Chimiothérapie du cancer de la vésicule biliaire

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments anticancéreux (cytotoxiques) pour détruire les cellules cancéreuses. La plupart des personnes atteintes d’un cancer de la vésicule biliaire reçoivent une chimiothérapie. Votre équipe de soins prendra en considération vos besoins personnels pour choisir les médicaments, les doses et les modes d’administration de la chimiothérapie. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

On associe parfois la chimiothérapie à la radiothérapie pour traiter le cancer de la vésicule biliaire. C’est ce qu’on appelle une chimioradiothérapie. Les 2 traitements sont administrés pendant la même période.

On ne sait pas à quel point la chimiothérapie est efficace pour traiter le cancer de la vésicule biliaire ou pour aider à prolonger la survie des personnes qui en sont atteintes. Puisque le cancer de la vésicule biliaire et rare, il est difficile d’évaluer l’efficacité de la chimiothérapie.

La chimiothérapie peut être administrée pour différentes raisons. La chimiothérapie ou la chimioradiothérapie peut servir à :

  • détruire les cellules cancéreuses dans le corps;
  • détruire les cellules cancéreuses qui pourraient rester après une chirurgie et réduire le risque que le cancer revienne (récidive) (on parle alors de chimiothérapie adjuvante);
  • soulager la douleur ou maîtriser les symptômes d’un cancer de la vésicule biliaire de stade avancé (on parle alors de chimiothérapie palliative);
  • rendre la radiothérapie plus efficace;
  • traiter un cancer de la vésicule biliaire qui réapparaît (récidive) après le traitement.

La chimiothérapie est habituellement un traitement systémique. Cela signifie que les médicaments circulent dans le sang pour atteindre et détruire les cellules cancéreuses dans tout le corps, y compris celles qui auraient pu se détacher de la tumeur primitive dans la vésicule biliaire.

Agents chimiothérapeutiques employés pour le cancer de la vésicule biliaire

Les agents chimiothérapeutiques peuvent être employés seuls ou en association avec d’autres. Les médicaments les plus souvent employés pour traiter le cancer de la vésicule biliaire sont :

  • 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU)
  • gemcitabine (Gemzar)
  • cisplatine (Platinol AQ)
  • capécitabine (Xeloda)

Les associations chimiothérapeutiques les plus couramment administrées pour traiter le cancer de la vésicule biliaire sont :

  • 5-fluorouracil et cisplatine
  • gemcitabine et cisplatine
  • gemcitabine et 5-fluorouracil
  • gemcitabine et capécitabine

Les médicaments employés, les doses administrées ainsi que les modes d’administration varient d’une personne à l’autre.

Puisque la plupart des agents chimiothérapeutiques ne se sont pas révélés très efficaces contre le cancer de la vésicule biliaire, les chercheurs tentent toujours de découvrir des médicaments plus efficaces contre ce type de cancer rare.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer de la vésicule biliaire, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup, alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

La chimiothérapie peut causer des effets secondaires puisqu’elle risque d’endommager les cellules saines tout en détruisant les cellules cancéreuses. Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant la chimiothérapie, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chimiothérapie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d'être permanents.

Les effets secondaires de la chimiothérapie dépendent surtout du type de médicament, de la dose, de la façon de l’administrer et de votre état de santé global. Voici certains effets secondaires courants des agents chimiothérapeutiques administrés pour le cancer de la vésicule biliaire :

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la chimiothérapie. Plus vite vous mentionnez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider à le soulager.

Informations sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur la chimiothérapie

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie et les effets secondaires de la chimiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la chimiothérapie à votre équipe de soins.

Révision par les experts et références

  • Cancer Care Ontario. Drug Formulary. Toronto, ON: Cancer Care Ontario;
  • Lillemoe, K. D., Schulick, R. D., Kennedy, A. S., et al . Cancers of the Biliary Tree: Clinical Management. Kelsen, D. P., Daly, J. M., Kern, S. E., Levin, B., Tepper, J. E., & Van Cutsem, E. (eds.). Principles and Practice of Gastrointestinal Oncology. 2nd ed. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2008: 37:493-510.
  • Patel,T. and Borad, M.J. . Cancer of the biliary tree. DeVita VT Jr, Lawrence TS, & Rosenberg SA. Cancer: Principles and Practice of Oncology. 10th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2015: 53:715-733.
  • Siegel, A.B., Sheynzon,V., and Samstein, B. . Uncommon Hepatobiliary tumors. Raghavan, E., Blanke, C.D., Johnson, D. H., et al. (Eds.). Textbook of Uncommon Cancer. 4th ed. Chichester, England: John Wiley & Sons; 2012: 31:441-452.