Traitements du cancer de l’estomac de stade 2 ou 3

Dernière révision médicale :

En présence d’un cancer de l’estomac de stade 2 ou 3, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Chirurgie

La chirurgie est un traitement principal du cancer de l'estomac de stade 2 ou 3.

Lors d’une gastrectomie, on enlève une partie ou la totalité de l’estomac. Le type de gastrectomie pratiqué dépend de la taille de la tumeur et de son emplacement dans l'estomac. On retire aussi les ganglions lymphatiques entourant l'estomac (curage ganglionnaire).

Chimioradiothérapie ou chimiothérapie

On propose presque toujours la chimioradiothérapie ou la chimiothérapie ainsi que la chirurgie pour traiter le cancer de l'estomac de stade 2 ou 3. Il est possible qu’on vous administre :

  • une chimioradiothérapie après la chirurgie (chimioradiothérapie adjuvante);
  • une chimiothérapie avant et après la chirurgie (chimiothérapie périopératoire);
  • une chimiothérapie seule après la chirurgie (chimiothérapie adjuvante).

Si la chirurgie n'est pas une option, la chimioradiothérapie ou la chimiothérapie peut être utilisée seule.

On a souvent recours au fluorouracil (aussi appelé 5-fluorouracil ou 5-FU), seul ou en association avec d'autres médicaments, pour traiter le cancer de l'estomac de stade 2 ou 3.

Radiothérapie

On administre habituellement une radiothérapie externe dans le cadre d'une chimioradiothérapie pour le cancer de l'estomac de stade 2 ou 3. Si la chirurgie n'est pas une option, on pourrait vous proposer une radiothérapie externe seule.

Essais cliniques

Demandez à votre médecin s’il y a des essais cliniques en cours au Canada pour les personnes atteintes d’un cancer de l'estomac. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Révision par les experts et références

  • Michael Sanatani, MD, FRCPC