La dure vérité sur la cigarette
 

Un corps montrant les 16 cancers que les fumeurs risquent davantage de développer: bouche, poumon, foie, etc.

Le tabagisme raccourcit la vie

Les fumeurs courent un risque accru d’au moins 16 types de cancer. À moins d’écraser, jusqu’à la moitié des fumeurs vont mourir d’une maladie liée au tabagisme. La plupart des fumeurs vivront environ 10 ans de moins que quelqu’un qui n’a jamais fumé. 
Un corps montrant les 16 cancers que les fumeurs risquent davantage de développer: bouche, poumon, foie, etc.

Saviez-vous?

Le cancer du poumon est la principale cause de décès par cancer au Canada. Environ 72 % des cas de cancer du poumon au Canada sont dus au tabagisme. 

Les fumeurs sont à peu près 20 fois plus susceptibles de développer un cancer du poumon que les non-fumeurs. Plus une personne fume longtemps et plus elle fume de cigarettes chaque jour, plus son risque de cancer du poumon augmente. Les fumeurs courent également plus de risques s’ils sont exposés au radon ou à certaines substances chimiques à la maison ou au travail et qu’ils continuent à fumer. 

Le tabagisme est le principal facteur de risque des maladies évitables et de mortalité au Canada. Renseignez-vous sur notre action dans la lutte antitabac.

Les six raisons invoquées par les fumeurs

« Je suis accro. »

La nicotine est une substance puissante qui engendre une dépendance et se rend au cerveau après chaque bouffée de cigarette. Pendant un court moment, vous vous sentez à la fois de meilleure humeur, plus calme et plus alerte. Mais au fur et à mesure que le temps passe, vous pourriez voir votre niveau d’énergie baisser et votre humeur se détériorer, et alors ressentir un urgent besoin de recevoir une nouvelle dose de nicotine. C’est là que le cercle vicieux s’installe : plus vous fumez, plus votre besoin de nicotine augmente.

Dites-vous que tout n’est pas perdu et qu’il est possible de vaincre la dépendance à la cigarette. Plusieurs Canadiens y sont parvenus grâce aux lignes d’aide pour fumeurs, aux thérapies de remplacement de la nicotine et à d’autres formes de soutien

« Ça me détend. »

Bien des fumeurs croient que le tabagisme leur permet de relaxer. En fait, c’est physiologiquement le contraire qui se passe. Sous l’effet du tabac, votre cœur bat plus vite, votre respiration s’accélère et votre pression sanguine augmente.

Pourquoi alors certaines personnes ont-elles l’impression d’être plus calmes lorsqu’elles fument? C’est que le fait de fumer libère de la dopamine – une substance chimique du cerveau qui provoque des sensations agréables. Mais cette impression de détente ne dure que quelques instants. Souvent, ce n’est pas la cigarette elle-même qui apporte une véritable relaxation, mais la pause qu’on s’accorde pour échapper au travail ou à une source de stress.

« Ça m’aide à maintenir mon poids. »
Il est vrai que la nicotine peut freiner votre appétit et augmenter légèrement votre métabolisme. Par contre, le tabagisme impose un stress énorme à votre cœur et à vos poumons. Il existe des façons beaucoup plus saines et moins coûteuses de contrôler votre poids.
« Ça m’aide à rester concentré. »
Les fumeurs disent souvent que la cigarette les aide à canaliser leur attention et à ne pas s’éparpiller. C’est parce que la nicotine est un stimulant. Malheureusement, le tabagisme bloque aussi les vaisseaux sanguins, tant les artères que les veines, privant ainsi le cerveau de l’oxygène dont il a besoin pour bien fonctionner. Si cela peut vous rassurer, sachez que les non-fumeurs sont tout aussi capables de se concentrer, et ce, sans avoir à payer le prix du tabagisme.
« C’est une activité sociale que je partage avec mes amis. »

Il est tentant de se dire que le tabagisme contribue aux bons moments passés avec vos amis fumeurs. Et pourtant, vous pourriez probablement avoir autant de plaisir – sinon plus – sans la cigarette. Même s’il s’agit de comportements bien ancrés, il est aujourd’hui plus facile que jamais de socialiser sans fumer puisque le tabagisme est interdit dans de nombreux endroits publics.

« J’ai peur que l’abandon du tabagisme soit trop pénible. »
Certains fumeurs craignent les symptômes associés au sevrage. Même si le processus est parfois difficile, il existe des outils pour faciliter les choses. Les symptômes de sevrage ne durent pas éternellement et sont le signe que l’organisme est en train de se « refaire une santé ». Sans oublier que les bienfaits de l’abandon du tabagisme ne tardent jamais à se faire sentir.

Six bonnes raisons de cesser de fumer

Vous vous simplifierez la vie.

Être fumeur n’est pas de tout repos. La réglementation sur le tabagisme dans les lieux publics fait en sorte que pour fumer une cigarette, il faut y penser à l’avance et être prêt à aller faire un tour dehors. Ne pas pouvoir fumer lorsque l’envie vous prend peut vous rendre irritable, diminuant du même coup l’attrait des activités quotidiennes, même des plus plaisantes. Le fait de devoir constamment vous extraire des activités sociales et familiales peut aussi nuire à la qualité de vos relations. En adoptant une vie sans fumée, vous aurez la joie de découvrir une nouvelle liberté!

Vous réaliserez des économies.

Le tabagisme coûte cher. Consacrez l’argent que vous auriez dépensé pour des cigarettes à quelque chose qui vous fait vraiment plaisir, peu importe ce que c’est!

Vous aurez plus de facilité à être actif.

