Organes sexuels et appareil reproducteur féminins

L’appareil reproducteur féminin est composé d’organes sexuels internes (à l’intérieur du bassin) et externes (à l’extérieur du bassin). Les organes sexuels internes spécifiquement dits féminins comprennent le vagin (filière pelvi-génitale), les ovaires, le col de l’utérus, l’utérus et les trompes de Fallope. Les organes sexuels externes incluent les parties qui forment la vulve.

Il est toutefois important de savoir que n’importe quelle partie du corps peut être associée à la sexualité. Le cerveau peut influencer grandement l’excitation sexuelle par des pensées et des fantasmes d’ordre sexuel. On peut aussi considérer la peau comme un organe sexuel doté de différentes zones susceptibles de procurer du plaisir (érogènes). Ces zones érogènes diffèrent d’une personne à l’autre. Les seins et les mamelons, la nuque, le pourtour de l’anus, les fesses et l’intérieur des cuisses sont autant d’exemples de zones érogènes.

L’aspect du corps et des organes sexuels est propre à chaque personne. Lorsque nous décrivons ici les parties du corps, nous utilisons les termes médicaux reconnus pour désigner chaque organe. Ce ne sont pas nécessairement les mots que les gens emploient couramment pour parler de leur corps. Lorsque vous parlez à votre équipe de soins, utilisez les termes ou les mots avec lesquels vous êtes le plus à l’aise.

Si vous êtes une personne transgenre, il se peut que vous ne possédiez pas tous ces organes.

Schéma de l'appareil reproducteur féminin
Schéma de l'appareil reproducteur féminin

Ovaires

Les ovaires produisent les ovules. On en compte 2, enfouis profondément dans le bassin de la femme, de chaque côté de l’utérus, près de l’extrémité des trompes de Fallope. À la naissance, les ovaires contiennent tous les ovules qu’ils auront pour la vie.

Chaque mois, lors de l’ovulation, un ovaire libère un ovule mature. Celui-ci emprunte ensuite une trompe de Fallope en direction de l’utérus. Si l’ovule est fécondé par un spermatozoïde (provenant de l’appareil reproducteur masculin) dans la trompe de Fallope, il se fixe au revêtement de l’utérus (endomètre). C’est ce qu’on appelle l’implantation. Une fois qu’il est implanté, l’ovule fécondé commence à se développer dans l’utérus pour devenir un embryon, puis un fœtus.

Les ovaires fabriquent également des hormones. Les hormones sexuelles femelles sont l’œstrogène et la progestérone. Les ovaires en sont la source la plus importante. Lorsque la puberté commence, l'hypophyse située dans le cerveau l'indique aux ovaires en libérant l'hormone folliculostimulante (FSH) et l'hormone lutéinisante (LH). Les ovaires se mettent alors à fabriquer et à libérer l’œstrogène et la progestérone nécessaires à la reproduction.

L’œstrogène est la principale hormone sexuelle femelle. Il régit :

  • la croissance des seins et des organes reproducteurs;
  • la croissance des poils;
  • l’épaississement du revêtement de l’utérus pendant le cycle menstruel;
  • le maintien d’organes sexuels en santé.

La progestérone prépare l’endomètre à l’implantation d’un ovule fécondé. Elle aide ensuite l’endomètre à nourrir l’embryon et à mener la grossesse à terme. La progestérone régule aussi le cycle menstruel.

À chaque cycle menstruel, votre réserve d'ovules diminue. Quand il n’y a presque plus d’ovules, la ménopause débute. À la ménopause, les cycles menstruels cessent, les ovaires arrêtent de produire l’œstrogène et la progestérone, et vous ne pouvez plus devenir enceinte.

Utérus

L’utérus, parfois aussi appelé matrice, est la partie de l’appareil reproducteur féminin où un bébé peut se développer. Il est situé au-dessus du vagin, entre la vessie et le rectum. Il mesure environ 7 cm de longueur et 5 cm de largeur (dans sa dimension la plus large). L’utérus est maintenu en place dans le bassin par plusieurs ligaments.

Tous les mois, excepté durant la grossesse ou après la ménopause, le revêtement de l’utérus se développe et s’épaissit en vue d’une grossesse.

Pendant la grossesse, l’utérus abrite et nourrit le bébé. Lors de l’accouchement, il se contracte pour pousser le bébé hors du corps.

