Risques de cancer du pénis

Certains comportements, substances ou états peuvent affecter votre risque, ou probabilité, d’avoir le cancer. Il y a des choses qui font augmenter votre risque alors que d’autres le font diminuer. La plupart des cancers sont attribuables à de nombreux risques. Mais le cancer apparaît parfois chez des personnes qui ne présentent aucun risque.

L'infection au VPH est le plus important risque de cancer du pénis.

Le cancer du pénis est rare au Canada. Bien qu'il puisse apparaître à tout âge, le risque augmente habituellement avec l’âge. Le cancer du pénis affecte le plus souvent les hommes âgés de plus de 60 ans.

Les états précancéreux du pénis comprennent la néoplasie intra-épithéliale pénienne (PIN) et le kraurosis penis. Ces états ne sont pas cancéreux, mais il arrive qu’ils engendrent un cancer du pénis invasif s’ils ne sont pas traités. Certaines des choses qui font augmenter le risque de cancer du pénis peuvent aussi causer ces états précancéreux. Apprenez-en davantage sur les états précancéreux du pénis.

Les éléments suivants peuvent accroître votre risque de cancer du pénis. Vous pouvez faire certaines choses pour réduire votre risque et aider à vous protéger du cancer.

Virus du papillome humain (VPH)

Le virus du papillome humain (VPH) peut causer des verrues (papillomes) sur différentes parties du corps, dont les organes génitaux. Les infections au VPH sont très fréquentes car le virus se transmet facilement par contact peau à peau avec n’importe quelle partie du corps qui est infectée. Le VPH se propage surtout par contact sexuel, dont le sexe oral.

Apprenez-en davantage sur le virus du papillome humain (VPH) et sur les façons de réduire votre risque de contracter le VPH.

Ne pas être circoncis

La circoncision consiste à enlever le prépuce du pénis. Les hommes qui ont été circoncis lorsqu'ils étaient nouveau-nés ou enfants semblent moins développer le cancer du pénis que les hommes qui ont été circoncis plus tard. Une circoncision pratiquée à l'âge adulte ne semble pas offrir de protection contre le cancer du pénis.

Bien que des données permettent de dire que la circoncision à un jeune âge réduit le risque de cancer du pénis, on n’a pas suffisamment de preuves pour la recommander comme outil de prévention de cette maladie. La Société canadienne de pédiatrie ne recommande pas systématiquement la circoncision de tous les nouveau-nés de sexe masculin. Cette décision est très personnelle et dépend souvent davantage de la religion et de la culture que de raisons médicales.

Phimosis

Chez l’homme non circoncis, il est possible que le prépuce devienne épais et se resserre, et qu’il soit difficile à relever (rétracter). On parle alors de phimosis. Ce trouble rend le nettoyage du pénis plus difficile et pourrait mener à des infections ou à une inflammation chronique.

Les hommes atteints de kraurosis penis sont souvent atteints de phimosis. Ils peuvent même présenter un risque plus élevé de cancer du pénis que les hommes atteints seulement de phimosis.

Mauvaise hygiène génitale

Chez l’homme non circoncis, du smegma peut s'accumuler sous le prépuce. Cette épaisse substance naturelle est faite de cellules mortes de la peau, de bactéries et d'huile. L'accumulation de smegma peut augmenter si le pénis n'est pas nettoyé correctement.

Cette accumulation de smegma peut causer une irritation et une inflammation chroniques du pénis, ce qui augmente le risque de cancer du pénis.

Système immunitaire affaibli

Avoir un système immunitaire affaibli (immunosuppression) augmente votre risque de cancer du pénis. Cela comprend les personnes atteintes du VIH ou du sida, de même que celles qui ont subi une greffe d’organe et qui doivent prendre des médicaments pour freiner leur système immunitaire.

Risques possibles

On a établi un certain lien entre les éléments qui suivent et le cancer du pénis, mais on ne possède pas suffisamment de preuves pour affirmer qu'ils sont des risques. On doit faire plus de recherches.

