Recherche sur le sarcome des tissus mous

Dernière révision médicale :

On en apprend toujours plus sur le cancer. Les chercheurs et les professionnels de la santé se servent de ce qu’ils ont appris lors des études de recherche pour élaborer de meilleures façons de traiter le sarcome des tissus mous. Le texte qui suit porte sur différentes recherches qui se révèlent prometteuses dans le traitement du sarcome des tissus mous.

Nous avons inclus de l’information qui provient de PubMed, US National Library of Medicine (PMID). Chaque article comporte un numéro d’identification dont le lien mène à un bref résumé.

Médecine personnalisée

La médecine personnalisée est aussi appelée médecine de précision. Elle aide les médecins à choisir des traitements en fonction de certains gènes et molécules qui composent les cellules cancéreuses. Cette façon d'adapter le traitement augmente les chances de réussite, réduit les dommages aux cellules saines et atténue les effets secondaires néfastes.

Certaines études de recherche visant l'amélioration des traitements du sarcome des tissus mous se concentrent sur la médecine personnalisée. Sachant que certains changements des gènes de certains sarcomes entraînent une meilleure réponse à différents traitements, il est possible de traiter les tumeurs de manière plus spécifique selon leurs particularités génétiques uniques (Nature Communications, PMID 35705558; BMC Cancer, PMID 34740331; EMBO Molecular Medicine, PMID 33047515).

Chimiothérapie

Les chercheurs tentent de trouver les meilleures façons de traiter le sarcome des tissus mous à l’aide de la chimiothérapie.

Les nouveaux agents et associations chimiothérapeutiques utilisés pour traiter le sarcome des tissus mous comprennent les suivants :

  • la 5-imino-13-déoxydoxorubicine (GPX-150) (Cancer Medicine, PMID 31016866);
  • la trabectédine avec ou sans la doxorubicine pour le léiomyosarcome avancé (Annals of Oncology, PMID 33932507; Lancet Oncology, PMID 35835135);
  • le témozolomide ajouté à la vincristine et à l'irinotécan en cas de rechute ou de récidive du rhabdomyosarcome (Journal of Clinical Oncology, PMID 34343032);
  • une anthracycline et l'ifosfamide administrés avant la chirurgie (chimiothérapie néoadjuvante).

Les nouvelles façons d'administrer la chimiothérapie pour traiter les sarcomes des tissus mous comprennent les suivantes :

  • l'administration d'une chimiothérapie associée à un traitement ciblé (Cancer, PMID 33231866; JAMA Oncology, PMID 33355646);
  • l'administration d'agents chimiothérapeutiques spécifiques en fonction du risque de métastases, de l'histologie du cancer ou des deux (Cancer, PMID 34643947; BMC Cancer, PMID 32736540).

Radiothérapie

Les chercheurs tentent de trouver les meilleures façons de traiter le sarcome des tissus mous à l’aide de la radiothérapie. Cela consiste entre autres à examiner différents types, doses et calendriers d'administration de la radiothérapie pour en améliorer l'efficacité et en réduire les effets secondaires.

Lors de la radiothérapie par escalade de dose, on augmente graduellement la dose de radiation afin de permettre à la personne de mieux tolérer le traitement tout en améliorant son efficacité. Les chercheurs étudient la radiothérapie par escalade de dose pour traiter le sarcome des tissus mous; cette option se révèle prometteuse pour le traitement du sarcome d'Ewing non résécable (International Journal of Radiation Oncology, Biology, Physics, PMID 35568246).

NBTXR3 est un radiosensibilisant (un médicament qui rend les cellules cancéreuses plus sensibles à la radiothérapie). Les chercheurs évaluent l'administration de NBTXR3 en association avec la radiothérapie pour traiter le sarcome des tissus mous localement avancé (International Journal of Radiation Oncology, Biology, Physics, PMID 35850363).

Traitement ciblé

Le traitement ciblé a recours à des médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme des protéines, présentes à la surface ou à l’intérieur des cellules cancéreuses. Ces molécules contribuent à l’envoi de signaux qui indiquent aux cellules de croître ou de se diviser. En ciblant ces molécules, les médicaments peuvent interrompre la croissance et la propagation des cellules cancéreuses, et faire en sorte que les dommages aux cellules normales soient limités.

L'administration du pazopanib avec la chimioradiothérapie avant la chirurgie peut être efficace pour traiter certains sarcomes des tissus mous. La recherche montre que cette association a donné lieu à de meilleurs résultats (Lancet Oncology, PMID 32702309).

De nouveaux médicaments ciblés peuvent traiter efficacement les sarcomes des tissus mous, en particulier lorsque le cancer s'est propagé à d'autres parties du corps (sarcome des tissus mous avancé ou métastatique). Les chercheurs étudient souvent l’association de médicaments ciblés à une chimiothérapie ou leur administration après une chimiothérapie. Voici certains médicaments ciblés évalués par les chercheurs :

Immunothérapie

L’immunothérapie aide à renforcer ou à rétablir la capacité du système immunitaire de combattre le cancer. Un type d'immunothérapie porte le nom d'inhibiteur de point de contrôle immunitaire. Le système immunitaire s’empêche normalement d’attaquer les cellules saines du corps en se servant de protéines spécifiques appelées points de contrôle, qui sont fabriquées par certaines cellules immunitaires. Les cellules cancéreuses ont parfois recours à ces points de contrôle pour se dissimuler et éviter d’être attaquées par le système immunitaire. Les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire sont des médicaments qui bloquent les protéines spécifiques des points de contrôle, permettant ainsi aux cellules immunitaires, telles que les cellules T, de voir, d’attaquer et de détruire les cellules cancéreuses.

Les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire suivants se révèlent prometteurs pour le traitement du sarcome des tissus mous :

  • le pembrolizumab avec la doxorubicine (Clinical Cancer Research, PMID 34475102; Nature Medicine, PMID 35618839);
  • l'ipilimumab avec le nivolumab (Journal for Immunotherapy of Cancer, PMID 34380663).

Pour en apprendre davantage sur la recherche sur le cancer

Les chercheurs tentent toujours d’en savoir davantage sur le cancer. L’essai clinique est une étude de recherche lors de laquelle on met à l’essai de nouvelles façons de traiter le cancer. On évalue également des manières de prévenir le cancer, de le trouver ou de le gérer.

L’essai clinique permet d'obtenir des renseignements sur l'innocuité et l'efficacité de nouvelles approches afin de déterminer si elles doivent être offertes à plus grande échelle. La plupart des traitements standards du cancer ont d'abord démontré leur efficacité en essai clinique.

Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Révision par les experts et références

  • Sarah Cohen-Gogo, MD, PhD