Chimioembolisation transartérielle (TACE) du cancer du foie

L’embolisation est un traitement qui consiste à bloquer ou à ralentir l'arrivée du sang à des tissus ou à un organe. Elle peut servir à bloquer la circulation du sang vers une tumeur, de manière à ce que les cellules cancéreuses meurent. Lorsque la matière utilisée pour bloquer l’apport en sang libère aussi des agents chimiothérapeutiques dans la tumeur, on parle de chimioembolisation. La chimioembolisation transartérielle (TACE) est un type particulier de chimioembolisation qui bloque l’artère hépatique en vue de traiter le cancer du foie.

De nouveaux vaisseaux sanguins peuvent se former dans les tumeurs cancéreuses du foie (angiogenèse). Le sang qui circule dans ces vaisseaux provient en majeure partie de l’artère hépatique, alors que le reste du tissu hépatique est irrigué par la veine porte. Pour cette raison, les médecins peuvent bloquer l’artère hépatique pour couper l’apport en sang de la tumeur tout en préservant le reste du foie, tant et aussi longtemps que le sang circule normalement vers le foie par la veine porte.

On vous proposera la TACE uniquement si votre fonction hépatique est bonne, que vous ne présentez pas d'accumulation de liquide dans l'abdomen (ascite) et que vous n'avez pas de caillots sanguins dans la veine porte (thrombose portale). La TACE peut être employée lorsqu’on ne peut pas enlever le cancer du foie par une chirurgie, qu'on ne peut pas le traiter par une ablation et que le cancer ne s’est pas propagé aux principaux vaisseaux sanguins du foie ou à d’autres parties du corps. On peut aussi vous proposer la TACE si vous êtes en attente d’une greffe de foie pour que la taille de la tumeur hépatique demeure suffisamment petite (traitement intermédiaire).

Les médecins peuvent envisager la TACE pour traiter les tumeurs hépatiques qui mesurent plus de 5 cm, mais de nombreux traitements peuvent alors être nécessaires pour réduire la taille de ces grosses tumeurs. Si le cancer touche les deux lobes du foie, chaque lobe est traité séparément. Le traitement de chaque lobe est habituellement administré à un mois d’intervalle pour que vous ayez le temps de vous rétablir de l’intervention précédente.

Comment se déroule la TACE

On procède à la TACE au service de radiologie d’un hôpital. Vous pourriez recevoir un anesthésique local et des médicaments pour vous aider à relaxer, ou encore un anesthésique général qui vous endormira.

Le médecin insère un tube mince (appelé cathéter) dans le gros vaisseau sanguin de l’aine (l’artère fémorale), puis il le fait remonter dans l’artère jusqu’à ce qu’il atteigne l’artère hépatique dans le foie. Il injecte ensuite un colorant dans le cathéter et prend une radiographie (angiographie) pour trouver les branches de l’artère qui alimentent la tumeur hépatique. Le médecin fait ensuite glisser le cathéter jusqu’à ces artères, puis il injecte une matière qui les bloque.

La matière la plus souvent utilisée pour la TACE est une éponge de gélatine. On fait parfois tremper l’éponge de gélatine dans un agent chimiothérapeutique avant de l’injecter dans l’artère. Le médicament est administré directement dans la tumeur pendant que l'éponge de gélatine bloque l'apport sanguin de la tumeur.

La DEB-TACE est une nouvelle méthode pour administrer la chimiothérapie au cours de la TACE. Elle emploie des billes particulières qui contiennent un agent chimiothérapeutique (billes à élution de médicaments ou DEB). Une fois injectées dans les artères du foie, ces billes libèrent lentement le médicament pour traiter la tumeur. Les DEB sont aussi efficaces que l'utilisation de l’éponge et l’injection d’agents chimiothérapeutiques dans les artères. La DEB-TACE pourrait occasionner moins d’effets secondaires que les autres méthodes.

Agents chimiothérapeutiques employés pour la TACE

Il n’y a pas d’agent chimiothérapeutique standard recommandé pour la TACE. On peut avoir recours aux médicaments suivants, seuls ou en association :

  • doxorubicine;
  • cisplatine.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer du foie, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d'autres en éprouvent peu.

La TACE peut causer des effets secondaires puisqu’elle risque d’endommager les cellules saines tout en détruisant les cellules cancéreuses. Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines après la chimiothérapie. La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires dépendent principalement du nombre de tumeurs traitées, du degré de cicatrisation du foie (cirrhose) et de votre état de santé global.

La TACE administrée pour traiter le cancer du foie peut causer le syndrome postembolisation, c’est-à-dire un ensemble de symptômes qui comprennent :

La TACE peut aussi provoquer les effets secondaires suivants :

  • ecchymoses et saignement au point d’insertion du cathéter;
  • perte de poils et de cheveux;
  • moins grande capacité à combattre les infections;
  • fonction hépatique anormale;
  • inflammation de la vésicule biliaire ou des canaux biliaires;
  • accumulation de pus à l’endroit où on a détruit la tumeur (abcès);
  • insuffisance hépatique, en particulier en cas de cirrhose avancée.

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la TACE. Plus vite vous mentionnez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider à le soulager.

Informations sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Révision par les experts et références