Greffe de cellules souches pour le lymphome non hodgkinien chez l'enfant

On a parfois recours à la greffe de cellules souches pour traiter le lymphome non hodgkinien (LNH) chez l'enfant (infantile). Elle permet de remplacer les cellules souches quand la moelle osseuse ou les cellules souches sont endommagées. La greffe de cellules souches est complexe et doit être effectuée dans un centre ou un hôpital spécialisé dans la greffe.

On trouve les cellules souches dans la moelle osseuse, la circulation sanguine et le cordon ombilical. Les cellules souches sont des cellules de base qui se transforment en différents types de cellules qui ont des fonctions distinctes. Toutes nos cellules sanguines, par exemple, proviennent des cellules souches sanguines.

Lors d’une greffe de cellules souches, on administre une chimiothérapie à forte dose pour détruire toutes les cellules dans la moelle osseuse. Cela comprend les cellules saines et les cellules du lymphome. Après la chimiothérapie à forte dose, on donne des cellules souches saines pour remplacer celles qui ont été détruites dans la moelle osseuse.

On peut avoir recours à la greffe de cellules souches pour traiter un lymphome non hodgkinien chez votre enfant si :

  • le cancer ne répond pas à d’autres traitements ou s’il résiste aux traitements;
  • si le cancer réapparaît (récidive) à la suite du traitement.

Types de greffes pour les enfants atteints d’un LNH

On peut avoir recours aux types de greffes de cellules souches qui suivent chez les enfants atteints d’un LNH.

Autogreffe

Dans le cas de l’autogreffe, on prélève des cellules souches dans le sang ou la moelle osseuse de l’enfant.

L’autogreffe est le type de greffe le plus courant pour traiter le LNH infantile. Avant de prélever les cellules souches, le médecin fait une ponction et une biopsie de la moelle osseuse pour s’assurer qu’il n’y a pas de cellules cancéreuses dans la moelle osseuse. On prélève généralement les cellules souches dans le sang périphérique par un cathéter veineux spécial après que l’enfant se soit rétabli d’un cycle de chimiothérapie. Les cellules souches prélevées sont ensuite congelées jusqu’à ce qu’on en ait besoin.

Allogreffe

Dans le cas de l’allogreffe, on prélève des cellules souches chez une personne (donneur) pour les administrer à l'enfant qui reçoit la greffe (receveur). Le donneur peut être apparenté ou non à l’enfant. Les cellules souches peuvent être prélevées dans la moelle osseuse ou le sang périphérique du donneur, ou dans un cordon ombilical. On détermine la compatibilité entre le donneur et le receveur par le biais d’un procédé appelé typage des antigènes d'histocompatibilité (typage HLA).

On peut avoir recours à l’allogreffe pour traiter certains types de LNH infantile qui récidivent.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du LNH chez l’enfant, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque enfant les ressent différemment. Certains en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant la greffe de cellules souches, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la greffe de cellules souches (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la greffe de cellules souches dépendent surtout du type d’agent chimiothérapeutique ou d’association de médicaments employé, de l’administration antérieure d’une radiothérapie, du type de greffe pratiqué et de l’état de santé global de votre enfant. Les effets secondaires courants de la greffe de cellules souches comprennent ceux-ci :

Des effets secondaires peuvent apparaître des mois ou des années à la suite du traitement du LNH infantile. Apprenez-en davantage sur les effets tardifs des traitements du LNH chez l’enfant.

Avisez l’équipe de soins si votre enfant éprouve des effets secondaires que vous croyez liés à la greffe de cellules souches. Plus vite vous mentionnez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider votre enfant à le soulager.

Questions à poser sur la greffe de cellules souches

Apprenez-en davantage sur la greffe de cellules souches et les effets secondaires de la greffe de cellules souches. Afin de prendre les bonnes décisions pour votre enfant, posez des questions sur la greffe de cellules souches à son équipe de soins.

Révision par les experts et références

  • American Cancer Society. Treating Non-Hodgkin Lymphoma in Children. 2017.
  • American Society of Clinical Oncology. Lymphoma - Non-Hodgkin - Childhood. 2017.
  • Gross TG & Perkins SL . Malignant non-Hodgkin lymphomas in children. Pizzo, P. A. & Poplack, D. G. (Eds.). Principles and Practice of Pediatric Oncology. 6th ed. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2011: 23:pp. 663-682.
  • National Cancer Institute. Childhood Non-Hodgkin Lymphoma Treatment (PDQ®) Patient Version. 2018.
  • National Cancer Institute. Childhood Non-Hodgkin Lymphoma Treatment (PDQ®) Health Professional Version. 2018.
  • Truong TH, Weitzman, S, Arceci RJ . Non-Hodgkin lymphoma of childhood. Wiernik PH, Goldman JM, Dutcher JP & Kyle RA (eds.). Neoplastic Diseases of the Blood. 5th ed. Springer; 2013: 48: pp. 1049-1072.
  • Woods D, McDonald, L . Non-Hodgkin lymphoma. Baggott C, Fochtman D, Foley GV & Patterson Kelly, K (eds.). Nursing Care of Children and Adolescents with Cancer. 4rd ed. APHON; 2011: 29: pp. 1023-1037.