Conseil consultatif sur la recherche (CCR)

La raison d'être de la Société canadienne du cancer est d'unir et d'inspirer tous les Canadiens pour agir contre le cancer

Rôle du Conseil consultatif sur la recherche

Le financement d’excellents projets de recherche qui rendent plus efficaces les actions contre le cancer est un élément crucial de la mission de la Société canadienne du cancer (SCC). La clé de cette excellence réside dans l’évaluation par les pairs et le leadership dans le milieu de la recherche sur le cancer. Le Conseil consultatif sur la recherche (CCR) joue un rôle central à cet égard en formulant des conseils sur tous les programmes de subventions et de bourses de recherche offerts par la SCC. Il joue également un rôle essentiel dans la recommandation des priorités et programmes de recherche, dans les politiques scientifiques et de recherche, dans la planification stratégique de la recherche en cours et dans l’établissement d’indicateurs appropriés pour l’évaluation continue de tous les programmes de recherche de la SCC. Dans l’exercice de ce rôle crucial de gestion, le CCR est chapeauté par la vice-présidente, Recherche; celle-ci reçoit ses recommandations et les transmet au vice-président principal, Mission, recherche et défense de l’intérêt public de la SCC.

Effectif et composition

• Le CCR compte un maximum de 20 membres, dont :
     • 14 à 16 scientifiques
     • 3 à 5 personnes touchées par le cancer (patients, survivants, proches aidants).
• La présidence est nommée parmi les membres
• Une coprésidence ou une vice-présidence peut aussi être nommée parmi les membres.
• Le directeur ou la directrice scientifique de l’Institut de recherche sur le cancer de l’IRSC est membre d’office sans droit de vote du CCR.
• Le vice-président principal, Mission, recherche et défense de l’intérêt public et la chef de la direction de la SCC sont des membres d’office du CCR.
• La SCC s’efforce d’assurer une représentation diversifiée où personne n’est à elle seule représentative d’un groupe.

Membres du CCR

Les membres scientifiques doivent être des experts nationaux ou internationaux dans leurs domaines respectifs, jouir d’une crédibilité dans l’arène médicale canadienne et avoir une profonde compréhension de la recherche sur le cancer et des travaux scientifiques dans ce domaine et leur pertinence dans l’action contre la maladie. Les membres scientifiques doivent en outre représenter tout le spectre de la recherche sur le cancer et des moyens d’action contre ce dernier. Quant aux membres qui sont des patients, des survivants ou des proches aidants, leur participation consiste à partager leur expérience vécue et leur expertise du cancer et des soins prodigués aux patients. Bien qu’ils ne soient pas représentatifs de la totalité des personnes touchées par le cancer, ils puisent dans leur propre expérience vécue pour commenter la pertinence et l’importance des programmes pour les personnes touchées par le cancer de manière plus générale. Collectivement, le CCR veillera, dans sa composition, à refléter la diversité de la population canadienne. Les membres seront représentatifs d’une multitude de milieux, de stades de carrière, de lieux géographiques, d’âges, de genres, d’origines ethniques, d’expériences du cancer, etc.

Fonctions

Conseiller
 
1. Prodiguer des conseils en ce qui concerne les politiques scientifiques et administratives de recherche de la SCC.
2. Prodiguer des conseils spécifiques aux cadres de la SCC, y compris à la vice-présidente, Recherche et au vice-président principal, Mission, recherche et défense de l’intérêt public, en ce qui concerne le développement continu et l’évolution de la stratégie de recherche de la SCC, et sur les politiques, programmes et mécanismes de financement qui permettront de mettre en oeuvre les éléments de cette stratégie.
3. Siéger à certains groupes de travail ou sous-comités lorsque nécessaire, ce à quoi pourrait s’ajouter l’expertise de scientifiques, de responsables de politiques ou de programmes et de patients, survivants ou proches aidants.
4. Prodiguer des conseils sur les grandes orientations, les lacunes et les possibilités en matière de recherche sur le cancer, après consultation, au besoin, de groupes formés par les membres du personnel de la SCC, lesquels comprendraient entre autres des experts nationaux et internationaux en recherche sur le cancer, des regroupements communautaires et de patients, des utilisateurs finaux et des décideurs et responsables de politiques.
5. Au besoin, prodiguer des conseils aux cadres de la SCC dans la sélection des présidents et des membres des comités d’évaluation par des pairs.
6. De temps à autre, sur les conseils des présidents des comités d’évaluation, recommander des niveaux de financement en réponse aux demandes de subventions et bourses de recherche et aux programmes d’envergure de la SCC, et formuler des recommandations de financement aux cadres de l’organisme.


