Traitements du mélanome métastatique

En présence d’un mélanome métastatique, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Un mélanome métastatique signifie que le cancer s’est propagé ou a réapparu dans d’autres parties du corps éloignées de l’emplacement où il a pris naissance. Cela inclut le mélanome de stade 4 et les récidives à distance. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Apprenez-en davantage sur le cancer métastatique.

On peut aussi avoir recours aux options de traitement qui suivent pour un mélanome locorégional qu’on ne peut pas enlever par chirurgie.

Chirurgie

Il est possible qu’on vous propose la chirurgie en présence d’un mélanome métastatique. Dans la plupart des cas, on ne pratique pas de chirurgie; mais il arrive qu’on y ait recours lorsqu’on observe des cellules cancéreuses dans une seule région ou quelques régions sur ou juste sous la peau, dans des ganglions lymphatiques, ou bien au poumon, au foie, au cerveau ou à l’intestin grêle. Le type de chirurgie pratiqué dépend de l’emplacement dans lequel le cancer s’est propagé.

Chimiothérapie

On peut vous proposer une chimiothérapie en présence d’un mélanome métastatique. La plupart du temps, on y a recours comme traitement palliatif pour maîtriser les symptômes comme la douleur. La dacarbazine (DTIC) est l'agent chimiothérapeutique le plus couramment utilisé. On l’administre par une aiguille insérée dans une veine (voie intraveineuse). La fréquence et la durée du traitement à la dacarbazine dépendent de facteurs tels que la dose et l’administration d’autres traitements.

Radiothérapie

Il est possible qu’on vous propose la radiothérapie en présence d’un mélanome métastatique. La plupart du temps, on y a recours comme traitement palliatif pour maîtriser les symptômes engendrés par les métastases qui se sont répandues. On peut avoir recours à la radiothérapie externe qu’on dirige vers l’os, le cerveau, le poumon, le foie ou le bassin.

Un type de radiothérapie externe, appelé radiothérapie stéréotaxique, peut être employé lorsqu’il n’y a qu’une petite région cancéreuse dans le cerveau. Ce traitement permet d’administrer une dose élevée de radiation vers une région spécifique du cerveau.

La radiothérapie peut être administrée avant ou après d’autres traitements. En général, on l’administre une fois par jour. La durée de la radiothérapie dépend du nombre et de la taille des métastases, du type et de la dose de la radiothérapie employée, de la gravité des symptômes et d’autres facteurs.

Immunothérapie

Il est possible qu’on vous propose l’immunothérapie en présence d’un mélanome métastatique. On l’administre pour aider à réduire la taille du mélanome et à en maîtriser la croissance. Les médicaments immunothérapeutiques employés comprennent les suivants :

  • ipilimumab (Yervoy)
  • nivolumab (Opdivo)
  • pembrolizumab (Keytruda)

Ces médicaments sont administrés par une aiguille insérée dans une veine par perfusion. La fréquence et la durée de l’immunothérapie dépendent du type de médicament administré. On peut aussi associer l’immunothérapie à la chimiothérapie.

Traitement ciblé

Le traitement ciblé est habituellement proposé pour le mélanome métastatique chez les personnes qui présentent certains changements (mutations), notamment des mutations au gène BRAF. On administre ce traitement pour aider à réduire la taille du mélanome et à en maîtriser la croissance.

Les agents ciblés qu’on administre pour traiter le mélanome métastatique comprennent les suivants :

  • vémurafénib (Zelboraf)
  • cobimétinib (Cotellic)
  • dabrafénib (Tafinlar)
  • tramétinib (Mekinist)

Les agents ciblés sont pris quotidiennement par la bouche (voie orale) sous forme de pilule. On les administre habituellement en association. La durée du traitement dépend du type de médicament administré et de la qualité de la réaction du cancer au traitement.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager de recevoir un type de soins qui vous permet de vous sentir mieux sans traiter le cancer en lui-même. Ce pourrait être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez-en avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement pour un cancer avancé.

Essais cliniques

Certains essais cliniques sur le mélanome sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Révision par les experts et références