Traitements selon l’emplacement de la tumeur

Dernière révision médicale :

L’équipe de soins planifie les traitements en fonction de l’endroit où le rhabdomyosarcome (RMS) a pris naissance dans le corps.

Tumeurs à la tête et au cou

Les régions de la tête et du cou où le RMS peut apparaître comprennent celles-ci :

  • autour de l’œil (RMS orbitaire);
  • dans le tissu entourant le cerveau et la moelle épinière, soit les méninges (RMS paraméningé);
  • dans les régions qui ne sont pas situées près des méninges (RMS non paraméningé).

On traite le RMS orbitaire par chimiothérapie et radiothérapie. Il répond souvent bien à ces traitements.

Le RMS paraméningé comprend le RMS qui prend naissance dans les voies nasales, les sinus paranasaux, l’oreille moyenne et l’arrière de la partie supérieure de la gorge. Il arrive fréquemment qu’on n’est pas en mesure d’enlever par chirurgie les tumeurs présentes dans ces régions vu leur emplacement. On les traite souvent par radiothérapie et chimiothérapie.

Le RMS non paraméningé peut être traité par chirurgie si la tumeur se trouve près de la peau. Le chirurgien pourrait aussi enlever quelques ganglions lymphatiques du même côté du cou que la tumeur. On administre habituellement une chimiothérapie après la chirurgie. Il arrive qu'on associe une radiothérapie à la chimiothérapie.

Tumeurs au tronc

Les régions du tronc où le RMS peut apparaître comprennent celles-ci :

  • thorax, abdomen ou bassin;
  • diaphragme;
  • autour de l’anus (RMS péri-anal);
  • région située entre l’anus et le scrotum ou le vagin (RMS périnéal);
  • vésicule biliaire et canaux biliaires.

Les tumeurs au thorax ou à l’abdomen sont habituellement enlevées par chirurgie. Une chimiothérapie peut être administrée avant et après la chirurgie. S’il n’est pas possible d’enlever complètement la tumeur par chirurgie, la chimiothérapie est habituellement le premier traitement. Puis on a recours à la chirurgie ou à la radiothérapie, ou bien aux deux, pour traiter la tumeur et ensuite à une autre chimiothérapie.

Les tumeurs au bassin sont souvent difficiles à enlever par chirurgie. S’il est possible de retirer la tumeur, alors on pourrait pratiquer une chirurgie. Si la tumeur est grosse, on peut d’abord administrer une chimiothérapie, parfois aussi une radiothérapie, pour en réduire la taille avant la chirurgie. Certaines tumeurs au bassin peuvent être traitées par radiothérapie après une biopsie chirurgicale, en plus de la chimiothérapie.

Les tumeurs au diaphragme sont traitées par chimiothérapie et radiothérapie. On peut ou non faire une chirurgie après ces traitements.

Le RMS péri-anal et le RMS périnéal sont habituellement traités par chirurgie afin d’enlever la plus grande partie possible de la tumeur, ainsi que les ganglions lymphatiques voisins. La chirurgie est suivie d’une chimiothérapie.

Les tumeurs à la vésicule biliaire et aux canaux biliaires ne peuvent souvent pas être enlevées complètement par chirurgie. On y a recours pour en retirer la plus grande partie possible. La chimiothérapie et la radiothérapie sont administrées après la chirurgie.

Tumeurs de l’appareil génito-urinaire

Les régions de l’appareil génito-urinaire où le RMS peut apparaître comprennent celles-ci :

  • autour des testicules (RMS paratesticulaire);
  • vessie;
  • prostate;
  • vulve;
  • vagin;
  • utérus;
  • ovaires.

Le RMS paratesticulaire est traité par chirurgie pour retirer le testicule et le cordon spermatique. Si l’enfant est âgé d’au moins 10 ans, on recommande habituellement d’enlever les ganglions lymphatiques voisins (curage ganglionnaire rétropéritonéal). Après la chirurgie, on peut administrer une radiothérapie à la région où se trouvait la tumeur ainsi qu’aux ganglions lymphatiques voisins s’ils contiennent des cellules cancéreuses.

Les tumeurs à la vessie ou à la prostate sont habituellement enlevées par chirurgie. On administre une chimiothérapie, parfois associée à une radiothérapie, avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur afin qu’une moins grande partie de la vessie ou de la prostate doive être enlevée et qu’elle fonctionne le plus normalement possible par la suite. Si la tumeur se trouve dans le haut de la vessie, on peut faire une chirurgie pour enlever la tumeur avant de traiter la région où elle se trouvait par chimiothérapie ou radiothérapie.

Les tumeurs à la vulve, au vagin, à l’utérus, à l’ovaire ou au col de l’utérus répondent habituellement bien à la chimiothérapie. En général, on administre d’abord la chimiothérapie, qu’on fait suivre d’une radiothérapie ou d’une chirurgie pour enlever complètement la tumeur, si possible. Dans le cas du RMS de l’utérus, on peut associer la radiothérapie à la chimiothérapie.

Tumeurs aux extrémités

Le RMS peut apparaître dans les extrémités suivantes :

  • bras;
  • jambe;
  • main;
  • pied.

Le RMS au bras ou à la jambe peut être enlevé par chirurgie s’il est possible de retirer la tumeur sans affecter le fonctionnement du membre. On peut aussi enlever les ganglions lymphatiques voisins afin de vérifier si le cancer s’y est propagé. On administre souvent une chimiothérapie, parfois avec une radiothérapie, après la chirurgie.

Si la chirurgie n’est pas possible, on peut d’abord avoir recours à la chimiothérapie et à la radiothérapie pour essayer de réduire la taille de la tumeur afin de l’enlever ensuite par chirurgie. Dans de rares cas, les médecins pourraient devoir enlever (amputer) le membre atteint s’il n’est pas possible de retirer la tumeur par chirurgie et si elle ne répond pas à la chimiothérapie et à la radiothérapie.

Le RMS à la main ou au pied est souvent traité par chimiothérapie et radiothérapie plutôt que par chirurgie. C’est qu’une opération risque de nuire au fonctionnement de la main ou du pied.

Révision par les experts et références

  • Paul Nathan, MD, MSc, FRCPC
  • Normand Laperriere, MD, FRCPC
  • PDQ® Pediatric Treatment Editorial Board . Childhood Rhabdomyosarcoma Treatment (PDQ®) – Patient Version . Bethesda, MD : National Cancer Institute ; 2019 : https://www.cancer.gov/.
  • PDQ® Pediatric Treatment Editorial Board . Childhood Rhabdomyosarcoma Treatment (PDQ®) – Health Professional Version . Bethesda, MD : National Cancer Institute ; 2020 : https://www.cancer.gov/.
  • Singer S, Tap WD, Kirsch DG, Crago AM. Soft tissue sarcoma. DeVita VT Jr., Lawrence TS, Rosenberg SA, eds. DeVita, Hellman, and Rosenberg's Cancer: Principles & Practice of Oncology. 11th ed. Philadelphia, PA: Wolters Kluwer; 2019: 88:1400–1450.
  • American Cancer Society. Treating Rhabdomyosarcoma. 2018: https://www.cancer.org/.
  • Princess Margaret Cancer Centre . Princess Margaret Cancer Centre Clinical Practice Guidelines - Sarcoma, Soft Tissue Sarcoma . 2019 : https://www.uhn.ca/PrincessMargaret/Health_Professionals/Programs_Departments/Pages/clinical_practice_guidelines.aspx.