Recherche sur le cancer du testicule

Dernière révision médicale :

On en apprend toujours plus sur le cancer. Les chercheurs et les professionnels de la santé se servent de ce qu’ils ont appris lors des études de recherche pour élaborer de meilleures façons de traiter le cancer du testicule. Le texte qui suit traite de différentes recherches qui se révèlent prometteuses dans le traitement du cancer du testicule.

Nous avons inclus de l’information qui provient des sources suivantes. Chaque article comporte un numéro d’identification dont le lien mène à un bref résumé.

  • PubMed, US National Library of Medicine (PMID)

  • Essais canadiens sur le cancer et ClinicalTrials.gov (NCT)

Surveillance active

La surveillance active du cancer du testicule consiste pour votre équipe de soins à vous suivre de près pour voir si le cancer réapparaît (récidive) après la chirurgie plutôt qu’à vous administrer immédiatement d'autres traitements. Des analyses et des examens permettent de vérifier si le cancer revient. On administre un traitement seulement si le cancer a réapparu. Cette approche aide à éviter les effets secondaires qui peuvent accompagner les traitements. Des chercheurs se sont penchés sur la surveillance active comme option de traitement pour les personnes atteintes d'une tumeur germinale du testicule de stade clinique 1 qui ont subi une orchidectomie inguinale radicale. Ils ont observé des résultats similaires chez les personnes ayant fait l'objet d'une surveillance active et celles ayant eu d'autres traitements après la chirurgie, par exemple une chimiothérapie, une radiothérapie ou un curage ganglionnaire (Journal of Clinical Oncology, PMID 25135991; Clinical and Translational Oncology, PMID 30470992).

Chirurgie

Des chercheurs tentent de trouver les meilleures façons de traiter le cancer du testicule à l’aide de la chirurgie et d’améliorer comment on pratique la chirurgie.

Lors de la chirurgie conservatrice du testicule (CCT), on tente de préserver la plus grande partie possible du testicule. Cette intervention peut être une solution de rechange au traitement standard pour certains cas de cancer du testicule. Actuellement, le traitement standard implique l'ablation du testicule atteint. Pour les personnes dont les deux testicules ou le testicule qui reste sont affectés par le cancer, le traitement standard entraînerait l'impossibilité de concevoir un enfant. Des chercheurs étudient la chirurgie conservatrice du testicule comme traitement possible afin de prévenir l'infertilité (International Urology and Nephrology, PMID 31267441; The Urologic Clinics of North America, PMID 31277728).

Le curage ganglionnaire rétropéritonéal assisté par robotique est une intervention plus récente qui permet au chirurgien d’utiliser un ordinateur pour déplacer des instruments chirurgicaux fixés à des bras robotiques. L’opération se fait à travers plusieurs petites coupures chirurgicales (incisions), comme pour une chirurgie par laparoscopie. Certains chirurgiens évaluent le curage ganglionnaire rétropéritonéal assisté par robotique comme méthode permettant d’enlever des ganglions lymphatiques aux personnes atteintes d'un cancer du testicule. Le curage ganglionnaire rétropéritonéal assisté par robotique tout comme le curage par laparoscopie engendrent une plus courte hospitalisation et moins d’effets secondaires comparativement à un curage ganglionnaire rétropéritonéal ouvert, mais pour le moment on ne peut établir clairement s'ils donnent d'aussi bons résultats. On doit faire plus d’études et des études plus poussées afin de confirmer le rôle potentiel de cette technique dans la stadification et le traitement du cancer du testicule (Journal of Urology, PMID 32717162; Translational Andrology and Urology, PMID 32055487).

Immunothérapie

L’immunothérapie aide à renforcer ou à rétablir la capacité du système immunitaire de combattre le cancer. Son action permet de détruire les cellules cancéreuses ou de les empêcher de croître et de se propager. Des chercheurs étudient des médicaments immunothérapeutiques afin de voir s’ils pourraient être utiles au traitement du cancer du testicule.

Les anticorps monoclonaux servent à la fois à l'immunothérapie et au traitement ciblé. Ils se fixent à des antigènes spécifiques présents à la surface des cellules cancéreuses afin d’aider à les détruire. Des chercheurs étudient le brentuximab védotine (Adcetris) en essais cliniques afin de savoir si on peut y avoir recours pour traiter un cancer du testicule lorsque le marqueur CD-30 est exprimé (Investigational New Drugs, PMID 30993587).

Profilage moléculaire

Le profilage moléculaire est un type d’analyse qui s’attarde aux caractéristiques uniques des gènes dans les cellules cancéreuses ainsi qu’à tout biomarqueur qui y est relié. Les chercheurs espèrent que l’analyse du profil moléculaire aidera les médecins à établir un pronostic et à trouver les meilleurs traitements pour certains cancers. Le profilage moléculaire peut aussi aider les médecins à créer des traitements ciblés pour chaque cancer en fonction de la constitution génétique propre à la tumeur. La plupart des tumeurs germinales du testicule répondent à la chimiothérapie, mais celle-ci est sans effet dans environ 10 % des cas (Nature Communications, PMID 32366847). Les tumeurs germinales séminomateuses et non séminomateuses présentent des quantités élevées de certains petits ARN non codants (appelés microARN). Parmi ces microARN, miR371a-3p (miR371) est souvent un prédicteur de tumeurs germinales chez les personnes atteintes d'un cancer du testicule de stade précoce ou avancé (Journal of Clinical Oncology, PMID 31553692, PMID 30875280). Un vaste essai clinique mené au Canada et aux États-Unis recrute actuellement des patients afin de confirmer l'exactitude de miR371 pour la détection des tumeurs germinales du testicule de stade précoce (ClinicalTrials.gov, NCT04435756).

Pour en apprendre davantage sur la recherche sur le cancer

Les chercheurs tentent toujours d’en savoir davantage sur le cancer. L’essai clinique est une étude de recherche lors de laquelle on met à l’essai de nouvelles façons de traiter le cancer. On évalue également des manières de prévenir le cancer, de le trouver ou de le gérer.

L’essai clinique permet d'obtenir des renseignements sur l'innocuité et l'efficacité de nouvelles approches afin de déterminer si elles doivent être offertes à plus grande échelle. La plupart des traitements standards du cancer ont d'abord démontré leur efficacité en essai clinique.

Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Révision par les experts et références

  • Christian Kollmannsberger, MD, FRCPC