Promouvoir

7.Réaliser la mission de la SCC par la gestion d’un vaste portefeuille d’excellents projets de recherche évalués par des pairs.                                                                                         
8
.Au besoin, agir comme ambassadeurs de la SCC auprès des chercheurs par des interactions avec leurs milieux respectifs, et auprès du personnel de la SCC, des donateurs et du public.

Évaluer

9. Évaluer le ou les processus d’évaluation par les pairs utilisé(s) pour examiner les demandes de financement de projet de recherche présentées à la SCC et recommander des améliorations au besoin.
10. Évaluer directement certaines demandes de financement (p. ex. : lettres de candidature, bourses de voyage pour la recherche ou autres programmes semblables) et formuler des recommandations quant à la pertinence des demandes et des niveaux de financement.
11. Dans le cadre du Prix d’excellence annuel pour la recherche sur le cancer, agir en tant que membre du jury et recommander des candidatures aux cadres de la SCC.
12. Participer, notamment en prodiguant des conseils, à l’évaluation continue des programmes de recherche de la SCC et formuler des conseils sur les recommandations en fonction des résultats.

Nominations et durée des mandats

Chaque membre est nommé ou nommée par la chef de la direction pour un mandat de deux ans renouvelable une seule fois.

La présidence du CCR est choisie parmi les membres par le vice-président principal, Mission, recherche et défense de l’intérêt public pour un mandat de deux ans, qui peut être prolongé d’au plus une année.

Le président sortant ou la présidente sortante sera invité ou invitée à continuer de siéger au CCR en tant qu’ancien président ou présidente et membre de plein droit durant une année supplémentaire.

Le ou la membre qui s’absente à plus de deux réunions au cours d’une année sans en aviser la SCC au préalable, ou qui ne participe pas lors des réunions ou discussions, sera invité à discuter d’éventuelles mesures d’accommodement en vue d’accroître sa participation

Mode de fonctionnement

•  3 ou 4 réunions par année, d’une durée maximum de 1 à 2 jours chacune. Les réunions peuvent être virtuelles ou en personne, selon les circonstances. Lorsque les réunions se tiennent en personne, les frais de déplacement et d’hébergement sont à la charge de la SCC.

• Une majorité simple du Conseil constituera un quorum. Une fois le quorum atteint, l’adoption d’une motion nécessitera l’approbation de la majorité simple des membres présents. Les membres peuvent voter en personne, par réunion virtuelle, par téléphone ou par courriel. Les décisions finales appartiennent au vice-président principal, Mission, recherche et défense de l’intérêt public et à la chef de la direction.

• Tous les membres doivent lire et signer l’entente de la SCC sur la confidentialité et les conflits d’intérêts.

• Au besoin, des membres du conseil d’administration peuvent être invités à participer à des réunions du CCR en tant qu’invités. D’autres personnes peuvent aussi être invitées à des réunions à la discrétion de la présidence et des cadres.

• Des réunions virtuelles entre les membres du conseil d’administration, la chef de la direction, le président du CCR, le vice-président principal, Mission, recherche et défense de l’intérêt public et la vice-présidente, Recherche peuvent être convoquées aussi souvent que nécessaire pour discuter de questions concernant la recherche à la SCC.

• La présidence peut devoir assister à des réunions du conseil d’administration pour faire le point sur les activités du CCR et/ou contribuer aux discussions sur la recherche, ou d’autres sujets.

• Dans une optique de participation équitable, la SCC travaillera avec les membres au besoin pour régler toute question liée à l’accessibilité et aux besoins individuels et pour fournir autant que possible des soutiens techniques, linguistiques ou autres.

• Les membres seront périodiquement invités à donner leur avis sur le fonctionnement du CCR et à suggérer des améliorations.

Membres actuels

Deborah Anderson, Saskatoon
Rebecca Auer, Ottawa
Kelvin Chan, Toronto
Melissa Coombs, St John’s
Michael Cox, Vancouver
Christine Friedenreich (Chair), Calgary

Géraldine Jippé, Montreal
Ian Graham, Ottawa
Jennifer Jones, Toronto
Aisha Lofters, Toronto
Alli Murugesan, Saint John
Hermann Nabi, Quebec

Pamela Ohashi, Toronto
Geoff Porter, Halifax
Angus Pratt, Surrey
Marc Therrien, Montreal
Robin Urquhart, Halifax
Katherine Zukotynski, Hamilton

Dernière modification le: 12 septembre, 2022