Traitements du cancer de l’hypopharynx de stade 4

En présence d’un cancer de l’hypopharynx de stade 4, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Cancer de l’hypopharynx résécable

Un cancer de l’hypopharynx qui est résécable peut être enlevé par chirurgie.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal du cancer de l’hypopharynx de stade 4 résécable. On y a recours pour enlever la tumeur ainsi qu’une marge de tissu sain tout autour. Vous pourriez avoir une laryngopharyngectomie associée à un curage ganglionnaire cervical. La laryngopharyngectomie permet d’enlever le larynx (organe de la parole) en partie ou en totalité, le pharynx (gorge) en partie ou en totalité et une partie de l’œsophage. Le curage ganglionnaire cervical permet d’enlever les ganglions lymphatiques du cou (ganglions cervicaux).

On peut pratiquer d’autres interventions pour vous aider à respirer et à vous nourrir dont celles-ci :

  • mise en place d’un tube respiratoire (trachéostomie) pour vous aider à respirer
  • mise en place d’une sonde d’alimentation (habituellement pour une gastrostomie) afin de s’assurer que vous obteniez suffisamment d’éléments nutritifs

La chirurgie du cancer de l’hypopharynx peut nuire à votre capacité de parler et d’avaler. Elle risque aussi d’affecter votre apparence. On effectue souvent une chirurgie reconstructive pour améliorer le plus possible l’apparence et la fonction de la bouche et du cou. On la fait habituellement en même temps que la chirurgie pratiquée pour enlever la tumeur à l’hypopharynx.

Chimioradiothérapie

La chimioradiothérapie est l’un des traitements principaux du cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable. Lors de la chimioradiothérapie, on administre la chimiothérapie et la radiothérapie pendant la même période. La chimiothérapie rend la radiothérapie plus efficace.

Pour un cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable, le cisplatine est habituellement l’agent chimiothérapeutique qu’on administre avec une radiothérapie dirigée vers la tumeur et les ganglions lymphatiques des deux côtés du cou.

Radiothérapie

La radiothérapie externe est l’un des traitements principaux du cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable. On l’associe habituellement à une chimiothérapie (chimioradiothérapie) ou à un médicament ciblé.

La radiothérapie conformationnelle avec modulation d'intensité (RCMI) est un type spécialisé de radiothérapie externe. On peut y avoir recours pour réduire les dommages aux tissus entourant la tumeur.

Pour un cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable, on administre la radiothérapie à la tumeur de l’hypopharynx et aux ganglions lymphatiques du cou. Là où on administre la radiothérapie dépend d’où la tumeur a pris naissance et d’où le cancer s’est propagé (métastases).

Chimiothérapie

On peut administrer une chimiothérapie avec ou sans radiothérapie pour un cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable. On peut le faire avant une radiothérapie ou une chimioradiothérapie. L’association chimiothérapeutique à laquelle on a le plus souvent recours pour traiter le cancer de l’hypopharynx est à base de cisplatine et de 5-fluorouracil. On ajoute parfois un autre médicament à cette association.

Cancer de l’hypopharynx non résécable

Un cancer de l’hypopharynx qui est non résécable est trop gros ou s’est propagé trop loin pour être enlevé complètement par chirurgie.

Chimioradiothérapie

La chimioradiothérapie est l’un des traitements principaux du cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable. Lors de la chimioradiothérapie, on administre la chimiothérapie et la radiothérapie pendant la même période. La chimiothérapie rend la radiothérapie plus efficace.

Pour un cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable, le cisplatine est habituellement l’agent chimiothérapeutique qu’on administre avec une radiothérapie dirigée vers la tumeur et les ganglions lymphatiques des deux côtés du cou.

Radiothérapie

La radiothérapie externe est l’un des traitements principaux du cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable. On l’associe habituellement à une chimiothérapie (chimioradiothérapie) ou à un médicament ciblé.

La radiothérapie conformationnelle avec modulation d'intensité (RCMI) est un type spécialisé de radiothérapie externe. On peut y avoir recours pour réduire les dommages aux tissus entourant la tumeur.

Pour un cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable, on administre la radiothérapie à la tumeur de l’hypopharynx et aux ganglions lymphatiques du cou. Là où on administre la radiothérapie dépend d’où la tumeur a pris naissance et d’où le cancer s’est propagé (métastases).

Chimiothérapie

On peut administrer une chimiothérapie avec ou sans radiothérapie pour un cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable. On peut le faire avant une radiothérapie ou une chimioradiothérapie. L’association chimiothérapeutique à laquelle on a le plus souvent recours pour traiter le cancer de l’hypopharynx est à base de cisplatine et de 5-fluorouracil. On ajoute parfois un autre médicament à cette association.

Traitement ciblé

On peut vous proposer un traitement ciblé pour un cancer de l’hypopharynx de stade 4 non résécable. On l’associe parfois à une radiothérapie. Le médicament ciblé le plus souvent administré pour traiter le cancer de l’hypopharynx est le cétuximab (Erbitux).

Immunothérapie

On peut vous proposer une immunothérapie pour un cancer de l’hypopharynx métastatique.

Le pembrolizumab (Keytruda) peut servir de traitement de première intention du cancer de l’hypopharynx métastatique. On peut l’administrer avec ou sans chimiothérapie.

Le nivolumab (Opdivo) peut être employé pour traiter le cancer de l’hypopharynx métastatique qui a cessé de répondre à la chimiothérapie à base de platines, comme le cisplatine ou le carboplatine.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager de recevoir un type de soins qui vous permet de vous sentir mieux sans traiter le cancer en lui-même. Ce pourrait être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement pour un cancer avancé.

Essais cliniques

Discutez avec votre médecin des essais cliniques sur le cancer de l’hypopharynx qui sont en cours au Canada et qui acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Révision par les experts et références

  • American Cancer Society. Laryngeal and Hypopharyngeal Cancers. 2014: https://www.cancer.org/cancer/laryngeal-and-hypopharyngeal-cancer.html.
  • Hamoir M, Machiels JP, Schmitz S, Gregoire V . Multidisciplinary management of hypopharyngeal carcinoma. Bernier J (ed.). Head and Neck Cancer: Multimodality Management. Springer; 2016: 28: 511-537.
  • Kruser TJ, Pagedar NA, Hoffman HT, Harari PM . Cancers of the hypopharynx and cervical esophagus: general principles and management. Harrison LB, Sessions RB, Kies MS (eds.). Head and Neck Cancer: A Multidisciplinary Approach. 4th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer/Lippincott Williams & Wilkins; 2014: 19: 482 - 509.
  • National Cancer Institute. Hypopharyngeal Cancer Treatment (PDQ®) Health Professional Version. 2016: https://www.cancer.gov/types/head-and-neck/hp/hypopharyngeal-treatment-pdq.