Facteurs de risque du cancer du vagin

Un facteur de risque est quelque chose qui accroît le risque d’apparition d’un cancer. Ce peut être un comportement, une substance ou un état. La plupart des cancers sont attribuables à de nombreux facteurs de risque. Mais il arrive que le cancer de l'utérus se développe chez des femmes qui ne présentent aucun des facteurs de risque décrits ci-dessous.

Le risque d’être atteinte du cancer du vagin augmente avec l'âge. Le cancer du vagin affecte surtout les femmes âgées de 60 ans et plus.

La néoplasie intra-épithéliale vaginale (VAIN) est un état précancéreux du vagin. Ce n’est pas un cancer, mais elle peut parfois se transformer en cancer du vagin si elle n’est pas traitée. Certains des facteurs de risque du cancer du vagin peuvent aussi causer la VAIN. Apprenez-en davantage sur les états précancéreux du vagin.

Les facteurs de risque sont habituellement classés du plus important au moins important. Mais, dans la plupart des cas, il est impossible de les classer avec une certitude absolue.

Virus du papillome humain (VPH)

De nombreuses femmes qui sont atteintes du cancer du vagin, en particulier des jeunes femmes, ont une infection au virus du papillome humain (VPH). Mais avoir une infection au VPH ne signifie pas que vous serez atteinte du cancer du vagin. Beaucoup de types différents de VPH peuvent infecter le vagin. Seuls quelques-uns causent des changements anormaux dans les cellules qui peuvent évoluer en cancer.

Apprenez-en davantage sur le virus du papillome humain (VPH).

Diéthylstilbestrol (DES)

Le diéthylstilbestrol (DES) est une forme d’œstrogène. On y a eu recours de 1940 à 1971 pour aider à prévenir les fausses couches chez les femmes qui éprouvaient certains problèmes en cours de grossesse.

Les filles de femmes qui ont pris du DES lors de leur grossesse présentent un risque plus élevé que la moyenne d'être atteintes d’un type de cancer du vagin appelé adénocarcinome à cellules claires. Le risque semble être plus élevé chez les femmes qui ont pris du DES au cours des 16 premières semaines de grossesse. L'âge moyen auquel les femmes reçoivent un diagnostic de cancer du vagin lié au DES est beaucoup plus bas que pour les autres types de cancer du vagin. Le cancer du vagin lié au DES n’est plus souvent diagnostiqué puisqu’on n’administre plus de DES aux femmes enceintes depuis plus de 40 ans.

Antécédents d’états précancéreux du col de l’utérus

Les femmes ayant reçu un diagnostic d’état précancéreux du col de l’utérus de haut grade risquent davantage d’être atteintes du cancer du vagin. Le VPH est lié à l’apparition d’états précancéreux du col de l’utérus.

Apprenez-en davantage sur les états précancéreux du col de l’utérus.

Antécédents de cancer du col de l’utérus, de la vulve ou de l’anus

Les femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du col de l'utérus, de la vulve ou de l'anus risquent davantage d'être atteintes d'un cancer du vagin. Cela est peut-être attribuable au fait que ces cancers ont des facteurs de risque semblables, comme l'infection au VPH.

Radiothérapie administrée pour un cancer du col de l’utérus

Les femmes qui ont déjà reçu une radiothérapie pour traiter un cancer du col de l'utérus risquent davantage d’être atteintes du cancer du vagin.

Système immunitaire affaibli

Les femmes dont le système immunitaire est affaibli (immunosuppression) risquent davantage d’avoir le cancer du vagin. On parle entre autres des femmes atteintes d’une infection au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et de celles qui ont reçu une greffe d’organe et qui doivent prendre des médicaments afin d’inhiber leur système immunitaire.

Un système immunitaire affaibli peut accroître le risque d’une femme d’avoir des infections au VPH et le risque qu’une infection au VPH ne disparaisse pas. Quand le système immunitaire est affaibli, la probabilité que des changements précancéreux dans les cellules du vagin évoluent en cancer du vagin est plus grande.

