments employés sont appelés modulateurs sélectifs des récepteurs œstrogéniques (MSRE) parce qu’ils bloquent les effets de l’œstrogène dans les tissus du sein :

  • on administre du tamoxifène (Nolvadex, Tamofen) aux femmes préménopausées ou postménopausées;
  • on administre du raloxifène (Evista) seulement aux femmes postménopausées.

Les femmes atteintes d’hyperplasie atypique devraient discuter avec leur équipe de soins des bienfaits et des risques possibles des MSRE pris pour réduire leur risque de cancer du sein.

Révision par les experts et références

  • American Cancer Society. Breast Cancer. 2015: http://www.cancer.org/cancer/breastcancer/index.
  • American Cancer Society. Non-Cancerous Breast Conditions. 2015: http://www.cancer.org/acs/groups/cid/documents/webcontent/003180-pdf.pdf.
  • Guray M, & Sahin AA . Benign breast diseases: classification, diagnosis, and management. Oncologist. AlphaMed Press; 2006.
  • Kiluk JV, Acs G, & Hoover SJ . High-risk benign breast lesions: current strategies in management. Cancer Control: Journal of the Moffitt Cancer Center. H. Lee Moffitt Cancer Center & Research Institute; 2007.
  • Morrow M, Burstein HJ, and Harris JR . Malignant tumors of the breast. DeVita VT Jr, Lawrence TS, & Rosenberg SA. Cancer: Principles and Practice of Oncology. 10th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2015: 79: 1117-1156.