Pollution de l'air

Qu’est-ce que la pollution de l’air – et pourquoi est-elle dangereuse?

La pollution de l’air est un mélange de substances chimiques, de particules et d’autres éléments présents dans l’air en quantités susceptibles de causer du tort à l’environnement ou de nuire à la santé ou au confort des humains, des animaux et des plantes.

La pollution de l’air aggrave les maladies pulmonaires et les troubles cardiaques existants. Elle a aussi été liée à certains cancers.

Pollution de l'air extérieur

L’air extérieur peut être pollué de nombreuses façons. Parfois la pollution est d’origine naturelle, par exemple en cas de feu de forêt ou d’éruption volcanique. Mais ce sont le plus souvent les activités humaines qui rejettent des substances nocives dans l’air, notamment :

  • l’utilisation de moteurs à essence et de moteurs diesel;
  • la production d’énergie (comme la fumée dégagée par les centrales au charbon);
  • l’industrie manufacturière;
  • les processus agricoles (comme la gestion des sols et l’élevage des animaux);
  • le chauffage et la cuisson domestiques.

La pollution atmosphérique dans votre communauté peut être affectée par :

  • certains types d’entreprises locales;
  • la circulation routière locale (selon le type de véhicules et la densité de la circulation);
  • le type de zone, soit urbaine ou rurale;
  • la géographie (une vallée par opposition à une plaine, par exemple);
  • les conditions climatiques (en particulier la direction des vents).

Pollution de l’air intérieur

L’air à l’intérieur de votre maison peut aussi être pollué. Les principales sources de pollution intérieure sont :

  • la fumée secondaire;
  • le radon provenant du sol;
  • la combustion du charbon ou du bois à l’intérieur;
  • les substances chimiques contenues dans la peinture ou les produits nettoyants;
  • les polluants biologiques provenant d’organismes vivants (comme la moisissure et les acariens de la poussière).

Pollution de l’air et cancer

La plupart des types de pollution de l’air extérieur sont un mélange de nombreuses substances nocives, dont de la matière particulaire (petites particules dans l’air), des oxydes de soufre, du monoxyde de carbone, des oxydes d’azote, des composés organiques volatils (COV), du benzène et des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) classe les types de polluants de l’air en fonction de leur lien avec le cancer. Les gaz d’échappement des moteurs à essence, par exemple, font partie des carcinogènes possibles. Le radon, les gaz d’échappement des moteurs au diesel et la pollution de l’air extérieur sont classés comme des carcinogènes connus.

Le CIRC a également classé des composants individuels de la pollution atmosphérique comme des carcinogènes connus. Ce sont entre autres :

  • la matière particulaire;
  • certains composés organiques volatils comme le benzène;
  • certains HAP comme le benzo[a]pyrène.

La pollution de l’air extérieur entraîne le cancer du poumon

On sait que le tabagisme est le principal facteur de risque du cancer du poumon au Canada. On a maintenant des preuves solides pour dire que la pollution de l’air extérieur cause également le cancer du poumon. Plus l’air est pollué autour de vous, plus votre risque de cancer du poumon sera élevé. Des chercheurs ont également constaté que le radon présent dans l’air intérieur peut mener au cancer du poumon.

La recherche démontre par ailleurs un lien entre la pollution de l’air extérieur et une hausse du risque de cancer de la vessie. D’autres études seront nécessaires pour évaluer le lien entre le cancer et d’autres composants de la pollution atmosphérique.

Quatre moyens de réduire votre exposition à la pollution de l’air – à l’extérieur

Consultez quotidiennement les prévisions de qualité et de pollution de l'air dans votre région.
On parle habituellement de la « cote air santé » lors du bulletin météo. Suivez les recommandations formulées.
Essayez de planifier les activités extérieures plus exigeantes quand la qualité de l'air est la meilleure, en particulier si vous êtes sensible à la pollution atmosphérique.
Essayez également d’éviter de faire de l'exercice près des endroits où la circulation est dense.
Limitez votre propre contribution à la pollution de l’air.
Utilisez les transports en commun, prenez le vélo et marchez plutôt que de conduire la voiture. Si vous devez prendre l’auto, évitez de laisser tourner le moteur lorsque vous ne roulez pas. Réduisez la quantité de chaleur et de fraîcheur nécessaires dans votre maison en vous assurant qu’elle est adéquatement isolée.

Sept moyens de réduire votre exposition à la pollution de l’air – à l’intérieur

Ne laissez personne fumer dans votre maison ou vos véhicules.
Faites un test de radon dans votre maison.
Procurez-vous une trousse d’analyse ou engagez un professionnel du radon certifié afin d’être certain que le taux de radon à l’intérieur de votre demeure soit réellement réduit.
Assurez-vous que tous les appareils utilisant ou brûlant du bois, du charbon, du kérosène ou du gaz sont correctement installés et ventilés, fonctionnent bien, sont bien entretenus et sont inspectés régulièrement.
Veillez à ce que votre maison soit bien ventilée.
La ventilation accroît la quantité d'air provenant de l'extérieur pour chasser l'air ambiant vicié et réduire les polluants de l'air intérieur.
Remplacez votre appareil de chauffage au charbon ou au bois par un appareil électrique, au gaz naturel ou au mazout.
Si vous cuisinez ou que vous vous chauffez au charbon ou au bois, minimisez votre risque en utilisant une cuisinière, un poêle ou un foyer performant muni d’une cheminée efficace. Plutôt que de frire les aliments à température élevée, optez pour des méthodes de cuisson à plus basse température, comme la cuisson à la vapeur, dans un liquide à ébullition ou frémissant, à l'étuvée, en cocotte ou par braisage.
Pensez à utiliser un purificateur d'air qui élimine les particules de l'air.
Malheureusement, la plupart de ces appareils ne peuvent pas retirer adéquatement les gaz. C'est pourquoi contrôler la source de pollution de l'air intérieur et bien ventiler la maison sont de meilleures options pour améliorer la qualité de l'air ambiant.
Évitez de laisser tourner au ralenti le moteur de votre véhicule ou d'autres moteurs à combustible dans un garage ou un atelier fermé.