Lumière sur la prudence au soleil

Créez vos zones d’ombre à la maison

La surexposition au soleil peut se produire au moment où on s’y attend le moins – par exemple lorsque vous êtes confortablement assis sur votre terrasse, que vous jardinez ou que vous surveillez les enfants qui jouent. Pourquoi suer au soleil quand on est si bien à l’ombre? Il suffit d’un peu de planification – et si le cœur vous en dit, de quelques travaux de bricolage – pour passer du bon temps en toute sécurité dans votre cour.

Construisez vos sources d’ombre

Les structures comme les tentes de jardin offrent un moyen facile et économique d’ajouter de l’ombre. Une cabane de jardin ou une remise installée dans la cour arrière peut ombrager partiellement une terrasse ou une aire de jeu. Un kiosque de jardin constitue aussi un excellent abri contre le soleil. Plusieurs quincailleries et centres de jardinage vendent des produits prêts-à-monter.

En ajoutant un auvent rétractable et ajustable ou une marquise sur le côté de votre maison, vous pouvez aussi créer facilement de l’ombre. Cela vous permet d’obtenir la protection désirée selon la position du soleil. Il est important de bien choisir la couleur et l’épaisseur de l’auvent. Un matériau épais, tissé serré, aux couleurs foncées, offre la protection la plus efficace. Généralement, les auvents peuvent être utilisés pendant toute l’année, mais plusieurs peuvent être facilement enlevés et entreposés durant l’hiver.

L’installation d’un toit au-dessus de la véranda ou du patio de la cour arrière offre une solution plus permanente. Avant de construire, n’oubliez pas d’examiner la trajectoire du soleil pour vous assurer que la structure fournisse une protection efficace.

Faites pousser vos sources d’ombre

Les arbres et les haies peuvent être un excellent moyen de créer des zones ombragées autour de la maison; l’ombre sera plus ou moins dense selon l’épaisseur de leur feuillage. Vous n’obtiendrez pas de résultats du jour au lendemain, mais avec le temps, cette solution vous fournira un abri de plus en plus vaste pour toute la famille.

Le fait de planter des feuillus indigènes du Canada, comme l’érable, le bouleau, le chêne et le hêtre, vous aidera à vous protéger du soleil durant les mois d’été. Prenez soin de choisir des arbres au feuillage dense, formant un écran contre les rayons ultraviolets. Les conifères, par exemple la pruche, le pin, l’épinette, le cèdre et le sapin, peuvent servir de barrière à longueur d’année. Par contre, au contraire des feuillus, ce type d’arbre ne forme pas une voûte naturelle procurant de l’ombre en milieu de journée.

Pensez à l’utilisation que vous faites de votre environnement pour déterminer quels arbres pourront y croître le mieux tout en vous procurant l’ombre dont vous avez besoin. Si vous plantez des arbres, prenez en considération :

  • la trajectoire du soleil autour de votre maison – n’oubliez pas : c’est entre 11 h et 15 h que les rayons UV sont les plus ardents;
  • le temps que vous passez sur la terrasse ou le patio;
  • l’emplacement de la piscine, du carré de sable ou de l’aire de jeu.

Quoi porter pour protéger votre peau du soleil

Saviez-vous que les accessoires que vous portez peuvent faire une grande différence pour vous protéger contre les rayons du soleil?
Lunettes de soleil
Plus qu’un simple article de mode, les lunettes de soleil protègent vos yeux des dommages que peuvent causer les rayons UV. Cela vaut pour les enfants aussi! Choisissez un modèle offrant une protection contre les UVA et UVB; l’étiquette indiquera par exemple « UV 400 » ou « protection UV à 100 % ».
Chapeaux
Plusieurs cancers de la peau se développent sur le visage et le cou. Ces régions ont besoin d’une protection accrue. Portez un chapeau à large bord qui protège votre tête, votre visage, vos oreilles et votre cou. Des chapeaux comme les casquettes de baseball n’offrent pas suffisamment de protection.
Vêtements anti-UV

Privilégiez les vêtements conçus spécialement pour vous protéger des rayons UV. L’étiquette du vêtement indique le facteur de protection contre les rayons ultraviolets (FP UV). Le FP UV permet d’évaluer la capacité d’un tissu à bloquer le passage des rayons UV et d’atteindre la peau. Les tissus sont classés en catégories selon leur FP UV.

Tout comme pour le FPS d’un écran solaire, plus le FP UV est élevé, moins les rayons UV atteignent la peau et meilleure est la protection. Les tissus utilisés pour ces vêtements sont souvent légers, et certains peuvent avoir été traités avec des substances qui aident à bloquer les rayons UV. Recherchez un FP UV de 15 ou plus. Un FP UV de 50 et plus bloque la plupart des rayons UV.

