Surveillance active du cancer du rein

Si vous êtes atteint d’un cancer du rein mais que vous n’avez pas de symptômes, on peut vous proposer la surveillance active. Cela signifie que votre équipe de soins surveille attentivement le cancer plutôt que de le traiter immédiatement. Elle aura recours à des tests et vous examinera pour vérifier si le cancer du rein se développe ou se propage. On administre un traitement quand des symptômes apparaissent ou quand le cancer change.

Cette approche aide à éviter les effets secondaires qui risquent de se produire quand on a recours à des traitements comme la chirurgie et le traitement ciblé. À ce jour, aucune donnée n’indique que les personnes chez qui on emploie la surveillance active ne vivent pas aussi longtemps que celles qui reçoivent d’autres traitements. De plus, rien ne démontre que la surveillance active entraîne d’autres effets négatifs si on commence un traitement.

On pourrait vous proposer la surveillance active si :

  • vous êtes âgé ou avez une affection médicale grave qui vous rend incapable de tolérer le traitement;
  • la tumeur cancéreuse au rein mesure moins de 4 cm (1,5 po);
  • le cancer s’est propagé à d’autres parties de votre corps et que vous éprouvez peu ou pas du tout de symptômes.

Révision par les experts et références