Si vous n’êtes pas enceinte, tous les mois ou à peu près, le revêtement de l’utérus est évacué du corps en passant par le col de l’utérus puis par le vagin. C’est ce qu’on appelle les menstruations. Ces saignements mensuels se produisent jusqu’à la ménopause.

Col de l’utérus

Le col de l’utérus est la partie inférieure et étroite de l’utérus. Il relie le corps principal de l’utérus au vagin.

Une partie du revêtement du col contient des glandes qui fabriquent et libèrent du mucus. Pendant presque toute la durée du cycle menstruel et des grossesses, ce mucus est épais et ne permet pas au sperme d’entrer dans l’utérus. Cet épais mucus aide aussi à protéger l’utérus et les organes reproducteurs féminins supérieurs des bactéries nuisibles.

Durant la période d’ovulation, le mucus change et devient moins épais, ce qui permet au sperme de passer par le col jusqu’à l’utérus.

Lors de l’accouchement, le col s’élargit, ou se dilate, pour permettre au bébé de passer par la filière pelvi-génitale.

Vagin

Le vagin est une voie de passage qui relie le col de l’utérus (l’ouverture de l’utérus) à l’extérieur du corps. On l’appelle aussi filière pelvi-génitale. Le vagin renferme des nerfs, des vaisseaux sanguins et des vaisseaux lymphatiques. Des glandes situées dans le col de l’utérus et près de l’orifice vaginal sécrètent un mucus qui garde la muqueuse humide.

Les parois du vagin sont habituellement affaissées et en contact les unes avec les autres. Leurs nombreux replis permettent au vagin de s’élargir lors des relations sexuelles ou de l’accouchement.

Le vagin a principalement 3 fonctions :

  • Il sert de voie de passage à l’écoulement de sang et de tissu muqueux provenant de l’utérus lors de vos menstruations.
  • Il reçoit le pénis lors des relations sexuelles et retient le sperme jusqu’à ce que celui-ci remonte dans l’utérus.  
  • Il sert de voie de passage pour le bébé lors de l’accouchement.

Vulve

La vulve est l’organe sexuel externe qui s’ouvre sur le vagin. Elle protège les organes sexuels internes et procure du plaisir sexuel.

Schéma de la vulve
Schéma de la vulve

La vulve est composée de plusieurs organes.

Les grandes lèvres sont les 2 replis de peau externes qui ressemblent à des lèvres. Elles couvrent et protègent les autres organes externes. Au moment de la stimulation sexuelle, les grandes lèvres peuvent se gonfler de sang.

Les petites lèvres sont les 2 plus petits replis de peau qui se trouvent juste à l’intérieur des grandes lèvres. Elles couvrent l'ouverture du vagin et celle de l'urètre.

Le clitoris est un petit organe situé devant les petites lèvres. Il possède de nombreuses terminaisons nerveuses. Lorsque vous êtes excitée sexuellement, le clitoris devient gorgé de sang (érection).

L’orifice urétral est l’ouverture de l’urètre. L’urètre est le tube qui quitte la vessie et qui permet à l’urine d’être évacuée du corps. L’orifice urétral se situe juste sous le clitoris.

L’orifice vaginal est l’ouverture du vagin. Le vagin est le canal musculaire qui mène au col de l’utérus.

Les glandes de Bartholin se trouvent juste à l’intérieur de la vulve. Elles produisent un liquide épais servant de lubrifiant lors des relations sexuelles.

Le périnée est l’espace qui se trouve entre la vulve et l’anus.

L’anus est l’ouverture qui se trouve à l’extrémité inférieure du rectum (dernier segment du gros intestin) par laquelle les déchets (selles, ou matières fécales) sont évacués du corps.

Lorsque vous éprouvez une excitation sexuelle, votre vulve devient sensible à la stimulation et votre système nerveux envoie des signaux de plaisir à votre cerveau. Ces signaux peuvent produire un orgasme. Au moment de l’orgasme, les muscles entourant les organes sexuels se contractent. Les sources de plaisir diffèrent pour chaque personne. Vous pouvez avoir un orgasme pendant un rapport sexuel, mais vous pouvez aussi en avoir un en touchant vos organes sexuels, comme le clitoris et les lèvres internes.