Spécialiste de l’information sur le cancer qui sourit à la caméra, assise à son bureau.
Video

La stigmatisation et le cancer du poumon

Cette vidéo explique comment, à cause de la stigmatisation, il peut être plus difficile de faire face au cancer du poumon, et comment l'entourage peut être d'un grand soutien. Apprenez-en davantage ici : https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/lung/supportive-care/lung-cancer-and-stigma

La stigmatisation et le cancer du poumon
Narration : La stigmatisation et le cancer du poumon  

 J'ignorais totalement que lorsqu'on a un cancer du poumon, une des plus grandes difficultés est de faire face aux attitudes négatives -- celle des autres et celles qu'on a soi-même. J'ai appris que ces attitudes négatives sont aussi appelées stigmatisation.  

 J'ai commencé à fumer à l'âge de 17 ans. Avec le temps, la cigarette est devenue pour moi un peu comme une bonne amie, toujours là quand j'en avais besoin.  

Ma dépendance faisait en sorte que je ne voulais pas penser aux dangers du tabac pour ma santé. De toute façon, le cancer c'était pour les autres, ça ne m'arriverait jamais à moi.  

J'étais profondément agacé chaque fois que mes enfants me parlaient d'arrêter de fumer. Je sais bien qu'ils essayaient de m'aider, mais moi, j'étais un gars fort et solide -- je me sentais invincible.  

Les années ont passé. J'ai quand même essayé d'écraser à quelques reprises, mais j'étais devenu très dépendant de la nicotine. Puis, j'ai commencé à avoir une toux profonde et persistante. Je perdais du poids et j'étais toujours fatigué.  

Mes enfants me disaient d'aller voir un médecin. Je savais qu'ils avaient raison, mais à présent, j'étais terrorisé. Et si j'avais développé un cancer, par ma faute? Est-ce que les autres penseraient que je l'avais bien mérité? Au fond, est-ce que je ne l'avais pas mérité?  

Lorsque j'ai enfin eu le courage de passer des tests, on m'a annoncé que c'était bel et bien un cancer du poumon.  

J'ai alors éprouvé toutes sortes de sentiments, mais surtout de la honte et de la culpabilité. Je ne voulais pas en parler à personne, mais j'ai appelé ma cousine qui avait déjà eu un cancer du poumon.  

Elle m'a raconté qu'elle-même s'était sentie stigmatisée, même si elle n'avait jamais fumé! Les gens associent tout de suite le cancer du poumon au tabagisme, alors que d'autres facteurs peuvent faire augmenter le risque d'avoir un cancer du poumon.  

Ma cousine m'a donné de la documentation sur le cancer du poumon fournie par son groupe de soutien.  
J'ai appris que la stigmatisation rendait encore plus difficile une maladie déjà pénible. À cause de la stigmatisation, les personnes atteintes de cancer peuvent se sentir déprimées et anxieuses, et se tenir à l'écart de leurs proches alors que tout le monde est éprouvé par la maladie. Je ne voulais pas que ça se passe comme ça pour moi ou pour ma famille.  

J'ai parlé de mon diagnostic avec ma famille et mes amis; leur soutien m'a beaucoup aidé lorsque j'ai entrepris mon traitement et que certains effets secondaires ont commencé à se faire sentir.  

Personne ne mérite d'avoir un cancer. Tout le monde mérite de la compassion et du soutien. Allez chercher de l'aide et de la compréhension auprès de vos proches ou d'autres personnes touchées par le cancer du poumon.  

La Société canadienne du cancer peut aussi vous aider. Rendez-vous à cancer.ca ou appelez-nous au 1 888 939-3333.