Protégez-vous

Comment savoir si je cours un risque pour ma santé au travail?

Votre environnement de travail a-t-il une influence sur votre risque de cancer? Ce pourrait être le cas si vous devez manipuler des produits chimiques nocifs ou que vous êtes exposé à un rayonnement. Même si vous n’êtes pas en contact direct avec des substances dangereuses dans le cadre de vos fonctions, leur présence dans votre environnement peut accroître votre risque de cancer.

Évaluation de votre risque

Toute substance reconnue comme étant susceptible de causer le cancer est dite carcinogène. C’est lorsqu’ils sont inhalés ou absorbés par la peau que les carcinogènes sont les plus nocifs.

Votre niveau de risque dépend :

  • de la fréquence et de la durée de votre exposition au carcinogène;
  • de la puissance de ce carcinogène;
  • du fait que vous êtes exposé à d’autres facteurs de risque;
  • de votre prédisposition à certains types de cancer.

Certains travailleurs risquent davantage d’être exposés à des carcinogènes, notamment :

  • les travailleurs de la construction;
  • les travailleurs du bois;
  • les mineurs;
  • les agriculteurs;
  • les travailleurs des industries des produits chimiques, du caoutchouc ou des colorants;
  • les technologues en radiation médicale;
  • les pompiers.

Ces travailleurs peuvent être exposés aux carcinogènes suivants, entre autres :

  • l'arsenic;
  • l'amiante;
  • le benzène;
  • le béryllium;
  • le cadmium;
  • le chrome;
  • le rayonnement;
  • les composés du nickel;
  • le radon et le chlorure de vinyle.

Ce que les gouvernements et les employeurs devraient faire pour protéger les travailleurs

La Société canadienne du cancer croit fermement que les Canadiens ne devraient pas être exposés à des substances carcinogènes dans leur milieu de travail. Si l’exposition à de telles substances ne peut être totalement évitée, elle devrait à tout le moins être réduite au plus bas niveau possible. Nous sommes d’avis que cette responsabilité n’incombe pas uniquement aux travailleurs. Les gouvernements et les employeurs doivent également s’impliquer.
Afin de protéger les travailleurs, les gouvernements doivent faire en sorte que la législation et la réglementation applicables en milieu de travail soient fondées sur les meilleures données disponibles. Les travailleurs doivent conserver en tout temps le droit de refuser d’effectuer un travail qui les expose à des substances carcinogènes connues ou des substances fort probablement carcinogènes.
Si des travailleurs sont exposés à des substances carcinogènes dans leur milieu de travail, leurs employeurs doivent les en informer et leur offrir des programmes de formation sur les moyens de réduire leurs risques.
Les employeurs doivent s'assurer que les produits sont étiquetés et que chacun possède une fiche signalétique (FS) que les travailleurs peuvent facilement obtenir et utiliser.
Les employeurs doivent éliminer ou limiter l’exposition à des substances carcinogènes en les retirant de l’environnement de travail ou en utilisant des produits différents.
Les employeurs doivent concevoir les méthodes de travail et apporter les modifications requises aux conditions de travail de façon à réduire le plus possible l’exposition des travailleurs à des substances carcinogènes. L’utilisation d’équipement de protection individuelle devrait être la dernière solution envisagée.

Ce que vous pouvez faire pour travailler en toute sécurité

Les milieux de travail sont aujourd’hui plus sûrs qu’auparavant. L’amélioration des pratiques de santé et de sécurité au travail a permis de réduire substantiellement, voire d’éliminer totalement l’exposition aux substances nocives – y compris les carcinogènes.

Il se peut toutefois que vous soyez quand même exposé à des substances dangereuses au travail. Voici quelques mesures importantes à prendre pour vous protéger :

Suivez les directives de santé et de sécurité au travail lors de l’utilisation, de l’entreposage et de l’élimination de matières dangereuses.

Les matières utilisées en milieu de travail sont accompagnées d'une fiche signalétique (FS). Ce document contient des renseignements sur les dangers possibles du produit, les effets sur la santé d'une exposition au produit et la façon de manipuler le produit en toute sécurité. Ces directives sont imprimées sur l'emballage et sont affichées sur les lieux de travail.

Au Canada, le Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) identifie les dangers des produits et donne l’information nécessaire sur l'utilisation sans risque de matières dangereuses. Les renseignements sont inscrits sur l'étiquette des produits et sur la FS, et sont également dévoilés lors des programmes de formation pour les travailleurs.

Utilisez tout l'équipement et tous les vêtements protecteurs fournis par votre employeur pour aider à réduire le risque d'exposition à des substances potentiellement nocives.
Participez à des programmes de formation et utilisez les renseignements qui vous sont fournis pour travailler sans risque avec les matières dangereuses.
Avisez votre employeur lorsque l'étiquette d'un contenant a été enlevée par mégarde ou qu’elle n'est plus lisible.
Signalez immédiatement toute exposition accidentelle.

Si vous avez des préoccupations quant à la sécurité de votre milieu de travail

Vous avez le droit (en vertu des lois fédérales, provinciales ou territoriales sur la santé et la sécurité au travail) de refuser d’effectuer un travail qui vous expose à des substances carcinogènes connues ou des substances fort probablement carcinogènes. Si vous craignez d’être exposé à un agent possiblement carcinogène ou si vous désirez obtenir plus de renseignements sur les risques d’exposition dans votre milieu de travail, communiquez avec le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail ou contactez la Ligne d’aide et d’information sur le cancer de la Société canadienne du cancer au 1 888 939-3333.

Au Canada, l’OCRC (Occupational Cancer Research Centre) a été mis sur pied afin d’enrichir les connaissances sur les causes et la prévention des cancers liés au travail. Pour en savoir plus, consultez le site Web de l’OCRC (site en anglais).