Tumeurs non cancéreuses de l’estomac

Dernière révision médicale :

Une tumeur non cancéreuse (bénigne) de l’estomac est une masse qui ne se propage pas vers d’autres parties du corps (pas de métastases). Les tumeurs non cancéreuses ne mettent habituellement pas la vie en danger. En général, on les retire par chirurgie et elles ne réapparaissent pas (pas de récidive).

Il existe de nombreux types de tumeurs non cancéreuses de l’estomac, mais la plupart sont rares.

Polypes gastriques

Les polypes gastriques sont les tumeurs non cancéreuses de l’estomac les plus courantes. Un polype gastrique est une masse qui se développe dans le revêtement de l’estomac. Les polypes peuvent ressembler à des champignons, avec une tête et un pied (polypes pédiculés). Ils peuvent aussi être plats et se développer le long de la surface interne de la paroi de l’estomac (polypes sessiles).

Certains polypes gastriques peuvent entraîner une dysplasie épithéliale gastrique (un état précancéreux). Ils deviennent alors plus susceptibles de se transformer en cancer, quoique ce risque demeure faible.

Il existe plusieurs types de polypes gastriques.

  • Les polypes des glandes fundiques mesurent habituellement moins de 1 cm et pouvent survenir par hasard ou chez des personnes atteintes de syndromes de polypose.
  • Les polypes hyperplasiques mesurent en général moins de 2 cm et apparaissent souvent chez des personnes qui présentent une inflammation de l'estomac (gastrite).
  • Les polypes fibreux inflammatoires sont durs, rouges et enflés (enflammés); ils peuvent grossir au point de bloquer le passage.
  • Les xanthomes sont des masses graisseuses jaunâtres qui mesurent généralement moins de 3 mm.
  • Les polypes hamartomateux sont entourés de revêtement gastrique normal et peuvent survenir au hasard ou chez des personnes atteintes de syndromes de polypose.

Les syndromes de polypose sont des troubles héréditaires (génétiques) caractérisés par le développement d’un grand nombre de polypes dans le tube digestif (tractus gastro-intestinal ou GI), habituellement dans le côlon ou l’intestin grêle. Des polypes gastriques bénins peuvent apparaître en présence des syndromes de polypose suivants :

  • syndrome de Peutz-Jeghers;
  • polypose juvénile;
  • syndrome de Cowden;
  • syndrome de Cronkhite-Canada;
  • syndrome de Gardner;
  • polypose adénomateuse familiale (PAF).

Autres tumeurs non cancéreuses de l’estomac

Les autres types de tumeurs non cancéreuses de l’estomac sont rares. Ils comprennent notamment les tumeurs suivantes :

  • la tumeur stromale gastro-intestinale (TSGI) – les petites TSGI peuvent être non cancéreuses, mais les plus grosses le sont souvent;
  • le lipome, composé de cellules graisseuses;
  • le léiomyome, composé de cellules musculaires lisses;
  • les tumeurs des nerfs périphériques, comme le schwannome et le neurofibrome;
  • le pancréas aberrant, ou hétérotopique, composé de cellules pancréatiques;
  • l'hémangiome, composé de vaisseaux sanguins anormaux;
  • le lymphangiome, qui apparaît dans les vaisseaux lymphatiques;
  • la tumeur glomique (tumeur périvasculaire), qui se développe à partir de cellules entourant les vaisseaux sanguins;
  • le fibrome, composé de tissu fibreux;
  • le mucocèle, qui apparaît quand une glande sécrétant du mucus est bloquée.

Risques

Les polypes gastriques peuvent apparaître en raison d’un trouble héréditaire ou parce qu’une région de l’estomac est enflammée ou endommagée. Les polypes des glandes fundiques peuvent aussi survenir chez des personnes qui prennent des médicaments ayant pour effet de réduire la quantité d’acide fabriquée dans l’estomac (tels que les inhibiteurs de la pompe à protons). On ignore toutefois ce qui accroît le risque des autres tumeurs non cancéreuses de l’estomac, car celles-ci sont très rares.

Symptômes

Les tumeurs non cancéreuses de l’estomac causent rarement des signes et symptômes. La plupart des tumeurs sont détectées par hasard lors d’une endoscopie digestive haute effectuée pour d’autres raisons. Des signes et symptômes peuvent apparaître si le polype devient très gros et peuvent comprendre les suivants :

  • douleur dans la partie supérieure de l’abdomen;
  • saignement;
  • anémie;
  • obstruction de l’orifice gastrique (blocage de l'ouverture entre l’estomac et l’intestin grêle);
  • troubles digestifs comme les nausées et les vomissements ou une sensation de plénitude après un repas léger (satiété précoce);
  • masse à l’abdomen (si la tumeur est grosse).

Diagnostic

On détecte habituellement les tumeurs non cancéreuses de l’estomac lors d’examens effectués pour d’autres raisons. Si vous présentez des symptômes de tumeurs non cancéreuses de l’estomac ou si le médecin croit que vous pourriez en être atteint, on vous fera passer des examens. Les examens effectués pour diagnostiquer les tumeurs non cancéreuses de l’estomac comprennent :

  • l'endoscopie digestive haute;
  • l'échoendoscopie;
  • la biopsie endoscopique.

Traitements

Le traitement standard des tumeurs non cancéreuses de l’estomac est la chirurgie. Le choix du type de chirurgie repose principalement sur la taille de la tumeur; on peut avoir recours à l'une des techniques suivantes :

  • biopsie endoscopique – pour enlever des polypes de 2 cm ou moins;
  • gastrostomie – incision (coupure) dans la paroi de l’estomac pour enlever des polypes de plus de 5 cm ou un grand nombre de polypes plats;
  • résection de l'estomac – pour enlever une petite tumeur ainsi qu’une marge de tissu sain;
  • gastrectomie – ablation d’une partie ou de la totalité de l’estomac (pour enlever de nombreux polypes).

Plusieurs traitements peuvent être nécessaires pour enlever les polypes chez certaines personnes atteintes de syndromes de polypose. Il se peut qu’aucun traitement ne soit nécessaire si la tumeur mesure moins de 1 cm et qu’elle ne cause aucun signe ni symptôme. Vous pourriez toutefois devoir passer régulièrement des examens de santé comprenant une endoscopie pour vérifier si la tumeur grossit ou si son apparence change.

Révision par les experts et références

  • Ashley Stueck, MD, FRCPC