Traitements de la récidive de cancer du nasopharynx

La récidive d'un cancer du nasopharynx signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement (cancer récidivant). En présence d’une récidive du cancer du nasopharynx, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Les options de traitement dépendent d’où le cancer est réapparu et des traitements reçus pour le cancer d’origine.

Chimiothérapie

La chimioradiothérapie est l’un des traitements de la récidive de cancer du nasopharynx. Lors de la chimioradiothérapie, on administre la chimiothérapie et la radiothérapie pendant la même période. La chimiothérapie rend la radiothérapie plus efficace.

La chimioradiothérapie de la récidive de cancer du nasopharynx est habituellement à base de cisplatine, avec ou sans 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU) ou un autre médicament, et d’une radiothérapie externe.

Radiothérapie

On peut vous proposer une radiothérapie comme traitement de la récidive de cancer du nasopharynx. Si vous avez déjà reçu une radiothérapie pour la tumeur d’origine, traiter de nouveau la même région par radiothérapie peut causer plus d’effets secondaires graves. L’équipe de radiothérapie en établira les doses et les modalités en fonction de la quantité de radiation déjà administrée pour traiter le cancer.

La radiothérapie externe est le type de radiothérapie qu’on administre habituellement pour une récidive de cancer du nasopharynx.

La radiochirurgie stéréotaxique peut aussi être administrée comme complément d’irradiation après une radiothérapie externe ou une chimioradiothérapie.

La curiethérapie peut servir à traiter une récidive de cancer du nasopharynx si on a déjà administré une radiothérapie externe pour traiter la tumeur d’origine. On peut aussi avoir recours à la curiethérapie comme complément d’irradiation à la radiothérapie externe dans le but d’accroître la quantité de radiation dirigée vers la tumeur.

Chirurgie

La chirurgie peut être une option de traitement pour les tumeurs du nasopharynx qui récidivent au même endroit que la tumeur d’origine. Le but de la chirurgie est d’enlever la tumeur. Le type de chirurgie alors pratiqué est la nasopharyngectomie, qui permet d’enlever une partie du nasopharynx.

Le curage ganglionnaire cervical permet d’enlever les ganglions lymphatiques du cou (ganglions lymphatiques cervicaux). On peut faire un curage ganglionnaire cervical si le cancer réapparaît dans les ganglions lymphatiques.

On peut proposer d’autres chirurgies afin de soulager les symptômes ou comme soins de soutien pour un cancer du nasopharynx de stade avancé dont celles-ci :

  • mise en place d’une sonde d’alimentation (habituellement pour une gastrostomie) afin de s’assurer que vous obteniez suffisamment d’éléments nutritifs
  • mise en place d’un tube respiratoire (trachéostomie) pour vous aider à respirer

Chimiothérapie

On peut vous proposer une chimiothérapie pour une récidive de cancer du nasopharynx. Un cancer qui réapparaît dans des emplacements éloignés est habituellement traité par chimiothérapie. Il est possible qu’on ait recours aux médicaments suivants, seuls ou associés :

  • méthotrexate
  • épirubicine (Pharmorubicin)
  • doxorubicine (Adriamycin)
  • paclitaxel (Taxol)
  • capécitabine (Xeloda)
  • bléomycine (Blenoxane)
  • gemcitabine (Gemzar)
  • docétaxel (Taxotere)
  • cisplatine
  • carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ)

Immunothérapie

L’immunothérapie aide à renforcer ou à rétablir la capacité du système immunitaire de combattre le cancer. On peut avoir recours à l’immunothérapie pour traiter une récidive de cancer du nasopharynx.

Le pembrolizumab (Keytruda) peut servir de traitement de première intention du cancer du nasopharynx qui récidive et qui n’est pas résécable, avec ou sans chimiothérapie.

Le nivolumab (Opdivo) est employé pour traiter le cancer du nasopharynx qui récidive et qui a cessé de répondre à la chimiothérapie à base de platines, comme le cisplatine ou le carboplatine.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager de recevoir un type de soins qui vous permet de vous sentir mieux sans traiter le cancer en lui-même. Ce pourrait être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement pour un cancer avancé.

Essais cliniques

Discutez avec votre médecin des essais cliniques sur le cancer du nasopharynx qui sont en cours au Canada et qui acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Révision par les experts et références