Pronostic et survie pour le cancer de l'œsophage

Si vous êtes atteint d’un cancer de l’œsophage, vous vous posez peut-être des questions sur votre pronostic. Le pronostic est l'acte par lequel le médecin évalue le mieux comment le cancer affectera une personne et comment il réagira au traitement. Le pronostic et la survie dépendent de nombreux facteurs. Seul un médecin qui connaît bien vos antécédents médicaux, le type de cancer dont vous êtes atteint, le stade et d’autres caractéristiques de la maladie, les traitements choisis et la réaction au traitement peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Un facteur pronostique est un aspect du cancer ou une caractéristique de la personne (comme son âge ou son état de santé global) que le médecin prend en considération lorsqu'il fait un pronostic. Un facteur prédictif influence la façon dont le cancer répond à un certain traitement. On aborde souvent les facteurs pronostiques et les facteurs prédictifs ensemble et ils jouent tous les deux un rôle dans le choix du plan de traitement et dans l’établissement du pronostic.

Les éléments suivants sont les facteurs pronostiques du cancer de l’œsophage.

Stade

Le facteur pronostique le plus important du cancer de l'œsophage est le stade de la tumeur lors du diagnostic. Un cancer de l’œsophage détecté à un stade précoce engendre une meilleure issue qu’un cancer de l’œsophage détecté à un stade avancé.

Une tumeur à l’œsophage observée seulement dans la muqueuse tapissant l’œsophage engendre un meilleur pronostic qu'une tumeur qui a traversé la paroi musculaire de l'œsophage ou qui s'est propagée à d'autres organes.

Taille de la tumeur

Une petite tumeur engendre un meilleur pronostic qu'une grosse tumeur.

Propagation du cancer aux ganglions lymphatiques

Plus le nombre de ganglions lymphatiques atteints par le cancer est faible, meilleur est le pronostic.

Propagation du cancer à des organes éloignés

Un cancer de l’œsophage qui s’est propagé à des organes situés dans d’autres parties du corps engendre un pronostic plus sombre.

Ablation chirurgicale complète du cancer

La quantité de cancer qui reste après une chirurgie est appelée maladie résiduelle. L’absence de maladie résiduelle engendre un meilleur pronostic que s’il reste encore un peu de cancer après l’opération.

Cancer qui répond à un traitement néoadjuvant

Un cancer de l'œsophage qui répond à un traitement néoadjuvant est plus susceptible d'être enlevé complètement par chirurgie. Donc, un cancer qui répond au traitement néoadjuvant engendre un meilleur pronostic qu'un cancer qui n’y répond pas.

Révision par les experts et références

  • Baldwin, K.M. et al . Esophageal cancer. eMedicine.com. Omaha: eMedicine, Inc; 2014.
  • Bosman FT, Carneiro F, Hruban RH, Theise ND. WHO Classification of Tumours of the Digestive System. 4th ed. Lyon: International Agency for Research on Cancer (IARC); 2010.
  • Oesophageal cancer. Cancer Research UK. CancerHelp UK. Cancer Research UK; 2014.
  • Koehler RPM, Detterbeck, FC & Dean DA . Esophageal Cancer: Anatomy and Staging. Kelsen, D. P., Daly, J. M., Kern, S. E., Levin, B., Tepper, J. E., & Van Cutsem, E. (eds.). Principles and Practice of Gastrointestinal Oncology. 2nd ed. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2008: 14: pp. 179-202.
  • National Cancer Institute. Esophageal Cancer Treatment (PDQ®) Patient Version. Bethesda, MD: National Cancer Institute; 2008.
  • Siewert JR, Molls M, Zimmermann F, et al . Esophageal Cancer: Clinical Management. Kelsen, D. P., Daly, J. M., Kern, S. E., Levin, B., Tepper, J. E., & Van Cutsem, E. (eds.). Principles and Practice of Gastrointestinal Oncology. 2nd ed. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2008: 18: pp. 203-228.
  • Stein HJ & von Rahden BH . Esophageal Cancer. Gospodarowicz, M. K., O'Sullivan, B., Sobin, L. H., et al. (Eds.). Prognostic Factors in Cancer. 3rd ed. Hoboken, NJ: John Wiley & Sons, Inc.; 2006: 12: 125-128.

Statistiques de survie pour le cancer de l’œsophage

Renseignez-vous sur les statistiques de survie au cancer de l’œsophage, dont la survie relative, la survie par stade et les questions sur la survie.