Traitement ciblé pour la leucémie aiguë myéloblastique (LAM)

On a parfois recours au traitement ciblé pour traiter une LAM présentant certaines mutations génétiques ou une LAM qui exprime des protéines particulières. Le traitement ciblé a recours à des médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme des protéines, présentes à la surface ou à l’intérieur des cellules cancéreuses dans le but d’interrompre la croissance et la propagation du cancer tout en limitant les dommages aux cellules normales.

Votre équipe de soins prendra en considération vos besoins personnels pour choisir les médicaments ciblés, les doses et les modes d’administration du traitement ciblé. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

Médicaments ciblés administrés pour la leucémie aiguë myéloblastique

Il existe quelques types de traitement ciblé auxquels on a recours pour traiter la LAM.

Inhibiteurs de FLT3

Chez certaines personnes atteintes d’une LAM, les cellules leucémiques sont porteuses d’une mutation du gène FLT3, qui favorise leur croissance. Des médicaments qui inhibent ou bloquent le FLT3 peuvent aider au traitement de la LAM qui présente une mutation du gène FLT3.

Le midostaurin (Rydapt) est un inhibiteur de FLT3 qu’on administre avec une chimiothérapie comme traitement de la LAM porteuse de la mutation du gène FLT3 récemment diagnostiquée.

Le giltéritinib (Xospata) est un inhibiteur de FLT3 administré comme traitement de la LAM porteuse de la mutation du gène FLT3 qui ne répond pas à d’autres traitements ou qui réapparaît après avoir été traitée.

Inhibiteurs de l’IDH

Chez certaines personnes atteintes d’une LAM, les cellules leucémiques sont porteuses d’une mutation du gène IDH1 ou IDH2, qui les empêche de suivre le processus de maturation normal. Des médicaments qui inhibent ou bloquent la IDH1 ou la IDH2 peuvent aider au traitement de la LAM qui présente une mutation dans le gène IDH1 ou IDH2.

Le mésylate d’énasidénib (Idhifa) est un inhibiteur de l’IDH administré comme traitement de la LAM porteuse de la mutation du gène IDH1 ou IDH2 qui ne répond pas à d’autres traitements ou qui réapparaît après avoir été traitée.

Anticorps monoclonaux

Les anticorps monoclonaux sont un type d’immunothérapie ainsi qu’un type de traitement ciblé. Ils se fixent à des antigènes spécifiques présents à la surface des cellules cancéreuses afin d’aider à les détruire.

Le gemtuzumab ozogamicine (Mylotarg) est un anticorps monoclonal lié à un agent chimiothérapeutique. Il cible l’antigène CD33 sur les cellules leucémiques et libère un agent chimiothérapeutique appelé calichéamicine. On peut l’associer à une chimiothérapie comme traitement de la LAM CD33 positive.

Effets secondaires

Peu importe le traitement de la LAM, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Le traitement ciblé s’attaque aux cellules cancéreuses, mais il n’endommage habituellement pas les cellules saines, alors les effets secondaires sont en général moins nombreux et moins graves que dans le cas de la chimiothérapie et de la radiothérapie. La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent endommager les cellules saines tout comme les cellules cancéreuses.

Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant le traitement ciblé, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite du traitement ciblé (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires du traitement ciblé dépendent surtout du type de médicament ou d’association médicamenteuse, de la dose, du mode d’administration et de votre état de santé global. Voici certains effets secondaires courants du traitement ciblé pour la LAM :

  • symptômes pseudo-grippaux, comme la fièvre et les frissons;

  • fatigue;

  • diarrhée;

  • nausées et vomissements;

  • problèmes de peau, dont la rougeur, les démangeaisons et la sécheresse;

  • douleur musculaire et articulaire;
  • accumulation de liquide dans les bras et les jambes et autour des yeux;
  • maux de tête;
  • étourdissements;
  • nombre peu élevé de cellules sanguines;

  • syndrome de lyse tumorale.

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés au traitement ciblé. Plus vite vous mentionnez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider à le soulager.

Informations sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur le traitement ciblé

Apprenez-en davantage sur le traitement ciblé. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement ciblé à votre équipe de soins.