Traitement ciblé de la leucémie aiguë lymphoblastique

Certaines personnes atteintes de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) reçoivent un traitement ciblé. On administre des médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme les protéines, présentes à la surface des cellules cancéreuses. Ces molécules contribuent à l’envoi de signaux qui indiquent aux cellules de croître ou de se diviser. En ciblant ces molécules, les médicaments interrompent la croissance et la propagation des cellules cancéreuses tout en limitant les dommages aux cellules normales. Le traitement ciblé peut aussi être appelé traitement à ciblage moléculaire.

On pourrait ajouter un traitement ciblé à votre protocole de chimiothérapie si les cellules de la LAL dont vous êtes atteint présentent le chromosome Philadelphie (LAL Ph+). Vous pourriez aussi recevoir un traitement ciblé si vous êtes atteint d’une LAL à précurseurs B ne présentant pas le chromosome Philadelphie (LAL Ph-) qui réapparaît (récidive) après avoir été traitée ou qui ne répond pas à d’autres traitements (maladie réfractaire).

Votre équipe de soins prendra en considération vos propres besoins pour choisir les médicaments, les doses et les modes d’administration du traitement ciblé. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

Médicaments ciblés couramment administrés pour la LAL

Le médicament ciblé auquel on a le plus souvent recours est l’imatinib (Gleevec). C’est un type d’inhibiteur de la tyrosine kinase.

D’autres inhibiteurs de la tyrosine kinase sont plus souvent administrés pour traiter d’autres types de leucémie, mais on peut aussi les employer pour traiter la LAL. Ces médicaments sont le dasatinib (Sprycel), le nilotinib (Tasigna), le bosutinib (Bosulif) et le ponatinib (Iclusig). On s’en sert le plus souvent pour la LAL qui récidive si l’imatinib faisait partie du traitement antérieur ou si d’autres médicaments ciblés causent des effets secondaires graves. Il est possible que les médecins vous donnent alors l’un de ces médicaments puisqu’il arrive que la LAL devienne résistante à l’imatinib.

Le blinatumomab (Blincyto) est un autre médicament ciblé. On peut l’administrer pour traiter la LAL à précurseurs B Ph- ou Ph+ qui est récidivante, récidivante réfractaire ou réfractaire.

On peut administrer de l’inotuzumab ozogamicin (Besponsa) pour traiter la LAL à précurseurs B CD22 positive qui récidive ou qui est réfractaire.

Effets secondaires

Peu importe le traitement de la LAL, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

En général, le traitement ciblé n’endommage pas les cellules saines, donc il a tendance à causer des effets secondaires moins nombreux et moins graves que la chimiothérapie et la radiothérapie. La chimiothérapie et la radiothérapie risquent d’endommager les cellules saines en plus des cellules cancéreuses.

Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent survenir n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours, voire quelques semaines après le traitement ciblé. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite du traitement ciblé (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires du traitement ciblé dépendent surtout du type de médicament, de la dose et de votre état de santé global. Voici certains effets secondaires courants du traitement ciblé de la LAL :

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés au traitement ciblé. Plus vite vous mentionnez un problème, plus rapidement on pourra vous dire comment aider à le soulager.

Informations sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent assez régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur le traitement ciblé

Apprenez-en davantage sur le traitement ciblé. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement ciblé à votre équipe de soins.

Révision par les experts et références

  • American Cancer Society. Leukemia - Acute Lymphocytic (Adults). Atlanta, GA: American Cancer Society; 2013.
  • Drugs and Health Products, Health Canada. Regulatory Decision Summary: Besponsa. 2018: https://hpr-rps.hres.ca/reg-content/regulatory-decision-summary-detail.php?linkID=RDS00349.
  • Goekbuget N, Hoelzer D . Diagnosis and Treatment of adult acute lymphoblastic leukemia. Wiernik PH, Goldman JM, Dutcher JP & Kyle RA (eds.). Neoplastic Diseases of the Blood. 5th ed. Springer; 2013: 20: pp. 331-354.
  • Health Canada, Drugs and Health Products. Blincyto (blinatumomab) Authorization with Conditions. 2015: http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/notices-avis/conditions/blincyto_dhcpl_lapds_181723-eng.php.
  • Kebriaei P, Champlin R, de Lima M, et al . Management of acute leukemias. DeVita VT Jr, Lawrence TS, & Rosenberg SA. Cancer: Principles & Practice of Oncology. 9th ed. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2014: 131: pp. 1928-1954.
  • Kurtin SE . Leukemia and myelodysplastic syndromes. Yarbro, CH, Wujcki D, & Holmes Gobel B. (eds.). Cancer Nursing: Principles and Practice. 7th ed. Sudbury, MA: Jones and Bartlett; 2011: 57: pp. 1369-1398.
  • National Cancer Institute. Adult Acute Lymphoblastic Leukemia Treatment (PDQ®) Health Professional Version. Bethesda, MD: National Cancer Institute; 2014.