Diagnostic du cancer de la parathyroïde

Le diagnostic est le processus qui vise à déterminer la cause d’un problème de santé. Le processus diagnostique du cancer de la parathyroïde débute habituellement par une visite à votre médecin de famille. Votre médecin vous questionnera sur les symptômes que vous éprouvez et effectuera un examen physique. En se basant sur ces informations, il pourrait vous diriger vers un spécialiste ou vous prescrire des examens afin de vérifier la présence d’un cancer de la parathyroïde ou d’autres problèmes de santé.

Le processus diagnostique peut sembler long et décourageant. Il peut être difficile de diagnostiquer le cancer de la parathyroïde, car ses symptômes peuvent ressembler à ceux des tumeurs parathyroïdiennes non cancéreuses. Il est important que l’équipe de soins élimine toute autre cause possible du problème de santé avant de poser un diagnostic de cancer de la parathyroïde.

On a généralement recours aux épreuves qui suivent pour éliminer ou confirmer un diagnostic de cancer de la parathyroïde. De nombreux examens permettant de poser un diagnostic de cancer sont également employés pour en déterminer le stade (étendue de la propagation de la maladie). Votre médecin pourrait aussi prescrire d’autres examens pour évaluer votre état de santé général et aider à planifier votre traitement.

Antécédents de santé et examen physique

Vos antécédents de santé consistent en un bilan de vos symptômes, de vos facteurs de risque et de tous les événements et troubles médicaux que vous auriez pu éprouver dans le passé. Votre médecin vous posera des questions sur vos antécédents :

  • symptômes pouvant indiquer la présence d’hyperparathyroïdie (hyperactivité des glandes parathyroïdes), d’hypercalcémie (excès de calcium dans le sang) ou de cancer de la parathyroïde;
  • affections héréditaires telles que la néoplasie endocrinienne multiple (NEM), le syndrome d’hyperparathyroïdie avec tumeur à la mâchoire et l’hyperparathyroïdie familiale isolée;
  • administration de radiothérapie à la région de la tête et du cou.

Votre médecin peut aussi vous poser des questions sur vos antécédents familiaux :

  • tumeurs parathyroïdiennes et cancer de la parathyroïde;
  • facteurs de risque du cancer de la parathyroïde;
  • autres cancers.

L'examen physique permet à votre médecin de rechercher tout signe de cancer de la parathyroïde. Lors de l’examen physique, votre médecin peut :

  • palper votre cou à la recherche de masses;
  • vérifier votre pression artérielle.

Apprenez-en davantage sur l’examen physique.

Analyses biochimiques sanguines

Lors d'une analyse biochimique sanguine, on mesure le taux de substances chimiques dans le sang. Elle permet d'évaluer la qualité de fonctionnement de certains organes et aussi de détecter des anomalies. On a recours aux analyses biochimiques sanguines pour diagnostiquer l’hyperparathyroïdie et pour aider à diagnostiquer le cancer de la parathyroïde, dont celles qui suivent.

On mesure le taux de calcium pour vérifier s’il y a un excès de calcium dans le sang (hypercalcémie). Un taux de calcium supérieur à 14 mg/dL peut indiquer la présence d’un cancer de la parathyroïde.

On mesure le taux de parathormone (PTH), aussi appelée hormone parathyroïdienne, pour vérifier s’il est trop élevé. Un taux très élevé de PTH (5 à 10 fois supérieur à la normale) peut indiquer la présence d’un cancer de la parathyroïde.

En plus des taux de calcium et de PTH, on mesure aussi les taux de phosphatase alcaline (PA) et de phosphore. Un taux élevé de PA peut signifier qu’il y a une augmentation de l’activité osseuse due à une hyperparathyroïdie. Un faible taux de phosphore peut signifier qu’il y a une hypercalcémie due à une hyperparathyroïdie.

Apprenez-en davantage sur les analyses biochimiques sanguines.

