Réadaptation après le traitement du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

La réadaptation est une partie importante du retour aux activités de la vie quotidienne après un traitement du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. La réadaptation diffère pour chacun selon le stade du cancer, les tissus enlevés lors de la chirurgie, le type de traitement et bien d'autres facteurs. Une personne atteinte d'un cancer des fosses nasales ou des sinus paranasaux peut se préoccuper des aspects suivants :

  • physiothérapie;
  • orthophonie et difficulté à avaler;
  • perte de l'odorat;
  • changements de la vision;
  • changements de l’audition;
  • vivre avec une prothèse faciale;
  • changements de l'apparence.

Physiothérapie

La physiothérapie aide à maintenir ou à rétablir la force musculaire et la mobilité. Elle peut contribuer à votre rétablissement après le traitement d’un cancer des fosses nasales ou des sinus paranasaux.

Vous devriez faire des exercices d’ouverture de la bouche pendant et après la radiothérapie, car ceux-ci permettent de renforcer les muscles participant à ce mouvement. Ces exercices aident aussi à prévenir le trismus (difficulté à ouvrir la mâchoire).

Le curage ganglionnaire cervical, qui consiste à enlever presque en totalité les ganglions lymphatiques d'un côté du cou ainsi que des muscles, des nerfs et des veines, peut faire en sorte que l'épaule du côté de la chirurgie est plus basse que l'autre. Il peut s'ensuivre une perte de mobilité et une douleur accrue si vous n'entreprenez pas la physiothérapie dès que possible après l’intervention. Des exercices de renforcement des muscles de l’épaule et du cou peuvent aider à compenser la perte musculaire due à la chirurgie.

Orthophonie et difficulté à avaler

Après une chirurgie ou une radiothérapie du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux, il peut être difficile d’avaler. Ces traitements peuvent aussi entraîner des troubles de la parole. L’orthophonie peut vous aider à parler et à avaler après ces traitements.

Un orthophoniste peut vous aider à gérer les troubles de la parole et de la déglutition (difficulté à avaler). Il est possible que vous consultiez un orthophoniste avant de commencer le traitement si votre médecin croit que celui-ci pourrait entraîner des troubles de la parole ou de la déglutition. Si vous subissez une chirurgie pour enlever une partie ou la totalité de la mâchoire supérieure (maxillaire) d’un côté de la tête, il pourrait arriver que de la nourriture ou des liquides pénètrent dans votre nez lorsque vous vous alimentez. L’orthophoniste peut vous enseigner des moyens d’avaler plus facilement, par exemple en changeant votre posture, en réduisant la quantité de nourriture que vous avalez à la fois et en faisant des exercices.

Vous pourriez passer une radiographie spéciale, appelée évaluation de la déglutition, pour qu'on voie ce qui se passe lorsque vous avalez. Ces examens aideront l’orthophoniste à vous montrer comment avaler plus facilement et de façon sécuritaire.

Apprenez-en davantage sur les troubles de la parole et les troubles de la déglutition.

Perte de l’odorat

Dans certains cas, les traitements du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peuvent vous faire perdre l'odorat (anosmie). Cette perte peut être temporaire ou permanente.

Les cellules responsables de l'odorat (cellules olfactives) sont situées dans la muqueuse des fosses nasales. Une tumeur peut entraver la circulation de l’air en contact avec la muqueuse, ce qui empêche ces cellules de percevoir les odeurs. Lors de certains types de chirurgie, on enlève cette muqueuse et les cellules olfactives qu’elle contient. D’autres interventions chirurgicales peuvent endommager les nerfs permettant de percevoir les odeurs (nerfs olfactifs). La radiothérapie peut quant à elle endommager directement les cellules et les nerfs olfactifs.

Si vous êtes atteint d’anosmie, vous devrez apprendre à vous adapter à la vie sans le sens de l’odorat. À la maison comme au travail, soyez vigilant puisque l’odorat ne vous permettra plus de détecter un incendie, un déversement de produits chimiques ou d’autres situations dangereuses. Assurez-vous que les détecteurs de fumée dans votre domicile sont fonctionnels et lisez attentivement les étiquettes sur les bouteilles de produits chimiques, car ceux-ci pourraient devoir être utilisés à l’extérieur ou dans des endroits bien aérés.

Changements de la vision

Le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peut entraîner des changements de la vision s’il se propage à l’œil ou aux os et aux tissus qui l’entourent (orbite). Dans certains cas, les changements de la vision sont mineurs, mais dans d’autres, les médecins doivent enlever l’œil pour traiter le cancer. Une radiothérapie touchant le nerf optique de l'œil peut aussi affecter votre manière de voir.

Lorsqu’on perd la vue dans un œil, il peut être difficile d’évaluer la distance des objets. Vous risquez de heurter des choses du côté de votre corps où la vision est affectée. Votre équipe de soins pourrait vous proposer des exercices pour vous aider à mieux évaluer la distance. Vous pourriez aussi avoir de la difficulté à conduire la nuit. Il vous faudra du temps pour vous adapter aux changements de votre vision. Vous devriez passer régulièrement des examens de la vue.

Apprenez-en davantage sur les changements de la vision.

Changements de l’audition

La radiothérapie et la chirurgie pour traiter un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peuvent affecter l’audition. La perte auditive due à l’enflure des tissus après la chirurgie est habituellement temporaire, mais celle liée à la radiothérapie peut être permanente.

S’adapter à une perte auditive peut être difficile. Les conversations en personne ou au téléphone pourraient devenir très pénibles. Vous pourriez aussi trouver agaçant de devoir souvent demander à vos interlocuteurs de répéter ce qu’ils disent. Il est important de les informer que vous avez de la difficulté à entendre et de leur demander de parler plus fort. Lorsque vous discutez avec quelqu’un, il peut être utile de baisser le volume de la radio ou de la télévision afin de réduire le bruit de fond.

Si votre audition change, le médecin vous dirigera vers un spécialiste appelé audiologiste. Après avoir évalué le degré de votre perte auditive, l'audiologiste pourra vous fournir des appareils auditifs et vous suggérer des moyens d'adaptation.

Vivre avec une prothèse faciale

Les médecins doivent parfois enlever beaucoup d’os et de tissu lors d’une chirurgie visant à traiter le cancer des fosses nasales ou des sinus paranasaux. Les progrès en chirurgie plastique et en chirurgie reconstructive font en sorte qu’il est possible de réparer, au moyen de greffons cutanés ou osseux ou bien de lambeaux de tissu, la plupart des changements subis par le visage lors de l'intervention.

Si la chirurgie reconstructive n’engendre pas de bons résultats ou que la reconstruction n’est pas envisageable, vous pourriez avoir besoin d'une prothèse faciale.

Les prothèses sont ajustées par un spécialiste formé pour fabriquer des dispositifs qui remplacent les structures de la tête et du cou, dont le nez, la bouche ou l'œil. Chaque prothèse est conçue et ajustée pour la personne qui l’utilisera. Voici différents types de prothèses faciales auxquelles on a recours dans le cas du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux :

  • œil artificiel;
  • prothèse nasale;
  • prothèses dentaires ou autres types de dents artificielles, dont les implants dentaires.

Votre équipe de soins vous expliquera en détail comment utiliser votre prothèse et en prendre soin.

Révision par les experts et références