Pratiquer un sport, s’entraîner au gym ou tout simplement maintenir un mode de vie actif est bien plus facile quand on renonce au tabagisme.

Le cœur d’un fumeur doit travailler plus fort que celui d’un non-fumeur pour répondre aux demandes accrues pendant l’exercice; votre corps gaspille donc beaucoup de battements de cœur juste pour vous permettre d’être actif. Le tabagisme affecte également votre capacité pulmonaire, votre capacité d’augmenter et de maintenir votre masse musculaire de même que votre niveau d’énergie en général.

Si vous voulez devenir plus actif et vous libérer de la cigarette, visitez le site Je marche, je cours, j’écrase!, un programme conçu pour cesser de fumer tout en s’initiant à marcher ou à courir 5 km. 

Vous serez un modèle plus positif pour les jeunes de votre entourage.

La plupart des fumeurs ne souhaitent surtout pas « inspirer » un jeune à commencer à fumer. De nos jours, on sensibilise les enfants aux dangers du tabagisme dès leur jeune âge; pour eux, il est difficile et même choquant de voir un proche qui fume. En renonçant à la cigarette, vous montrez aux jeunes qui vous entourent que vous êtes suffisamment déterminé pour vaincre cette dépendance.

Votre corps, vos cheveux, vos vêtements, votre maison et votre voiture auront une odeur plus agréable – et seront plus sains.

La plupart des fumeurs s’habituent à vivre dans un environnement où règne l’odeur déplaisante de la fumée de cigarette. Mais cette fumée secondaire ne fait pas que flotter dans l’air, elle se dépose aussi sur les tapis, les meubles, les cheveux et les vêtements pour se transformer en fumée tertiaire. Vivre dans un tel environnement, c’est comme vivre en permanence sous une fine pellicule de substances toxiques. En cessant de fumer, vous retrouvez le véritable parfum des choses en même temps qu’un milieu plus sain pour votre famille, vos amis et même vos animaux de compagnie.

Votre famille et vos amis en profiteront aussi.

Si vos proches s’inquiètent de votre santé parce que vous fumez, ils se réjouiront de vous voir renoncer au tabagisme. Vous contribuez également à leur propre santé en ne les exposant plus à la fumée secondaire.

Le corps possède une faculté de récupération incroyable – et immédiate

Appareil pour mesurer la pression artérielle

20 minutes après la dernière cigarette

Votre tension artérielle et votre pouls reviennent à la normale.

Un nez

Après 8 heures

Vous respirez plus facilement. Votre taux d’oxygène redevient normal et votre risque de crise cardiaque diminue.

Poumons

Après 24 heures

Vos poumons commencent à se débarrasser du mucus. La toux est en fait un bon signe.

Une bouche ouverte, laissant voir la langue

Après 48 heures

Votre organisme a éliminé la nicotine. Vous commencez à retrouver le goût et l’odorat.

Un cœur qui bat

Après 1 an

Votre risque de crise cardiaque est réduit de moitié.

Morceau de gâteau surmontée du chiffre 10

Après 10 ans

Votre risque de mourir d’un cancer du poumon est deux fois moindre.

Cigarette cassée

10 à 15 ans après la dernière cigarette

Votre risque de maladie cardiaque est le même que celui d’une personne qui n’a jamais fumé.

Cigarette cassée

Chaque cigarette que vous fumez peut réduire votre espérance de vie

Il n’est jamais trop tard pour cesser. Dès que vous êtes prêt, informez-vous sur les services offerts gratuitement pour aider les fumeurs à cesser de fumer : il y en a dans chaque province!

Vous ne devinerez jamais tout ce qu’il y a dans la fumée de cigarette

La fumée de tabac contient plus de 7000 substances chimiques, dont plusieurs sont toxiques.

Un flacon de dissolvant à vernis à ongles et un tampon d’ouate

Acétone

Dissolvant de vernis à ongles
Bouteilles d’ammoniaque

Ammoniaque

Produit de nettoyage domestique courant
Contenant d’arsenic (poison)

Arsenic

Mort-aux-rats
Deux briquets

Butane

Essence à briquet
Une pile

Cadmium

Batteries et piles
Tuyau d’échappement d’une voiture libérant des gaz

Monoxyde de carbone

Gaz d’échappement des voitures
Bocal contenant un serpent dans du liquide d’embaumement

Formaldéhyde

Liquide d’embaumement
Une fusée qui décolle

Méthanol

Combustible pour les fusées

Davantage de produits chimiques trouvés dans la fumée du tabac

Acétaldhyde, acroléine, acrylonitrile, amines aromatiques, 1,3-butadiène, benzène, benzo[a]pyrène, béryllium, butyraldéhyde, chrome hexavalent, crotonaldéhyde, oxyde d’éthylène, acide cyanhydrique, isoprène, plomb, 2-naphthylamine, 4-(méthylnitrosamine)-1-(3-pyridyl)-1-butanone (NNK), nickel, N-Nitrosoanatabine (NAT), N-Nitrosonornicotine (NNN), polonium-210, propionaldéhyde, styrène, toluène, chlorure de vinyle.

Saviez-vous?

Lorsqu’on fume, les substances chimiques présentes dans chaque cigarette se mélangent pour former un amalgame collant. Ce goudron adhère aux minuscules poils (cils vibratiles) qui tapissent l’intérieur des poumons. Le rôle de ces poils est de balayer la poussière et les germes hors des poumons pour les garder propres. S'ils sont couverts de goudron, les cils vibratiles ne peuvent effectuer leur travail adéquatement. Cela explique la fameuse « toux des fumeurs », qui se déclenche pour expulser le mucus emprisonné dans les poumons.