Tumeurs cancéreuses du poumon

La tumeur cancéreuse du poumon peut envahir les tissus voisins et les détruire. Elle peut également se propager à d’autres parties du corps (métastases). La tumeur cancéreuse est aussi appelée tumeur maligne.

Il existe 2 types principaux de cancer du poumon, c'est-à-dire le cancer du poumon non à petites cellules et le cancer du poumon à petites cellules.

Cancer du poumon non à petites cellules

Le cancer du poumon non à petites cellules est le type le plus courant de tumeur pulmonaire cancéreuse. De 80 à 85 % des cancers du poumon sont des cancers du poumon non à petites cellules.

Il existe de nombreux sous-types différents de cancer du poumon non à petites cellules qui prennent naissance dans les divers types de cellules et de tissus du poumon.

Adénocarcinome

L'adénocarcinome est le type le plus courant de cancer du poumon non à petites cellules. Il prend naissance dans les cellules pulmonaires qui fabriquent le mucus. On observe souvent ce type de tumeur dans les bords externes des poumons. Il est plus probable qu'on détecte l'adénocarcinome avant qu'il n'ait commencé à se propager à d'autres parties du corps.

Il existe de nombreux sous-types différents d'adénocarcinome, tels que solide, papillaire et mucineux. On les nomme en fonction de l'apparence des cellules observées au microscope, des différents aspects pris par les cellules ainsi que de la présence de mucus dans les cellules.

Le diagnostic, la stadification et le traitement des différents types d'adénocarcinome sont semblables.

Carcinome épidermoïde

Le carcinome épidermoïde est le deuxième type le plus courant de cancer du poumon non à petites cellules. Il prend naissance dans les cellules plates qui tapissent les conduits des voies respiratoires d'un poumon (bronches).

Il existe différents sous-types de carcinome épidermoïde. On les nomme en fonction de l'apparence des cellules observées au microscope, des différents aspects pris par les cellules ainsi que d'autres caractéristiques.

Le diagnostic, la stadification et le traitement des différents types de carcinome épidermoïde sont semblables.

Carcinome à grandes cellules

Le carcinome à grandes cellules est formé de cellules qui semblent très grosses et rondes quand on les examine au microscope. C'est un type très rare de cancer du poumon non à petites cellules. Il peut se développer et se propager très rapidement.

Cancer du poumon non à petites cellules indifférenciées

Il arrive que les cellules du cancer du poumon semblent peu formées quand on les examine au microscope. Comme on ne parvient pas à identifier le type de cancer du poumon non à petites cellules, on dit alors que ces tumeurs sont indifférenciées.

Cancer du poumon à petites cellules

Le cancer du poumon à petites cellules se trouve habituellement au centre d'un poumon. On dit qu'il est à petites cellules puisque les cellules cancéreuses semblent petites quand on les examine au microscope.

Le cancer du poumon à petites cellules est le type le plus agressif de cancer du poumon. Dans de nombreux cas, il s'est déjà propagé à d'autres parties du corps au moment où il est diagnostiqué.

Les types principaux de cancer du poumon à petites cellules sont le carcinome à petites cellules et le carcinome mixte à petites cellules (tumeur mixte formée entre autres de cellules squameuses ou glandulaires).

Tumeurs neuroendocrines du poumon

Les tumeurs neuroendocrines peuvent prendre naissance dans les cellules neuroendocrines du poumon. Ces cellules reçoivent des messages (signaux) du système nerveux et y répondent en fabriquant et en libérant des hormones, qui sont des substances contrôlant de nombreuses fonctions du corps. La tumeur carcinoïde typique et la tumeur carcinoïde atypique sont des types de tumeurs neuroendocrines du poumon.

Apprenez-en davantage sur les tumeurs neuroendocrines du poumon (TNE du poumon).

Tumeur de l'apex pulmonaire (tumeur de Pancoast)

La tumeur de l'apex pulmonaire est ainsi nommée à cause de l'endroit où on la trouve, c'est-à-dire dans la partie supérieure arrondie du poumon. Cette tumeur est le plus souvent un carcinome épidermoïde, mais elle peut aussi être un adénocarcinome. Vu l'emplacement où elle grossit, la tumeur de l'apex pulmonaire est plus susceptible d'envahir la paroi thoracique plutôt que les tissus du poumon. Elle peut se propager aux nerfs, aux côtes et aux os de la colonne vertébrale.

Mésothéliome

Le mésothéliome est un type de cancer qui prend naissance dans les membranes qui recouvrent la plupart des organes du corps. Il le fait souvent dans la plèvre, c'est-à-dire la membrane qui recouvre les poumons.

Apprenez-en davantage sur le mésothéliome.

Métastases pulmonaires

Les métastases pulmonaires sont des tumeurs cancéreuses qui se sont propagées au poumon à partir d'une autre partie du corps. Le poumon est l'un des emplacements où les autres cancers se propagent le plus souvent. Presque tous les types de cancer peuvent se propager aux poumons.

Par exemple, le cancer du sein se propage souvent aux poumons. Il ne s'agit pas alors d'un cancer du poumon, mais bien d'un cancer du sein avec métastases pulmonaires. On le traite comme un cancer du sein et non comme un cancer qui a pris naissance dans un poumon.

Apprenez-en davantage sur les métastases pulmonaires.

Révision par les experts et références

  • Stephen Lam, MD, FRCPC
  • American Cancer Society. What is Lung Cancer?. 2019.
  • Goldstraw P, Chansky K, Crowley J, et al. The IASLC lung cancer staging project: proposals for the revision of the TNM stage groupings in the forthcoming (eighth) edition of the TNM Classification for Lung Cancer. Journal of Thoracic Oncology. 2015: 11(1):39–51.
  • Chiang A, Detterbeck FC, Stewart T, Decker RH, Tanoue L. Non–small cell lung cancer. DeVita VT Jr, Lawrence TS, Rosenberg SA, eds. DeVita, Hellman, and Rosenberg's Cancer: Principles & Practice of Oncology. 11th ed. Philadelphia, PA: Wolters Kluwer; 2019: 48:618–670.
  • Hann CL, Wu MA, Rekhtman N, Rudin CM. Small cell and neuroendocrine tumors of the lung. DeVita VT Jr, Lawrence TS, Rosenberg SA, eds. DeVita, Hellman, and Rosenberg's Cancer: Principles & Practice of Oncology. 11th ed. Philadelphia, PA: Wolters Kluwer; 2019: 49:671–699.