Vêtements tissés serré
En l’absence de FP UV sur l’étiquette, certains vêtements peuvent quand même vous protéger des rayons UV. Tout tissu serré empêche les rayons lumineux d’atteindre la peau. Examinez l’étoffe face à la lumière : plus les fibres sont serrées et rapprochées, moins les rayons du soleil peuvent les traverser. Les vêtements ainsi confectionnés n’ont pas besoin d’être coûteux pour être efficaces.

Écrans solaires 101 – conseils d’utilisation

Lisez les conseils ci-dessous pour en savoir plus sur les produits de protection solaire et la façon de les utiliser.

Optez pour un FPS de 30 ou plus

Les écrans solaires sont classés selon la force de leur facteur de protection solaire, ou FPS. Le FPS correspond à la capacité du produit à filtrer ou bloquer les rayons UVB du soleil. Un écran possédant un FPS de 15 bloque 93 % des rayons UVB, tandis qu'un écran avec FPS de 30 bloque 97 % des UVB.

Privilégiez les écrans à large spectre et résistants à l'eau

Les produits dits « à large spectre » protègent à la fois contre les rayons UVA et les rayons UVB. Les écrans solaires résistants à l'eau tiennent mieux sur la peau même si elle est immergée.

Ne lésinez pas sur la quantité

Appliquez une couche généreuse et uniforme d'écran solaire. Un adulte a besoin en moyenne de 2 ou 3 cuillerées à soupe de lotion pour couvrir tout le corps et de 1 cuillerée à café pour couvrir le visage et le cou. Cela équivaut à peu près au volume d'une balle de golf pour chaque application.

Appliquez l'écran solaire sur toute surface de peau non couverte par vos vêtements

Même si vous portez un chapeau, appliquez l'écran solaire sur vos oreilles, votre menton et votre cou. N'oubliez pas de protéger votre nez, toute partie chauve de votre tête, le dos de vos mains et le dessus de vos pieds. Vérifiez le mouvement de vos vêtements lorsque vous bougez, et appliquez l'écran solaire sur les régions qui risquent d'être exposées au soleil.

Appliquez d'abord l'écran solaire, puis le maquillage ou l'insectifuge

L'écran solaire devrait toujours constituer la première couche de protection.

N'appliquez pas les écrans solaires en aérosol ou en pompe directement sur votre visage

Déposez plutôt le produit dans vos mains puis appliquez-le doucement sur votre visage, en évitant vos yeux et votre bouche.

Si vous oubliez de vous protéger avant d'aller dehors, il n'est pas trop tard

Appliquez le produit dès que vous le pouvez et réappliquez-en souvent.

Réappliquez votre écran solaire au moins toutes les 2 heures

Un FPS plus élevé ne prolonge pas la durée de la protection; vous devez quand même réappliquer régulièrement le produit durant la journée, en particulier après avoir nagé ou transpiré, ou vous être épongé à la serviette. Sachez que les écrans solaires résistants à l'eau ne sont actifs que pendant 40 ou 80 minutes, selon l'étiquette. Et souvenez-vous que les écrans solaires sont conçus pour vous offrir une protection additionnelle lorsque vous êtes à l'extérieur. Vous devez quand même prendre les autres moyens nécessaires pour vous protéger!

Utilisez un baume à lèvres avec FPS et réappliquez-en au besoin

Vos lèvres aussi ont besoin de protection. Appliquez à nouveau votre baume après avoir mangé ou bu.

Appliquez votre écran solaire par temps nuageux ou durant les mois d'hiver

Quel que soit le temps ou la saison, les rayons UV ne prennent jamais de vacances! Même si le soleil n'est pas visible, les rayons UV peuvent passer à travers les nuages. Et en hiver, les rayons du soleil sont réfléchis par la surface éclatante de la neige.

Essayez différents produits jusqu'à ce que vous en trouviez un qui vous convient

Demandez conseil à votre pharmacien si vous avez besoin d'aide pour choisir votre écran solaire. Trouvez-en un qui vous plaît et qui est facile à appliquer correctement.

Méfiez-vous des produits qui servent à la fois d'écran solaire et de produit maquillant ou hydratant

Vérifiez toujours si l'écran solaire est « à large spectre » et suivez le mode d'emploi quant à la quantité à appliquer et à la fréquence de l'application. Si vous n'êtes pas certain de la protection qu'offre votre produit maquillant ou hydratant contre les UVA et les UVB ou si l'emballage ne fournit pas d'indications, vous pouvez employer un écran solaire « à large spectre » en plus de votre produit.

Vérifiez la date de péremption

Les écrans solaires contiennent des substances chimiques, et on ne devrait pas les utiliser après la date de péremption puisqu'ils pourraient ne pas être aussi efficaces. Les écrans solaires peuvent être affectés par des changements extrêmes de température. S'ils ont gelé ou surchauffé, ou s'ils ont changé de couleur ou d'odeur, il est préférable de les jeter.
La Société canadienne du cancer appuie l’usage d’écrans solaires à large spectre en même temps que l’ombre, les vêtements et les chapeaux, mais n’approuve aucun produit spécifique.

