Organes sexuels et appareil reproducteur masculins

Dernière révision médicale :

L’appareil reproducteur masculin est composé d’organes sexuels externes (à l’extérieur du bassin) et internes (à l’intérieur du bassin). Les organes sexuels externes spécifiquement dits masculins comprennent le pénis, le scrotum et les testicules. Les organes sexuels internes incluent les épididymes, la prostate, les vésicules séminales, les canaux déférents et l’urètre.

Il est toutefois important de savoir que n’importe quelle partie du corps peut être associée à la sexualité. Le cerveau peut influencer grandement l’excitation sexuelle par des pensées et des fantasmes d’ordre sexuel. On peut aussi considérer la peau comme un organe sexuel doté de différentes zones susceptibles de procurer du plaisir (érogènes). Les zones érogènes diffèrent d’une personne à l’autre. Les seins et les mamelons peuvent être sensibles aux caresses. La nuque, l’arrière des genoux, le pourtour de l’anus, les fesses et l’intérieur des cuisses sont d’autres exemples de zones érogènes.

L’aspect du corps et des organes sexuels est propre à chaque personne. Lorsque nous décrivons ici les parties du corps, nous utilisons les termes médicaux reconnus pour désigner chaque organe. Ce ne sont pas nécessairement les mots que les gens emploient couramment pour parler de leur corps. Lorsque vous parlez à votre équipe de soins, utilisez les termes ou les mots avec lesquels vous êtes le plus à l’aise.

Si vous êtes une personne transgenre, il se peut que vous ne possédiez pas tous ces organes.

Schéma de l'appareil reproducteur masculin
Schéma de l'appareil reproducteur masculin

Testicules

Les testicules sont 2 organes recouverts d’un sac de peau appelé scrotum. Ils fabriquent des hormones (surtout la testostérone) et le sperme.

L'appareil reproducteur masculin est contrôlé par l'hypophyse, située dans le cerveau. Lorsque la puberté commence, l’hypophyse l’indique aux testicules en libérant l’hormone folliculostimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH). Les testicules se mettent alors à fabriquer la testostérone et les spermatozoïdes. La testostérone est responsable du développement sexuel du garçon, notamment la mue de la voix (qui devient plus grave), l'augmentation de la taille du pénis et des testicules, l’apparition de poils sur le corps et le visage ainsi que le développement des muscles.

Épididymes

Derrière chaque testicule se trouve l’épididyme, qui emmagasine les spermatozoïdes afin qu’ils puissent parvenir à maturité.

Canaux déférents

Les canaux déférents acheminent les spermatozoïdes matures à l’urètre aux fins d’éjaculation.

Prostate

La prostate est située en profondeur dans le bassin, devant le rectum et sous la vessie. Elle produit le liquide prostatique. Ce liquide est riche en enzymes, en protéines et en minéraux qui aident à protéger et à nourrir les spermatozoïdes. Lors des rapports sexuels, la prostate pousse le liquide prostatique dans les canaux jusque dans l’urètre, où il se mélange aux spermatozoïdes et à d’autres liquides avant d’être éjaculé sous forme de sperme.

Vésicules séminales

Les vésicules séminales sont des glandes situées de chaque côté de la prostate. Elles produisent la plus grande partie du liquide formant le sperme. Les vésicules séminales fusionnent avec les canaux déférents pour se vider dans l’urètre.

Urètre

L’urètre transporte l’urine provenant de la vessie jusqu’à l’extérieur du corps. Le sperme circule également dans l’urètre jusqu’au méat (ouverture de l’urètre sur l’extérieur du corps) pour être expulsé lors de l’éjaculation.

Pénis

Le pénis est composé de différents types de tissus, dont la peau, les nerfs, les muscles lisses et les vaisseaux sanguins.

Schéma du pénis
Schéma du pénis

Le pénis comporte 3 parties. Le corps est la partie principale du pénis. La tête du pénis est appelée gland. Le gland est recouvert d’un repli de peau flasque et mobile appelé prépuce. Il arrive qu'on enlève le prépuce par chirurgie (circoncision). La base du pénis qui est fixée au bassin est appelée racine.

Pour que le pénis pénètre dans un vagin ou un anus lors des rapports sexuels, il doit être en érection, c’est-à-dire rigide. L’érection commence lorsque le cerveau envoie un signal qui descend le long de la moelle épinière par les nerfs menant au bassin. Les nerfs indiquent aux vaisseaux sanguins situés à l'intérieur de chaque corps caverneux du pénis de se remplir de sang. Lorsque l'apport en sang augmente, le tissu spongieux prend du volume et fait raidir et grossir le pénis.

Au moment de l’orgasme, la prostate, les vésicules séminales et les canaux déférents se contractent pour acheminer le sperme près de l’extrémité de l’urètre, puis à l’extérieur de celle-ci lors de l’éjaculation. Chaque éjaculation peut libérer jusqu’à 500 millions de spermatozoïdes. Après l’éjaculation, le surplus de sang se retire du pénis, qui redevient mou.

Dans le cas d'une grossesse, le sperme éjaculé dans un vagin (une partie de l'appareil reproducteur féminin) permet aux spermatozoïdes de remonter par le col de l'utérus et l'utérus jusque dans les trompes de Fallope afin d’y retrouver un ovule (s'il y en a un). Il suffit d'un seul spermatozoïde pour féconder l'ovule. Une fois fécondé, l'ovule se développe dans l'utérus pour devenir un embryon puis un fœtus.