  • Tabagisme
  • Obésité
  • Enfouissement du pénis à l'âge adulte (excès de graisse ou de peau de l'estomac ou des cuisses qui couvre le pénis)

Comprendre votre risque de cancer

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre médecin. Sachez comment on peut prévenir le cancer et ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque.

Révision par les experts et références

  • Afonso LA, Cordeiro TI, Carestiato FN, Ornellas AA, Alves G, Cavalcanti SM . High risk human papillomavirus infection of the foreskin in symptomatic men and patients with phimosis. Journal of Urology. 2016.
  • Archier E, Devaux S, Castela E, et al . Carcinogenic risks of psoralen UV-A therapy and narrowband UV-B therapy in chronic plaque psoriasis: a systematic literature review. Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology. 2012.
  • Barnes KT, McDowell BD, Button A, Smith BJ, Lynch CF, Gupta A . Obesity is associated with increased risk of invasive penile cancer. BMC Urology. 2016: https://bmcurol.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12894-016-0161-7.
  • Canadian Cancer Society's Advisory Committee on Cancer Statistics. Canadian Cancer Statistics 2016. Toronto, ON: Canadian Cancer Society; 2016: http://www.cancer.ca/~/media/cancer.ca/CW/cancer%20information/cancer%20101/Canadian%20cancer%20statistics/Canadian-Cancer-Statistics-2016-EN.pdf?la=en.
  • Daling JR, Madeleine MM, Johnson LG, et al . Penile cancer: importance of circumcision, human papillomavirus and smoking in in situ and invasive disease. International Journal of Cancer. 2005: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/ijc.21009/full.
  • International Agency for Research on Cancer (IARC). Volume 100E: Personal Habits and Indoor Combustions. 2012: http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol100E/mono100E.pdf.
  • Larke NL, Thomas SL, dos Santos Silva I, Weiss HA . Male circumcision and penile cancer: a systematic review and meta-analysis. Cancer Causes and Control. 2011: http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10552-011-9785-9.
  • Madsen BS, van den Brule AJ, Jensen HL, Wohlfahrt J, Frisch M . Risk factors for squamous cell carcinoma of the penis - population-based case-control study in Denmark. Cancer Epidemiology Biomarkers & Prevention. American Association for Cancer Research; 2008.
  • National Toxicology Program. 14th Report on Carcinogens. Department of Health and Human Services; 2016: http://ntp.niehs.nih.gov/pubhealth/roc/index-1.html.
  • Pow-Sang MR, Ferreira U, Pow-Sang JM, Nardi AC, Destefano V . Epidemiology and natural history of penile cancer. Urology. Elsevier; 2010.
  • Sorokan ST, Finlay JC, Jefferies AL, Canadian Paediatric Society . Position statement: newborn male circumcision. Paediatrics & Child Health. 2015: http://www.cps.ca/documents/position/circumcision.
  • Spiess PE, Dhillon J, Baumgarten AS, Johnstone PA, Giuliano AR . Pathophysiological basis of human papillomavirus in penile cancer: key to prevention and delivery of more effective therapies. CA: A Cancer Journal for Clinicians. 2016: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.3322/caac.21354/full.
  • Taylor S, Bunge E, Bakker M, Castellsague X . The incidence, clearance and persistence of non-cervical human papillomavirus infections: a systematic review of the literature. BMC Infectious Diseases. 2016: https://bmcinfectdis.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12879-016-1633-9.
  • Trabulsi EJ, Gomell LG . Cancer of the urethra and penis. DeVita VT Jr, Lawrence TS, Rosenberg SA. Cancer: Principles & Practice of Oncology. 10th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2015: 69:981-987.
  • Wideroff L, Schottenfeld D . Penile cancer. Schottenfeld D, Fraumeni JF Jr (eds.). Cancer Epidemiology and Prevention. 3rd ed. New York: Oxford University Press; 2006: 61:1166-1172.