Analyse d'urine

Une analyse d’urine est un examen qui permet de mesurer des substances dans l’urine. Elle peut servir à évaluer le fonctionnement des reins et à vérifier s’il y a trop de calcium dans l’urine (hypercalciurie). L’hypercalciurie peut être causée par une hyperparathyroïdie.

Apprenez-en davantage sur l'analyse d'urine.

Scintigraphie des parathyroïdes

La scintigraphie des parathyroïdes (aussi appelée scintigraphie au sestamibi) est un examen d’imagerie en médecine nucléaire qui utilise une substance radioactive et un appareil photo particulier pour produire des images des glandes parathyroïdes. On l’emploie principalement pour vérifier la présence d’hyperparathyroïdie et de tumeurs parathyroïdiennes.

On injecte la substance radioactive (sestamibi marqué au technétium 99m) dans une veine du bras. Le produit radiopharmaceutique circule dans tout le corps et absorbé par les glandes parathyroïdes qui sont hyperactives. Après une dizaine de minutes, on prend des photos du cou et du thorax à l’aide d’une gamma-caméra. Les régions radioactives paraîtront plus claires sur les clichés. D’autres photos sont prises quelques heures plus tard.

La scintigraphie des parathyroïdes est souvent associée à une tomographie d’émission à photon unique (TEPU). La caméra se déplace autour du cou pour produire des images à 3 dimensions.

Échographie

Lors d'une échographie, on a recours à des ondes sonores de haute fréquence pour produire des images des parties du corps. Elle peut servir à détecter des anomalies dans les glandes parathyroïdes (dont des adénomes parathyroïdiens) et dans le cou.

Apprenez-en davantage sur l'échographie.

Tomodensitométrie

Lors d'une tomodensitométrie (TDM), on emploie des appareils radiographiques particuliers afin de produire des images à 3 dimensions et en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les clichés en images détaillées.

La TDM peut servir à déterminer l’emplacement d'une tumeur et à en mesurer la taille. On l’utilise plus souvent pour vérifier si le cancer de la parathyroïde s’est propagé à d’autres parties du corps, comme les poumons ou le foie.

Apprenez-en davantage sur la TDM.

Parathyroïdectomie

Il est habituellement difficile de distinguer le cancer de la parathyroïde d’une tumeur parathyroïdienne non cancéreuse (adénome parathyroïdien) en ayant uniquement recours à des analyses sanguines et à des examens d’imagerie. Les médecins doivent généralement pratiquer une intervention chirurgicale pour poser un diagnostic définitif de cancer de la parathyroïde ou d’adénome parathyroïdien.

Cette chirurgie, appelée parathyroïdectomie, consiste à enlever complètement une glande parathyroïde. Tout le tissu retiré lors de l’opération est envoyé à un laboratoire, où il est examiné au microscope par un pathologiste qui confirmera si la tumeur parathyroïdienne est cancéreuse ou non.

En général, les médecins n’utilisent pas d’aiguille pour enlever du tissu des glandes parathyroïdes, car cette méthode (biopsie) ne permet pas de différencier le cancer de la parathyroïde d’un adénome parathyroïdien non cancéreux.

Imagerie par résonance magnétique

En imagerie par résonance magnétique (IRM), on a recours à de puissantes forces magnétiques et à des ondes radio-électriques pour produire des images en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les images en clichés à 3 dimensions.

L’IRM peut servir à vérifier si le cancer de la parathyroïde s’est propagé à d’autres parties du corps.

Apprenez-en davantage sur l'IRM.

Scintigraphie osseuse

Lors d'une scintigraphie osseuse, on emploie des matières radioactives qui se fixent sur les os (produits radiopharmaceutiques) et un ordinateur pour créer une image des os. On y a recours pour vérifier si le cancer de la parathyroïde s’est propagé aux os (métastases osseuses).

Apprenez-en davantage sur la scintigraphie osseuse.

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le diagnostic à votre équipe de soins.

Révision par les experts et références