Les écrans solaires causent-ils le cancer?

Vous avez peut-être lu ou entendu dire que certaines substances chimiques présentes dans les écrans solaires sont nocives et pourraient accroître le risque de développer un cancer.
Ce que nous en pensons

Les études menées sur l’oxybenzone, le palmitate de rétinyle et les parabènes n’indiquent pas que ceux-ci peuvent être une cause de cancer. Aucun organisme scientifique important n’a classé l’une ou l’autre de ces substances parmi les substances carcinogènes. La Société canadienne du cancer s’est penchée sur l’état actuel de la recherche et est d’avis que l’oxybenzone, le palmitate de rétinyle et les parabènes présents dans les écrans solaires ne comportent pas de risque de cancer.

Nous avons à cœur de fournir aux Canadiens des renseignements de première importance à propos du risque de cancer et continuons à suivre de près la recherche dans ce secteur. Nous surveillons également les recommandations sur l’utilisation d’écrans solaires émanant d’autres organismes de réglementation qui protègent votre santé ainsi que l’environnement. La Société canadienne du cancer appuie l’utilisation de tous les produits contenant un écran solaire dont la vente est autorisée au Canada.

Qu’est-ce que l’oxybenzone?

L’oxybenzone absorbe efficacement les rayons UVA et UVB, protégeant ainsi la peau des méfaits du soleil. On l’appelle aussi parfois benzophénone-3.
Cette substance est-elle sécuritaire?
Un petit nombre d’études ont démontré que l’oxybenzone pouvait entraîner de légères modifications cellulaires dans une boîte de Petri, mais aucune preuve scientifique ne permet actuellement de lier cette substance au cancer. La recherche sur l’oxybenzone est limitée, et jusqu’ici aucune étude sur des animaux ou des humains ne permet de croire qu’elle pourrait être une cause de cancer.

Qu’est-ce que le palmitate de rétinyle?

Il s’agit d’une forme de vitamine A; on l’ajoute à certains écrans solaires en raison de son rôle de revitalisant pour la peau.
Cette substance est-elle sécuritaire?
Un petit nombre d’études ont révélé que le palmitate de rétinyle pouvait entraîner de légères modifications cellulaires lors de traitements par des rayons UVA, mais aucune preuve scientifique ne permet de conclure que ces changements sont de nature cancéreuse.

Que sont les parabènes?

Les parabènes sont des agents de conservation utilisés dans de nombreux produits cosmétiques, y compris certains écrans solaires.
Ces substances sont-elles sécuritaires?
Quelques études indiquent que les parabènes agiraient de manière semblable à l’œstrogène, ce qui pourrait accélérer le développement de tumeurs cancéreuses du sein. Il faudra approfondir la recherche pour mieux comprendre ce qui en est.

Que penser des études selon lesquelles les utilisateurs d’écrans solaires présenteraient un risque plus élevé de cancer de la peau?

Les chercheurs sont d’avis que ce risque accru n’est pas lié à une substance chimique en particulier. Il serait plutôt dû au fait que les personnes utilisant des écrans solaires passent davantage de temps au soleil que les autres, et que plusieurs n’appliqueraient pas nécessairement les produits comme il se doit. Les chercheurs sont également en train d’étudier si les personnes qui utilisent des écrans solaires ont moins de vitamine D, ce qui pourrait augmenter leur risque de cancer.

Faire preuve de bon sens sous le soleil est encore le meilleur moyen de réduire votre risque de cancer de la peau. Protégez-vous du soleil lorsque ses rayons sont les plus ardents, portez des vêtements couvrants, un chapeau et des lunettes de soleil et utilisez un écran solaire possédant un FPS de 30 ou plus.

Comment obtenir un apport suffisant de vitamine D si j’évite le soleil?

La vitamine D est nécessaire à la santé des os et des muscles, en particulier chez les enfants et les personnes âgées. Votre peau produit de la vitamine D lorsqu’elle est exposée au soleil.

La durée d’exposition nécessaire pour produire suffisamment de vitamine D dépend de :

  • votre âge;
  • votre alimentation;
  • la pigmentation de votre peau;
  • l’endroit où vous vivez;
  • la force des rayons du soleil.

Pour la plupart des gens, il suffit de quelques minutes par jour, soit de brèves expositions dans le cours normal des activités quotidiennes. Vous n’avez pas besoin de vous exposer de façon intentionnelle au soleil ni de recourir au bronzage artificiel pour obtenir un apport adéquat de vitamine D.

Par quel autre moyen obtenir un apport de vitamine D?

Il existe des moyens plus sûrs que l’exposition aux rayons UV pour obtenir votre vitamine D : l’alimentation (plusieurs aliments sont enrichis de vitamine D) et la prise de suppléments vitaminiques. Renseignez-vous à propos de l’apport en vitamine D par les aliments et les suppléments.