Facteurs de risque possibles

On a établi un certain lien entre les facteurs qui suivent et le cancer du vagin, mais on ne possède pas suffisamment de preuves pour affirmer qu'ils sont des facteurs de risque. On doit faire plus de recherches pour clarifier le rôle de ces facteurs dans l’apparition du cancer du vagin :

  • tabagisme
  • irritation vaginale qui dure depuis longtemps (chronique)
  • hystérectomie pratiquée pour un cancer du col de l'utérus ou un état précancéreux du col de l’utérus

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre équipe de soins.

Révision par les experts et références

  • Akino N, Wada-Hiraike O, Matsumoto Y, et al . Vaginal cancer possibly caused by pessary and immunocompromised condition: multiple risk factors may influence vaginal cancer development. Journal of Obstetrics and Gynaecology Research. 2016.
  • Canadian Cancer Society's Advisory Committee on Cancer Statistics. Canadian Cancer Statistics 2016. Toronto, ON: Canadian Cancer Society; 2016: http://www.cancer.ca/~/media/cancer.ca/CW/cancer%20information/cancer%20101/Canadian%20cancer%20statistics/Canadian-Cancer-Statistics-2016-EN.pdf?la=en.
  • Daling JR, Madeleine MM, Schwartz SM, et al . A population-based study of squamous cell vaginal cancer: HPV and cofactors. Gynecologic Oncology. 2002.
  • Ebisch RMF, Rutten DWE, IntHout J, et al . Long-lasting increased risk of human papillomavirus-related carcinomas and premalignancies after cervical intraepithelial neoplasia grade 3: a population-based cohort study. Journal of Clinical Oncology. 2017: http://jco.ascopubs.org/.
  • International Agency for Research on Cancer (IARC) . Volume 90: Human Papillomaviruses . 2007 : http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol90/mono90.pdf.
  • International Agency for Research on Cancer (IARC). Volume 75: Ionizing Radiation Part 1: X- and Gamma (y)-Radiation, and Neutrons. 2000: http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol75/mono75.pdf.
  • International Agency for Research on Cancer (IARC). Volume 100A: Pharmaceuticals - A Review of Human Carcinogens. 2012: http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol100A/mono100A.pdf.
  • Klopp AH, Eifel PJ, Berek JS, Konstantinopoulos PA . Cancer of the cervix, vagina and vulva. DeVita VT Jr, Lawrence TS, Rosenberg SA. Cancer: Principles and Practice of Oncology. 10th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2015: 72:1013-1047.
  • Li Z, Barron S, Hong W, Karunamurthy A, Zhao C . Surveillance for recurrent cancers and vaginal epithelial lesions in patients with invasive cervical cancer after hysterectomy: are vaginal cytology and high-risk human papillomavirus testing useful. American Journal of Clinical Pathology. 2013: https://academic.oup.com/ajcp/article/140/5/708/1767054.
  • Madeleine MM, Daling JR . Cancers of the vulva and vagina. Schottenfeld D, Fraumeni JF Jr (eds.). Cancer Epidemiology and Prevention. 3rd ed. New York: Oxford University Press; 2006: 55:1068-1074.
  • Madeleine MM, Johnson LG . Vulvar and vaginal cancers. Thun MJ (ed.). Schottenfeld and Fraumeni Cancer Epidemiology and Prevention. 4th ed. New York, NY: Oxford University Press; 2018: 49:947-951.
  • Madsen BS, Jensen HL, van den Brule AJ, Wohlfahrt J, Frisch M . Risk factors for invasive squamous cell carcinoma of the vulva and vagina - population-based case-control study in Denmark. International Journal of Cancer. 2008: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/ijc.23446.
  • National Toxicology Program. 14th Report on Carcinogens. Department of Health and Human Services; 2016: http://ntp.niehs.nih.gov/pubhealth/roc/index-1.html.
  • Sand FL, Munk C, Jensen SM, Svahn MF, Frederiksen K, Kjaer SK . Long-term risk for noncervical anogenital cancer in women with previously diagnosed high-grade cervical intraepithelial neoplasia: a Danish nationwide cohort study. Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention. 2016: http://cebp.aacrjournals.org/content/25/7/1090.long.

Réduire le risque de cancer du vagin

Vous pouvez réduire votre risque de cancer du vagin entre autres en diminuant votre exposition au VPH. Apprenez comment réduire votre risque.