Taux élevé de calcium (hypercalcémie)

L’hypercalcémie se définit par une trop grande quantité de calcium dans le sang. C’est la complication liée au cancer qui met le plus souvent la vie des adultes en danger. L’hypercalcémie affecte de 10 à 20 % des adultes atteints de cancer, mais elle apparaît rarement chez les enfants. Quand elle se manifeste chez les personnes atteintes de cancer, on peut l’appeler hypercalcémie maligne (HCM).

Le corps utilise le calcium de différentes façons. Le calcium forme les os et les dents. Il aide aussi les muscles à se contracter et le sang à coaguler. Le calcium aide également le cœur et le système nerveux à fonctionner normalement.

Taux de calcium sanguin

Le calcium entre dans le sang de différentes façons. Le taux de calcium sanguin est contrôlé par des hormones et par les reins.

Le calcitriol est une forme hormonale de la vitamine D. Il aide l’intestin à absorber le calcium présent dans les aliments et les boissons. L’intestin le libère ensuite dans le sang.

La parathormone (PTH) aide à contrôler le taux de calcium dans le sang. Quand le taux de calcium sanguin est bas, les glandes parathyroïdes libèrent la PTH. La PTH incite les cellules osseuses à dégrader les os et à libérer du calcium dans le sang. Elle indique aussi aux reins et à l’intestin d’absorber plus de calcium.

Les reins aident à contrôler la quantité de calcium présente dans le corps. Ils peuvent retirer une grande quantité de calcium dans le sang et l’évacuer par l’urine.

Causes

L’hypercalcémie apparaît quand les os libèrent trop de calcium ou quand les reins ne peuvent pas évacuer suffisamment de calcium. Certains cancers peuvent causer l’hypercalcémie, en particulier les cancers suivants à un stade avancé :

Certains types d'immunothérapie et d'hormonothérapie auxquels on a recours pour traiter certains cancers peuvent aussi causer l’hypercalcémie. Des médicaments administrés pour traiter d’autres problèmes de santé peuvent également engendrer l’hypercalcémie.

Symptômes

Les symptômes de l’hypercalcémie peuvent varier et s’aggraver au fur et à mesure qu’elle évolue.

Les symptômes de l’hypercalcémie sont entre autres ceux-ci :

  • nausées;
  • vomissements;
  • perte d’appétit;
  • constipation;
  • fatigue;
  • faiblesse musculaire;
  • soif accrue;
  • besoin plus fréquent d'uriner;
  • urine jaune foncé;
  • transpiration peu abondante ou inexistante;
  • rythme cardiaque anormal;
  • confusion et difficulté à penser clairement;
  • difficulté à se concentrer;
  • léthargie;
  • calculs rénaux;
  • douleur osseuse ou fractures des os;
  • coma.

Signalez vos symptômes à votre équipe de soins dès que possible.

Diagnostic

Votre équipe de soins essaiera de trouver la cause de l’hypercalcémie. On procédera entre autres à un examen physique, à l’évaluation de vos symptômes et à un examen neurologique.

Lors de l’examen neurologique, votre équipe de soins vous posera des questions et vous fera passer des tests pour vérifier le fonctionnement de votre cerveau, de votre moelle épinière et de vos nerfs. On vérifiera aussi votre état mental et votre coordination, dont l’efficacité de vos muscles, sens et réflexes.

Votre équipe de soins demandera également :

  • des analyses biochimiques sanguines;
  • une analyse d’urine;
  • des tests de la fonction rénale.

Les tests de la fonction rénale et l’analyse d’urine permettent de détecter certaines substances dans le sang et l’urine et de déterminer jusqu’à quel point les reins fonctionnent.

Apprenez-en davantage sur les tests et interventions qui servent à diagnostiquer l’hypercalcémie.

Traitement de l’hypercalcémie

Une fois que la cause de l’hypercalcémie est connue, votre équipe de soins peut la traiter. Cela comprend le traitement du cancer sous-jacent afin de réduire le taux de calcium sanguin. Il est aussi possible qu’on doive traiter l’hypercalcémie d’autres façons, dont celles qui suivent.

Remplacement des liquides

Remplacer les liquides est la première et la plus importante étape du traitement de l’hypercalcémie. Les liquides supplémentaires permettent de traiter la déshydratation et d’améliorer la fonction rénale. Quand les reins fonctionnent mieux, ils peuvent retirer plus de calcium du sang.

On devrait vous hospitaliser pour remplacer les liquides. Votre équipe de soins peut vous demander de boire plus de liquides ou vous en administrer par une aiguille insérée dans une veine (liquides intraveineux).

Médicaments

Votre équipe de soins peut vous donner un diurétique, soit un médicament qui fait augmenter la quantité d’urine produite par votre corps. On administre les diurétiques après avoir remplacé les liquides. Ils forcent les liquides de votre corps à accroître la quantité d’urine produite et interrompent la réabsorption du calcium par le sang.

On peut aussi vous administrer des médicaments qui bloquent la dégradation osseuse et qui réduisent le taux de calcium sanguin. Ces médicaments sont entre autres ceux-ci :

  • bisphosphonates – médicaments qui empêchent le corps de dégrader les os et qui aident à les fortifier;
  • calcitonine – hormone qui agit sur les reins en interrompant ou en ralentissant la dégradation osseuse et l’absorption du calcium libéré dans le sang;
  • corticostéroïdes – hormones qui atténuent l’enflure et la réaction immunitaire.

Le dénosumab (Xgeva) est un anticorps monoclonal qui trouve le RANKL et qui s’y lie. Le RANKL est une substance présente à la surface des cellules osseuses qui dégrade les os. Quand le RANKL est ciblé et bloqué, les os ne se dégradent pas aussi rapidement. On peut administrer le dénosumab comme traitement de l’hypercalcémie quand les bisphosphonates ne sont plus efficaces.

Dialyse

Si vos reins sont déficients à cause du cancer ou de son traitement, vous pourriez avoir besoin d’une dialyse. La dialyse permet d’évacuer les déchets du sang quand les reins ne fonctionnent pas correctement.

Révision par les experts et références

  • Fojo AT . Metabolic emergencies. DeVita VT Jr, Lawrence TS, & Rosenberg SA. Cancer: Principles & Practice of Oncology. 9th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2011: 146: pp. 2142 - 2152.
  • Health Canada. Regulatory Decision Summary: Xgeva. 2015: http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/rds-sdr/drug-med/rds-sdr-xgeva-176891-eng.php.
  • Hemphill RR . Hypercalcemia in emergency medicine. eMedicine.Medscape.com. WebMD LLC; 2013.
  • Kaplan M . Hypercalcemia of malignancy. Kaplan M (Ed.). Understanding and Managing Oncologic Emergencies. 2nd ed. Pittsburgh: Oncology Nursing Society; 2013: 4: pp. 103 - 155.
  • Lewis JL . Hypercalcemia. Beers, M. H., & Berkow, R., (Eds.). Merck Manual for Healthcare Professionals. Rahway, NJ: Merck Research Laboratories; 2013.
  • National Cancer Institute. Hypercalcemia (PDQ®) Patient Version. Bethesda, MD: National Cancer Institute; 2012.
  • Topiwala S . Hypercalcemia. National Cancer Institute & National Library of Medicine. MedlinePlus Medical Encyclopedia. Bethesda, MD: National Cancer Institute & National Library of Medicine; 2012.
  • Yeh HS, Berenson JR . Hypercalcemia. Berger AM, Shuster JL Jr, & Von Roenn JH (eds.). Principles and Practice of Palliative Care and Supportive Oncology. 4th ed. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2013: 35: pp. 472 - 480.