Chirurgie du cancer du foie

On fait parfois une chirurgie pour traiter le cancer du foie. Le type d'intervention pratiquée dépend principalement du stade du cancer et de la possibilité de retirer ce dernier en entier au moyen de la chirurgie. Quand votre équipe de soins planifie la chirurgie, elle prend aussi en considération d’autres facteurs comme la propagation du cancer aux vaisseaux sanguins et à d'autres organes, le nombre de tumeurs ainsi que le degré de cicatrisation du foie (cirrhose).

Avant de vous proposer une chirurgie du cancer du foie, le médecin s’assurera que vous êtes en assez bonne santé pour la subir et vous en rétablir. Pour ce faire, il se basera sur votre score de Child-Pugh, qui mesure le degré des dommages causés au foie par la cirrhose. Le score de Child-Pugh est une composante importante du pronostic du cancer du foie.

On a recours aux types de chirurgie suivants pour traiter le cancer du foie. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements avant ou après la chirurgie.

Résection du foie

La résection du foie consiste à enlever la tumeur ainsi qu’une partie du tissu hépatique sain qui l’entoure (ce qu’on appelle la marge chirurgicale). On ne l’effectue que si les examens indiquent que le tissu hépatique qui restera après la chirurgie sera en assez bonne santé pour fonctionner normalement. La résection du foie est parfois aussi appelée hépatectomie partielle.

La résection du foie constitue le traitement principal lorsqu’il n’y a pas de cirrhose du foie et que :

  • il n’y a qu’une seule tumeur et celle-ci mesure moins de 2 cm;
  • la tumeur n’a pas envahi les vaisseaux sanguins du foie.

On peut proposer une résection du foie aux personnes atteintes d’une cirrhose si :

  • leur score de Child-Pugh est A ou, dans de rares cas, B;
  • leur stade BCLC est soit 0, soit A;
  • elles ne sont pas atteintes d'hypertension portale ou que, si elles en sont atteintes, celle-ci n'est que légère.

Greffe de foie

Lors d’une greffe de foie, le chirurgien enlève le foie malade et le remplace par un foie sain provenant d’un donneur d’organe. La greffe de foie est le traitement principal chez les personnes atteintes d’une cirrhose grave et dont le foie ne fonctionnerait pas normalement après une résection. Cela comprend les personnes atteintes d’un cancer du foie de stade BCLC 0 ou A, ou B dans certains cas. Comme la greffe de foie permet de traiter à la fois le cancer du foie et la cirrhose du foie, on peut y avoir recours lorsque le score de Child-Pugh est B ou C. Il s'agit de la seule option de traitement en cas de cirrhose lorsque le score de Child-Pugh est B.

Pour être admissible à une greffe de foie, vous devez être en assez bonne santé pour subir une chirurgie et le cancer du foie dont vous êtes atteint doit répondre à certains critères. Si vous êtes sur une liste d’attente pour une greffe, votre équipe de soins pourrait vous proposer l’ablation par radiofréquence (ARF), la chimioembolisation transartérielle (TACE) ou d'autres traitements. Ces traitements contribuent à ce que la taille de la tumeur reste suffisamment petite pour répondre aux critères d’admissibilité de la greffe pendant que vous attendez que le foie d’un donneur soit disponible. On parle alors de traitement intermédiaire. On pourrait aussi vous proposer ces traitements pour réduire ou détruire certaines tumeurs dans le cas d'un cancer du foie plus avancé, afin que vous puissiez répondre aux critères d'admissibilité à une greffe de foie (on parle alors de traitement axé sur la régression).

Critères d’admissibilité

La greffe de foie est effectuée uniquement dans un hôpital disposant d’un programme de greffe. L’équipe responsable des greffes vous informe et vous soutient tout au long du processus. Vous passerez des examens pour savoir si vous êtes un bon candidat pour recevoir une greffe de foie. Vous pourriez être admissible si :

  • le cancer ne s'est pas propagé à l’extérieur du foie;
  • le cancer ne touche pas les principaux vaisseaux sanguins du foie;
  • il n'y a qu’une seule tumeur, mesurant moins de 6 cm, ou il y a de plus petites tumeurs dont le volume total est inférieur à 115 cm³;
  • le dosage sanguin de l'alpha-fœtoprotéine, un marqueur tumoral, est inférieur à 400.

Types de don de foie

Au Canada, seul un petit nombre de personnes atteintes d’un cancer du foie subiront une greffe du foie, car le tissu hépatique sain utilisé au cours de cette chirurgie provient le plus souvent d’une personne décédée qui avait fait don de ses organes. Seul un petit nombre de foies offerts par des donneurs sont disponibles; vous pourriez donc devoir attendre avant qu'il y en ait un pour vous. Malheureusement, cette période peut être trop longue pour une partie des personnes atteintes d’un cancer du foie. La maladie peut continuer d’évoluer et certaines personnes ne seront alors plus en assez bonne santé pour subir une chirurgie. D’autres meurent du cancer avant qu’un foie offert par un donneur soit disponible.

Une autre option est la greffe de donneur vivant. Un donneur adulte donne une partie de son foie (habituellement le lobe droit) à la personne atteinte de cancer. La greffe de donneur vivant est possible parce que le foie a la capacité de se reconstituer après la chirurgie. Avec ce type de greffe, le don est susceptible d’être fait alors que la personne atteinte de cancer du foie est encore en assez bonne santé pour subir la chirurgie et avant que le cancer se soit propagé à l’extérieur du foie. Comme c’est le cas pour toutes les opérations, le donneur peut éprouver des effets secondaires et il doit prendre en considération les risques associés à la chirurgie. L’équipe responsable de la greffe discutera de ces risques avec les personnes qui offrent une partie de leur foie. Au Canada, la greffe de donneur vivant n’est effectuée que lorsqu’elle est encadrée par un programme de greffe dont l’équipe a de l’expérience avec ce type de greffe.

Après la greffe de foie

Si vous recevez une greffe de foie (de n’importe quel type), vous devrez prendre des immunosuppresseurs. Ces médicaments aident à empêcher votre corps de rejeter le foie reçu.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer du foie, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu.

Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant la chirurgie, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chirurgie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout du type de chirurgie et de votre état de santé global. Les personnes atteintes de cirrhose sont plus susceptibles d’éprouver des effets secondaires après la chirurgie et ceux-ci sont habituellement plus graves que chez les personnes qui ne sont pas atteintes de cirrhose.

La chirurgie du cancer du foie peut provoquer les effets secondaires suivants :

  • pression sanguine élevée dans la veine porte (hypertension portale) cuasée par la formation de tissu cicatriciel;
  • saignements;
  • caillots sanguins;

  • fonction hépatique anormale;
  • insuffisance hépatique;
  • infection;

  • rejet du foie reçu lors d'une greffe.

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la chirurgie. Plus vite vous mentionnez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider à le soulager.

Questions à poser sur la chirurgie

Apprenez-en davantage sur la chirurgie et les effets secondaires de la chirurgie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la chirurgie à votre équipe de soins.

Révision par les experts et références