Tout sur la pilule anticonceptionnelle

Avantages et risques des contraceptifs hormonaux

La pilule anticonceptionnelle est utilisée au Canada depuis le début des années 60. Aujourd’hui, la pilule est l’une des méthodes de régulation des naissances les plus populaires au Canada et aux États-Unis; plus de 15 % des femmes âgées de 15 à 49 ans la prennent. 

Comment la pilule agit-elle?

La pilule anticonceptionnelle la plus souvent prescrite contient des versions synthétiques de deux hormones féminines, l’œstrogène et la progestérone. Ces hormones agissent ensemble pour prévenir une grossesse en empêchant les ovaires de libérer un ovule.

Quels sont les avantages de la pilule?

La prise de contraceptifs hormonaux a pour principaux avantages :

  • de prévenir une grossesse non désirée;
  • de réduire les malaises liés aux menstruations (crampes et saignements, par exemple);
  • de réduire les risques de cancer de l’utérus et de l’ovaire;
  • de gérer les effets secondaires d’une sécrétion exagérée d’hormones mâles (causant par exemple l’acné et la pilosité excessive).
Quels sont les risques associés à la pilule?

Les femmes qui prennent la pilule ont un risque un peu plus élevé de cancer du sein, du col de l’utérus et du foie. Elles sont également plus sujettes aux maladies du cœur et aux accidents vasculaires cérébraux (surtout si elles fument).

Autres types de contraceptifs hormonaux

Les méthodes contraceptives telles que les timbres, les anneaux vaginaux, les implants sous-cutanés et les injections ont également pour effet de modifier les taux d’hormones chez la femme. Ces méthodes sont plus récentes; par conséquent, il n’y a pas encore eu suffisamment de travaux de recherche pour en évaluer les effets sur le risque de cancer.

Notre point de vue

La Société canadienne du cancer juge important de bien comprendre les bienfaits, les risques ainsi que les effets secondaires de la pilule anticonceptionnelle et des autres contraceptifs hormonaux. Les femmes peuvent ainsi prendre des décisions vraiment éclairées quant à leur santé.

Les femmes qui pensent prendre des contraceptifs hormonaux devraient discuter avec leur médecin des bienfaits et des risques d’une telle méthode, de leurs antécédents de santé personnels et familiaux et de toute autre préoccupation d’ordre médical.

La pilule augmente-t-elle votre risque de cancer?

D’après les études scientifiques, les femmes qui prennent la pilule anticonceptionnelle ont un risque un peu plus élevé de cancer du sein, du col de l’utérus et du foie.

La pilule et le risque de cancer du sein

Les femmes qui prennent la pilule anticonceptionnelle pourraient avoir un risque de cancer du sein légèrement supérieur. Ce risque est plus faible chez les femmes ayant pris la pilule après leur première grossesse menée à terme.

La pilule et le risque de cancer du col de l’utérus

Le risque de cancer du col de l’utérus au stade précoce semble supérieur à celui de formes plus avancées de la maladie.

La pilule et le risque de cancer du foie

Les femmes qui ont pris la pilule anticonceptionnelle pendant plus de 5 ans avant que les doses et les formules soient modifiées pourraient courir un risque légèrement accru de cancer du foie.

La pilule peut réduire votre risque de deux types de cancer

Il a été démontré que la pilule anticonceptionnelle diminue le risque de cancer de l’utérus et de l’ovaire.

La pilule et le cancer de l’utérus

L’effet protecteur durerait au moins 15 ans après l’arrêt de la pilule.

La pilule et le cancer de l’ovaire

Plus une femme prend la pilule anticonceptionnelle longtemps, plus son risque de cancer de l’ovaire semble diminuer. Cet effet protecteur durerait au moins 20 ans après l’arrêt de la pilule.